HPE dévoile une baie StoreVirtual à base de puces ARM

La baie StoreVirtual 3200, conçue pour les PME, abandonne les puces Xeon d'Intel au profit de puces serveurs ARM. Selon HPE, son rapport performances/prix est deux fois meilleur que celui de la génération antérieure.

Hewlett-Packard Enterprise profite de l’été pour rafraîchir son offre de baies de stockage HPE StoreVirtual et pour faire une infidélité additionnelle à Intel en optant pour des processeurs 64 ARM.

Pour concevoir ses nouvelles baies de stockage StoreVirtual 3200, HPE s’est appuyé sur les puces ARM serveur 64 bits d’Applied Micro Systems, les puces X-Gene. Le résultat des travaux du constructeur est une baie de stockage bi-contrôleur moderne et économique capable d’accueillir en standard 25 disques 2,5 pouces ou 12 disques 3,5 pouces dans un format rack 2U. Cette capacité peut être étendue part ajout de tiroirs d’extension pour être portée à un maximum de 100 disques 2,5 pouces ou 48 disques 3,5 pouces.

La baie est motorisée par une nouvelle édition du système d’exploitation StoreVirtualOS, hérité du rachat de LeftHand Networks, et dispose d’une interface d’administration web modernisée, s’inspirant de celle des outils d’administration de serveurs modernes d’HPE comme OneView. Cette interface est complétée par un ensemble de tableaux de bords analytiques en cloud fournis via le service analytique StoreFront Remote d’HPE. Notons que la baie peut être accédée indifféremment par 4 ports Fibre Channel (8 ou 16 Gbit/s) ou 4 ports iSCSI (Gigabit ou 10 Gigabit Ethernet).

Modernisée, l'interface graphique du StoreVirtual 3200 s'inspire de OneView

Un rapport performance/prix deux fois meilleur que celui des baies de la génération antérieure à CPU Xeon

En s’appuyant sur les puces SOC (System on a Chip) d’Applied Micro Systems, HPE a semble-t-il été capable de tirer les prix de son système vers le bas, puisque la baie StoreVirtual 3200 est proposée à partir de 6 000 $. Ce prix est obtenu sans sacrifier les performances, puisque, selon HPE, une baie StoreVirtual 3200 délivre des performances identiques à celles d’un cluster StoreVirtual 4000 à deux nœuds. Pour mémoire, les baie StoreVirtual 4000 ont fait leur apparition en décembre 2013 et sont équipées d'un unique contrôleur motorisé par une puce Intel Xeon à 6 cœurs.

HPE annonce ainsi des performances maximales de 5 788 IOPS en lecture et de 2 724 IOPS en écriture avec des disques durs. Ces chiffres bondissent à 69 504 IOPS en lecture et 21 045 IOPS en écriture avec des SSD (blocs de 8k). La latence moyenne est de 30 ms avec des disques durs et de 7 ms avec des SSD. Des résultats qui ne permettront pas de battre des records, mais qui sont globalement en ligne avec ceux de baies de stockage d’entrée de gamme.

La baie StoreVirtual 3200 face à une baie équivalente de la série 4000

Selon HPE, la baie StoreVirtual 3200 conserve l’intégralité des capacités de la gamme StoreVirtual comme celle d’agréger plusieurs systèmes StoreVirtual 3200 en un système de stockage unique. Bien sûr cette capacité d’agrégation ne se limite pas aux systèmes StoreVirtual 3200, mais s’étend à l’ensemble des systèmes motorisés par SVOS dont les appliances virtuelles VSA, les systèmes de stockage des châssis composites Synergy et les serveurs hyperconvergés HPE Hyperconverged 250 et HPE Hyperconverged 380.

Par défaut, la licence logicielle fournie avec la baie inclut les fonctions de snapshots, de clonage et de Thin Provisionning. Les fonctions avancées de réplication et de tiering automatisé de données entre SSD et disques durs sont, quant à elles, regroupées dans un package de licence optionnel, baptisé Advanced Data Services Suite. Les StoreVirtual 3200 sont disponibles immédiatement auprès d’HPE.

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close