ldprod - Fotolia

Les utilisateurs du VDI profitent d’un meilleur support de Skype

Jusqu’à récemment, les DSI rencontraient des problèmes de consommation de banque passante et de performances dans le cadre de l’utilisation d’outils de communications unifiées en VDI. La situation a changé.

Les problèmes de performances longtemps ont pénalisé les systèmes de communications unifiées sur les postes de travail virtuels. Mais la situation est en train de changer.

Les entreprises qui utilisent le VDI pour leurs employés distants sont souvent les mêmes que celles qui adoptent des logiciels de communications unifiées, à l’instar des centres d’appel qui veulent équiper leurs collaborateurs à domicile. Mais jusqu’à cette année, les plateformes de VDI ne supportaient pas bien les principales applications de communication unifiée, dont Skype for Business, laissant à désirer en termes de performances. Citrix a amélioré le support de ce dernier en janvier, et VMware vient d’en faire autant.

Mais qu’il s’agisse de l’outil de Microsoft, de Google Hangouts, de WebEx ou encore de Jabber, entre autres, les outils de communication unifiée demandent une bande passante importante, et du traitement processeur. Streamer une communication Skype for Business depuis le centre de calcul comme intermédiaire, plutôt que de laisser s’établir l’échange directement, peut se traduire par de piètres performances.  

Pour les entreprises cherchant à intégrer Skype for Business dans leur environnement VDI, ce fut un défi en raison des multiples piles logicielles au travers desquelles sont traitées les données. Pour David Johnson, analyste chez Forrester, « un excellent support de Skype for Business est une capacité critique pour les solutions VDI puisque deux des moteurs de leur adoption sont offrir plus de flexibilité aux employés et un meilleur support du travail à distance ».

Microsoft propose un module logiciel pour aider à améliorer les performances de Skype for Business en environnement VDI. Mais lui-même souffre de limitation : il ne fonctionne que sur les postes pleinement virtuels et nécessite une infrastructure serveur locale.

Avec XenDesktop 7.7, Citrix a mis à disposition, en janvier dernier, HDX Realtime optimization Pack 2.0. Celui-ci intègre Skype for Business au protocole de déport d’affichage HDX. Ce dernier compresse audio et vidéo et choisit dynamiquement le meilleur endroit à partir duquel accéder aux données – terminal, serveur ou réseau – pour optimiser l’expérience utilisateur. Dans cette configuration, Skype for Business fonctionne en partie sur le poste de travail et en partie sur le serveur, et peut établir des communications point-à-point directes.

La réponse de VMware est arrivée au mois d’octobre, avec un support amélioré de Skype for Business en environnement VDI. Son approche est comparable à celle de Citrix : elle consiste à décharger les serveurs du rendu audio et vidéo, pour l’assurer sur le poste de travail et permettre l’établissement de communications point-à-point directes. Cette fonctionnalité sera disponible dans le courant du premier trimestre prochain.

Adapté de l’anglais.

Pour approfondir sur ToIP - VoIP

- ANNONCES GOOGLE

Close