Avec sa 6e génération de K2, Kaminario dope ses capacités et ses performances

La dernière génération de baies de stockage 100 % Flash de Kaminario offre des performances en hausse de près de 50% et intègre des fonctions de réduction de données améliorées. Selon le constructeur, ses baies K2 peuvent désormais stocker jusqu'à 4 Po de données.

Après avoir récemment levé 75 M$ additionnels, Kaminario vient de dévoiler la sixième génération de ses baies Kaminario K2 qui promet plus de capacité et plus de performances, ainsi qu’une efficacité améliorée par rapport à la génération précédente.

Selon le constructeur, les Kaminario K2 Gen 6 à base de contrôleurs Xeon Intel Broadwell offrent des performances environ deux fois meilleures que celle de la génération 5. Ce bond est lié à l’utilisation de processeurs plus récents, à la mise en œuvre d’un back-end SAS 12 Gbit/s (contre 6 Gbit/s précédemment) et aux améliorations apportées à l’OS du constructeur. La bande passante passe ainsi de 3,2 Go/s à 6,2 Go/s en lecture de blocs de 4K pour une configuration incluant un K-Block (un couple de contrôleurs couplé à un ou plusieurs tiroirs de disques). La performance maximale en IOPS pour le même K-Block passe de 250 000 à 370 000 (lecture de blocs de 32K).

Comme nous l’a expliqué Shai Maskit, le directeur du marketing technique du constructeur, chaque paire de contrôleurs K2 Gen 6 peut désormais piloter 4 tiroirs de SSD alors que cette limite était de 3 tiroirs pour la 5e génération de contrôleurs. Les nouvelles baies supportent aussi désormais des disques SSD de 3,84 To, alors que la précédente génération plafonnait à 1,92 To. Selon Shai Maskit, la capacité devrait encore augmenter lorsque les fabricants de SSD proposeront des disques SATA plus capacitifs dans le courant 2017.

En l’état, la capacité maximale d’un cluster Kaminario avec 4 K-Blocks bicontrôleurs, chacun reliés à 4 tiroirs de disques, est de 960 To bruts (4 Po utiles) dans un rack de 42U. Ce système délivre un maximum de 1,5 million d’IOPS et peut soutenir un débit de 25 Gbit/s. Selon Shai Maskit, le prix d’une telle configuration est inférieur à 1 $ par gigaoctet.

Des capacités de réduction de données améliorées

Pour sa 6e génération de baies, Kaminario a refondu ses mécanismes de réduction de données. Le constructeur a notamment déployé un nouveau mécanisme d’accélération de la compression basé sur un module PCIe. Ce module permet à Kaminario d’implémenter un algorithme de compression plus agressif que l’habituel LZ4 —  l’algorithme Deflate, une combinaison entre LZ77 et un codage Huffman — tout en soulageant les processeurs des contrôleurs.

Comme l’explique Shai Maskit, la modernisation de la technologie de compression des baies K2 permet d’améliorer la garantie de réduction de données proposée par le constructeur, qui passe de 3,3:1 à 4:1.

Une connectivité qui accélère

Les contrôleurs Fibre Channel des baies K2 supportent désormais le FC Gen 6 à 32 Gbit/s, même s’ils sont livrés par défaut avec des transceivers 16Gbit/s. Kaminario a aussi fait le pari de miser sur les nouveaux adaptateurs Ethernet multirate et supporte la technologie 25/50/100 Gbit, plutôt que l’actuel 10/40G. Selon Maskit, le prix de la connectivité 25 Gbit/s est aujourd’hui similaire à celui du 10 Gbit.

Selon Shai Meskit, les derniers contrôleurs K2 disposent d’emplacements frontaux capables d’accueillir des disques NVMe et sont aussi capables d’accueillir des modules NVDIMM-N à base de mémoire persistante. Kaminario indique avoir déjà validé des modules NVDIMM et n’attend plus que leur disponibilité pour les proposer dans ses contrôleurs.

 

Pour approfondir sur SAN et NAS

- ANNONCES GOOGLE

Close