peshkova - Fotolia

Microsoft retarde (encore) l'intégration entre Teams et Skype

L'intégration avec Skype version grand public est maintenant prévue pour le premier trimestre. Microsoft l'avait promise pour ce mois-ci. D'autres fonctionnalités très demandées manquent encore.

Article mis à jour le 31/01/2020 avec un encadré sur la manière dont Teams permet de communiquer vers des interlocuteurs en dehors d'une organisation

Suite de l'article ci-dessous

Microsoft a décalé (une fois de plus) la sortie de l'intégration entre Teams et la version grand public de Skype. L'éditeur prévoit à présent de lancer cette fonctionnalité d'ici mars, après avoir promis qu'elle serait opérationnelle ce mois-ci.

Mardi, Microsoft a mis à jour sa feuille de route en indiquant que l'intégration serait livrée au deuxième trimestre. Mais vendredi, l'éditeur a de nouveau modifié son calendrier pour la ramener au premier trimestre.

Initialement, en 2019, l'intégration était prévue pour ce mois de janvier 2020.

La fonctionnalité permettra aux utilisateurs de Teams et de Skype de s'appeler (VoIP, visioconférence) et de s'envoyer des messages (IM). Skype for Business assurait cette l'interopérabilité depuis des années. De nombreuses entreprises l'utilisaient pour communiquer facilement avec des contacts extérieurs à l'organisation.

Ce trou dans la raquette de Teams montre que l'outil de communication unifiée de Microsoft ne possède toujours pas la totalité des fonctionnalités de Skype for Business, souligne Raúl Castañón-Martinez, analyste chez 451 Research, alors même que Microsoft déclarait en 2018 que les deux applications avaient atteint la parité fonctionnelle.

Raúl Castañón-Martinez trouve étrange que Microsoft oblige les clients Skype for Business à migrer vers Teams alors que celui-ci n'a pas l'équivalent de ce que proposait l'ancienne application. « Il me semble que cette intégration avec Skype (NDR : grand public) devrait être une priorité absolue pour Microsoft », estime l'analyste. Lorsqu'il s'agit de collaborer avec l'extérieur, Teams est à la traîne par rapport à ses concurrents, ajoute-t-il.

Teams ne permet en effet pas de créer des groupes ou des canaux de collaboration avec des utilisateurs externes - ce qu'un Slack prend en charge avec une fonctionnalité baptisée « shared channels ».

Contacté par nos confrères américains, Microsoft a refusé de commenter ce retard.

Plus de 3 000 personnes ont plébiscité la demande d'intégration de Teams avec Skype sur le site de feedbacks utilisateurs de Microsoft. Microsoft avait alors fait savoir que la fonction pourrait être lancée dès le deuxième trimestre 2018, mais il l'a suspendue en mai 2018 en raison d'un « changement de priorité ».

Par le passé, Microsoft a eu du mal à respecter les délais de lancement promis pour Teams. L'année dernière, l'éditeur avait par exemple retardé l'arrivée des canaux privés d'environ deux mois. Ce retard était intervenu alors que les utilisateurs réclamaient cette fonctionnalité depuis plus de deux ans.

L'éditeur a prévu plus de deux douzaines de nouveautés sur sa feuille de route pour Teams. Mais il n'a pas encore annoncé les dates de sortie de plusieurs d'entre elles qui sont très demandées par ses clients. Parmi celles-ci, l'accès aux calendriers de groupe d'Office 365 dans Teams ou encore la possibilité d'archiver des canaux de discussions.

Communiquer avec l'extérieur d'une entreprise avec Teams

Teams permet d'échanger avec des intervenants externes mais pas aussi simplement qu'avec un appel « à la Skype ».

Il faut pour ce faire organiser une réunion - via l'agenda de Teams ou via l'agenda d'Outlook - sélectionner les participants (internes et externes) en rentrant leurs adresses mails et activer depuis Outlook l'option « Réunion Teams » (l'option est automatique depuis Teams).

Les invités reçoivent - par mail - un lien vers la réunion. A noter qu'il faut impérativement avoir l'application Teams installée pour y accéder.

Pour approfondir sur Outils collaboratifs

Close