kornienko - Fotolia

PowerShell désormais en open source pour Windows, Linux et macOS

Microsoft a annoncé hier l'ouverture du code source de sa technologie de scripting PowerShell et la mise à disposition sur GitHub de versions pour Linux et MacOS.

Microsoft poursuit la mise à l’open source de certaines de ses technologies clés. Après la publication du code source du framework .Net, l’éditeur a ainsi annoncé hier, dans un billet de blog, la publication du code de PowerShell, sa technologie de scripting développée à l’origine pour Windows et Windows Server.

Le code de PowerShell a été publié sur GitHub et est disponible pour Windows, Linux (Red Hat, CentOS et Ubuntu) et macOS – la disponibilité de la technologie sur l’OS d’Apple est une reconnaissance de la popularité de la plate-forme d’Apple auprès des développeurs. 

Actuellement en version 5.0, PowerShell est né du projet Monad, visant à développer un nouveau Shell en mode ligne de commande pour Windows, basé sur le framework .Net. L’objectif de Microsoft était de fournir un outil permettant d’automatiser les tâches administratives de son OS. La version 1.0 de l’outil a fait ses débuts en 2006 pour Windows XP, mais c’est avec la version 2.0 que l’intégration de l’outil a Windows a été officialisée. PowerShell 2.0 a ainsi été intégré nativement dans Windows 7 et Windows Server 2008 R2 à leur lancement. La disponibilité de l’outil a ensuite été étendue aux autres OS de l’éditeur dont Windows XP, Windows Vista, Windows Server 2003 et 2008.

Depuis Microsoft n'a cessé d'améliorer sa technologie de Scripting et a aussi du procéder à plusieurs améliorations afin de prévenir son usage à des fins détournées par les hackers et pirates de tous bords. La version 5.0 incorpore ainsi un certain nombre de technologies destinées à renforcer la sécurité de l'outil, notamment la trascription des commande, le renforcement de l'usage du chiffrement, ou l'intégration d'une interface permettant l'analyse préventive des scripts par les logiciels antimalware.

Un appel à la communauté pour améliorer la technologie

Le fait que le cœur de .Net ait été déjà publié sous forme open source, de même que la publication de la technologie DSC (PowerShell Desired State Configuration) a sans doute beaucoup aidé Microsoft dans sa décision de publier le code source de PowerShell. Selon l’éditeur, la mise à l’open source de sa technologie de scripting va s’accompagner de plusieurs évolutions majeures, dont la principale est sans doute l’annonce de l’ajout du support d’OpenSSH comme canal de transport sécurisé pour le protocole de transfert de commandes à distance de PowerShell (MS-PSRP ou PowerShell Remoting Protocol).

Selon Microsoft, le projet open source PowerShell est encore en phase Alpha et l’éditeur fait appel à la communauté pour élargir l’horizon du projet, notamment en développant des Cmdlets (des commandes spécifiques) pour Linux en Python et dans d’autres langages. Microsoft demande aussi aux utilisateurs de contribuer au test de la technologie.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close