Avec le rachat de Calm.io, Nutanix lorgne sur le monde des applications

Historiquement connu pour sa plate-forme d'infrastructure hyperconvergée, Nutanix s'intéresse désormais au monde des applications. Le rachat de Calm.io devrait lui permettre de proposer à ses clients une plate-forme proche d'un PaaS, supportant des déploiements en mode hybride.

En acquérant récemment l’Indien Calm.io, Nutanix a montré que ses ambitions pour l’hyperconvergence allaient bien au-delà de la simple rationalisation des infrastructures. Le constructeur/éditeur, qui est aujourd’hui reconnu comme le champion des plates-formes serveurs hyperconvergées (au grand dam d’acteurs comme Dell EMC ou HPE) a toujours eu un coup d’avance sur ses concurrents et le rachat de Calm.io montre encore une fois que ses dirigeants n’entendent pas s’endormir sur leurs lauriers.

LeMagIT a pu s’entretenir séparément avec Sunil Potti, le CTO de Nutanix, et avec Aaditya Sood, le CEO de Calm.IO pour en savoir un peu plus sur les intentions du constructeur. De ces entretiens, il ressort clairement que l’intention de Nutanix est de ne pas se laisser piéger dans le ghetto de l’infrastructure et d’étendre sa plate-forme pour adresser les besoins en matière de PaaS, de DevOps et de cloud hybride des entreprises. Les technologies de Calm.io devraient jouer un rôle clé dans cette transformation.

Simplifier le déploiement des applications pour les entreprises

Comme l’explique Sunil Potti, L’objectif premier de Nutanix avec la technologie de Calm.io est de simplifier la composition et le déploiement de chaînes applicatives par les entreprises. Dans un second temps, la technologie de Calm.io permettra à la firme de bâtir une couche PaaS optimisée au-dessus de sa plate-forme d’infrastructure. « Avec Calm.io nous pouvons composer et orchestrer une architecture applicative complète. Calm nous donne la flexibilité de servir à la fois les besoins de simplification de déploiement des applications existantes et ceux des applications de nouvelle génération. Si vous comparez notre approche à celle de CloudFoundry, nous avons l’avantage de pouvoir tirer parti de façon unique de l’infrastructure sous-jacente et de ses capacités en matière de ‘scalabilité’ et de sécurité par exemple.

Pour Aaditya Sood, Calmi.io a l’avantage de ne pas verrouiller les clients dans une approche PaaS fermée. « Calm.io est une boîte à outils pour construire un PaaS. Avec Calm.io, rien ne vous empêche de bâtir votre propre PaaS sur mesure au-dessus de n’importe quelle plate-forme d’infrastructure. Le défi avec les Paas prêts à l’emploi est qu’ils fonctionnent très bien tant que vous restez dans la voie définie par le vendeur. Mais si vous vous en écartez, le coût et les efforts augmentent de façon exponentielle ». Globalement, la solution de Cam.io s’appuie sur deux couches séparées. La première est un moteur d’orchestration propriétaire. La seconde est une couche intelligente qui s’adapte aux besoins des applications et ajuste l’infrastructure en conséquence.

Ce que nous faisons pour les applications est un peu ce que SQL a réalisé pour l’accès aux données, explique Aaditya Sood « Une fois que le modèle de données est défini, SQL indique à la base de données quelle est mon intention et le moteur SQL tente d’optimiser la requête pour accéder aux données. Nous faisons la même chose pour les applications en tentant d’inférer leurs intentions. Nous avons une infrastructure de monitoring sans agent qui alimente un moteur de règles qui prend des actions correctives en cas d’anomalie (dégradation de performances, montée en charge, pic de demande…).

Une plate-forme qui sait s'adapter aux besoins des applciations et aux infrastructures sous-jacentes

De façon intéressante, l’approche de Calm.io ne se limite pas aux applications de nouvelle génération. La technologie bâtie par l’éditeur peut s’appliquer également aux applications « legacy », indique Sunil Potti. Aaditya Sood confirme : « Lorsque nous avons bâti Calm, notre message a été très clair. Notre objectif n’était pas que de servir les besoins start-ups ou des nouvelles applications cloud. Nous visions aussi le monde des applications d’entreprise.

Un autre atout de Calm.io est que sa technologie est agnostique en matière d’infrastructure, même si elle peut être spécifiquement optimisée pour certaines (ce qui est sans doute l’intention de Nutanix pour sa propre plate-forme d’infrastructure). Le résultat est qu'il est tout à fait possible d'utiliser la plate-forme Calm.io pour concevoir des applications que l'on pourra aussi bien déployer on-premise sur une infrastructure Nutanix,  sur un cloud public ou en mode cloud hybride.

Calm.io a d'ailleurs une capacité additionnelle intéressante dans un contexte hybrie : la plate-forme sait s’adapter aux capacités de l’infrastructure cloud sous-jacente. L’éditeur a en effet créé une couche d’abstraction (dite mobility fabric) permettant d’abstraire les applications des plates-formes. Un même modèle applicatif peut être ainsi adapté pour par exemple gérer l’autoscaling AW avec Elastic Load Balancer ou avec un service de load balancing équivalent sur une autre plate-forme. L’objectif est de faciliter la mobilité des applications entre les plates-formes de cloud.

Notons pour terminer que Nutanix pourrait utiliser Calm.io pour exposer certains services de sa plate-forme d’infrastructure sous forme de services SaaS. C’est en tout cas une perspective que n’exclut pas Sunil Potti.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close