Nmedia - Fotolia

Office 365 devant G Suite en Europe

Google a certes ouvert une brèche dans les suites de productivité Cloud, mais il a bien perdu du terrain face Microsoft Office 365.

L’adoption de Microsoft Office 365 en Europe a plus que doublé l’année dernière, révèle une étude de Bitglass, un spécialiste de la protection de données. Et comme mécaniquement, l’éditeur de Redmond aurait ainsi augmenté sa part de marché sur le segment de la suite de productivité Cloud, face à son concurrent Google et G Suite.

L’étude, qui se fonde sur l’analyse de 8 000 serveurs mails, rapporte qu’au Royaume-Uni, Office 365 a atteint 35% de part de marché en 2016, contre 16,4% en 2015 alors que G Suite est passé de 7,2% en 2015 à 18,7% en 2016.

En France, l’adoption a elle-aussi fait un bond. La suite de Microsoft atteint 49,8% du marché hexagonal, contre 22,4% en 2015 ; celle de Google 32,3% (14,5% en 2015). En Allemagne, l’étude révèle qu’Office 365 occupe désormais 40% du marché, contre 23,3% pour G Suite.

Si l’on observe les secteurs de l’industrie, Google a gagné des contrats clés dans les media, comme auprès de News Corp par exemple. Un secteur qui reste fort pour la firme de Mountain View (31,7%) tout comme l’est celui des technologies (24,9%). Toutefois, Microsoft se distingue par une part grandissante, tous secteurs confondus.

Plus encore, l’étude montre que plus de 49% des entreprises de plus de 1 000 employés ont préféré Office 365. Elles ne sont que 20% à avoir déployé G Suite. D’une année sur l’autre,  la part d’Office 365 dans les entreprises publiques a progressé de 9 points pour se positionner à 55,4% tandis que le rythme de déploiement de Google est resté plus lent, que ce soit dans les entreprises privées ou publiques.

Ce déséquilibre symbolise en fait les difficultés auxquelles est confrontée la firme de Mountain View. D’abord, nombre d’entreprises européennes mettent la priorité sur la confidentialité des données ; ce qui semble ici profiter à Microsoft. Ensuite, Microsoft n’a jamais caché sa stratégie : migrer ses clients en place vers ses offres Cloud.

Selon Kirk Koenigsbauer, vice-président du marketing Office chez Microsoft, qui s’exprimait dans une conférence analystes dont le transcript se trouve sur le site Seeking Alpha, la progression d’Office 365 s’explique principalement par le déplacement des clients d’Office vers le Cloud. « Nous sommes vraiment optimistes quant à l’avenir. Nous sommes toujours dans cette phase : celle de migrer notre base on-premise vers le Cloud », explique-t-il.

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close