Stockage objet : HP investit 10 M$ dans Scality

Scality a officiellement confirmé l'entrée d'HP a son capital. Si la firme s'est refusée à préciser le montant de l'investissement, celui-ci se monterait à 10 millions de dollars. Un montant qui s'assortit d'un renforcement de l'alliance existante avec le constructeur californien.

Scality a officialisé aujourd’hui ce qui n’était plus qu’un secret de polichinelle depuis que notre confrère Chris Mellor du Register l’avait écrit en décembre : Hewlett-Packard Entreprise (HPE) a finalement décidé d'investir dans Scality, le spécialiste français du stockage objet. Jérôme Lecat, le CEO de Scality s’est refusé à confirmer officiellement le montant investit par la firme de Palo Alto, mais cette dernière aurait mis environ 10 M$ sur la table ce qui porte à environ 90 M$ les fonds levés par Scality depuis ses débuts.

Comme l’explique Jérôme Lecat, Scality n’était pas spécifiquement en besoin de financement, mais HP a souhaité participer au tour de table de la firme dans le cadre de son engagement à faire de Scality sa solution stratégique de stockage objet [l'investissement pourrait s'avérer lucratif si le partenariat atteint ses objectifs, N.D.L.R.].

Scality Ring est désormais la solution de stockage objet par défaut d'HP

La relation entre les deux firmes s’est clairement renforcée en décembre 2015 lors de la conférence Discover Europe. Lors de sa présentation devant les clients, Manish Goel le patron du stockage chez HP et Jérôme Lecat, le patron de Scality, se sont retrouvés sur scène. Goel a indiqué qu’HPE entretient un partenariat avec Scality depuis pas mal de temps et que les deux sociétés ont déjà plus de 100 clients communs, dont certains emblématiques comme Dailymotion ou Orange.

« Quand je me déplace et que j’interroge les clients sur leur expérience avec notre offre commune, j’entends de façon régulière que nous répondons à leur demande. La technologie fonctionne, les clients sont satisfaits et la solution répond à un vrai besoin» a expliqué Goel. « Et il était temps pour nous d’adopter la meilleure technologie et de formaliser une solution et de mettre la puissance et la réputation de la marque HPE derrière cette technologie. De telle sorte que les clients aient confiance lorsqu’ils adoptent cette technologie en le fait que cette technologie est là pour durer ».

La décision de Goel est un vrai changement dans la stratégie de la division stockage qui était jusqu’à récemment un obstacle à la relation nouée entre Scality et la division serveur d’HP. Sous David Scott, la division stockage avait en effet l’ambition de développer sa propre technologie de stockage objet. Cette stratégie semble avoir été abandonnée au profit d’une alliance étroite avec Scality, qui fait de la solution Ring du français, la solution de stockage objet par défaut de la division stockage. Il est vrai qu'HP n'avait guère le choix :  le marché du stockage objet explose et HP se devait de proposer une solution. Or, la firme n'a pas de technologie en propre et son autre partenaire dans le stockage objet, CleverSafe, vient d'être racheté par IBM. Renforcer l'alliance existante avec Scality était dès lors urgent.

Un accord de revente étendu au support technique

Jérôme Lecat, CEO de ScalityJérôme Lecat, CEO de Scality

Comme l’a confirmé Jérôme Lecat dans un entretien téléphonique avec LeMagIT, l’accord noué entre HPE et Scality fait que Scality Ring sera désormais présent au catalogue HPE et que la firme de Palo Alto pourra en assurer à terme le support de 1er et de  2e niveau. Pour débuter, C’est d’ailleurs en France que l’accord de support est déployé en premier au vu de la taille de la base installée commune HP/Scality dans l’hexagone. La solution Ring sera à la fois poussée comme solution de stockage objet mais aussi comme solution NAS distribuée (c’est d’ailleurs ainsi que l’utilise DailyMotion, en remplacement de sa solution Isilon historique).

Concrètement, HP va continuer à renforcer ses offres de stockage objet en combinant le logiciel Ring de Scality, avec ses serveurs Apollo 4510 et Apollo 4200. L'objectif est de proposer aux entreprises des solutions de stockage objet quasi- clé en main pour des besoins démarrant aux environs de 500 To.

Des objectifs "déraisonnables"

Interrogé sur les objectifs que se sont fixés les deux constructeurs en termes de vente, Jérôme Lecat a répondu par une pirouette et déclarant que les espoirs de l’alliance "étaient déraisonnables". Plus sérieusement, Scality estime qu'en mettant la puissance de sa marque derrière la solution de Scality, HPE devrait faciliter la conquête de nouveaux clients. L'alliance devrait aussi permettre à Scality de s’appuyer sur une partie du réseau des VAR stockage d’HPE. En France par exemple, Scality a par exemple noué un accord avec Antemeta, l’un des grands partenaires stockage du constructeur californien.

Notons pour terminer, que l’alliance avec HPE vient s’ajouter aux accords de revente déjà noués avec Cisco et surtout avec Dell, qui permettent à ces constructeurs de pousser la solution objet de Scality avec leurs propres serveurs. Selon Jérôme Lecat, les ventes via HPE, Cisco et Dell, devraient représenter plus de la moitié du CA de l’éditeur en 2016.

Pour approfondir sur Stockage objet

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close