FotolEdhar - Fotolia

Microsoft sort la version serveur de Skype for Business 2019

La nouvelle version Skype for Business 2019 sur site inclut plusieurs fonctionnalités hybrides, connectées au cloud, et simplifie la migration vers Microsoft Teams.

Microsoft a publié l'édition 2019 de Skype for Business, réaffirmant ainsi son engagement dans la version sur site de Skype, dans un contexte où l'éditeur pousse ses clients vers Office 365 en pur SaaS.

Skype for Business 2019, disponible depuis la semaine dernière, étend de fait le support de la mouture sur site jusqu'en 2023 (au moins). Il améliore également la sécurité de la plate-forme en ajoutant la prise en charge de la version 1.2 du protocole Transport Layer Security (TLS) pour la protection des communications.

Ceci étant, cette version 2019 arrive sans mise à jour substantielle des fonctionnalités. Au lieu de cela, Microsoft s'est efforcé de faciliter l'utilisation de certaines fonctionnalités accessibles cloud - tout en conservant les appels, les messages et les comptes utilisateurs sur site.

Les entreprises qui souhaitent utiliser Skype for Business 2019 conjointement avec la version serveur d'Exchange 2019 seront contraintes de stocker leurs messages vocaux et d'exécuter leurs répondeurs automatiques dans le cloud. Pour ce faire, ces clients devront synchroniser leurs profils utilisateurs avec Azure Active Directory.

Microsoft ajoute également la possibilité d'analyser les données d'appel depuis le cloud tout en hébergeant ces appels sur site.

« Il est assez clair que la vision de Microsoft est prioritairement cloud » analyse Irwin Lazar, de chez Nemertes Research, « dans la version sur site, ils essaient de fournir les outils que les clients veulent tout en facilitant progressivement leur migration vers le cloud - plutôt que de continuer à développer des fonctionnalités propres et robustes à Skype for Business Server ».

Une migration en une seule étape vers Microsoft Teams

Microsoft explique que Teams remplacera à terme Skype for Business comme plate-forme pour les communications unifiées et la collaboration.

Mais les entreprises qui utilisent Skype for Business 2015 ou Lync 2013 sur site se sont plaintes qu'il n'existait pas de solution simple pour migrer vers Microsoft Teams. Ces entreprises doivent d'abord transférer les utilisateurs vers Skype for Business Online, puis vers Teams.

La montée en version vers Skype for Business 2019 répond à ces remarques. Elle permet de passer directement de Skype sur site à Teams. Cependant, de nombreux clients ont fait remarquer que Teams ne gérait toujours pas les fonctions de téléphonie avancées dont elles ont besoin. Microsoft a développé la version serveur 2019 de Skype, en partie, pour apaiser ces clients.

Cisco, le principal rival de Microsoft sur le marché des communications unifiées, n'a pas été aussi insistant auprès de ses clients pour les pousser vers le cloud. Cisco s'est au contraire concentré sur la création de solutions hybrides et de plans de tarification qui permettent aux entreprises de tirer profit à la fois de leur infrastructure existante et du cloud, résume Irwin Lazar.

« Je pense que les clients de Microsoft s'inquiètent du fait qu'ils sont poussés à marche forcée vers le cloud », constate-t-il. « Il y aura sûrement des clients qui diront à Microsoft : "Vous savez quoi ? Je n'irai pas dans le cloud, je n'en vois pas l'intérêt, pourquoi me forcez-vous ?" ».

En même temps, certains clients de Microsoft sont heureux que l'éditeur soit très volontaire au sujet du cloud dans le sens où cette volonté affichée les aide à accélérer en interne un processus inévitable, conclue l'analyste.

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close