Kaminario dévoile une baie NVMe désagrégée

Comme il l'avait laissé entendre à la fin 2016, Kaminario a profité de VMworld pour dévoiler sa baie NVMe over Fabrics désagrégée, la baie de stockage 100 % Flash K2.N. Séparant contrôleurs et tiroirs de disques NVMe, elle offrira des performances en mode scale-out élevées.

Kaminario a profité de VMworld pour lever le voile sur la prochaine version de ses baies 100 % Flash K2, une version qui comme annoncé par le constructeur, tire parti des technologies NVMe et NVMe over Fabrics et dissocie les contrôleurs de stockage des tiroirs de stockage eux-mêmes afin de doper les performances et, à terme, permettre la création de baies de stockage composables à la volée.

Attendues pour le premier trimestre 2018, les baies K2.N combinent des nœuds contrôleurs et des tiroirs NVMe over Fabrics peuplés de disques Flash NVMe. Les nœuds contrôleurs et les tiroirs de disques sont interconnectés par une fabric Ethernet RDMA, dont la vocation est de remplacer la fabric SAS reliant traditionnellement les contrôleurs aux tiroirs de disques.

Les nouvelles baies viendront enrichir le portefeuille de baies de stockage K2 du constructeur israélien et ne remplaceront pas les modèles actuels qui resteront au catalogue.

Dissocier contrôleurs et nœuds de stockage

Les nœuds contrôleurs sont baptisés c.nodes (compute nodes) et se présentent sous la forme de serveurs rack 1U bi-socket — en fait des serveurs SuperMicro X11 faisant tourner l’OS de Kaminario. Ils fournissent les services avancés de stockage (protection, compression, déduplication, snapshots, réplication, etc.). Il est possible d’assembler un système scale-out de grande taille en multipliant les c.nodes (Kaminario n’a pour l’instant pas indiqué la limite officielle, mais il est vraisemblable qu’elle sera supérieure à l’actuelle plafond de 4 nœuds des baies K2).

Les tiroirs de disques, ou m.nodes (pour media nodes), sont en fait des serveurs NVMe over Fabrics empruntés au constructeur ODM AIC (des HA202-PH). Ce sont en fait les mêmes serveurs que ceux utilisés par E8 Storage pour ses baies de stockage NVMe over Fabrics. Les HA202-PH sont des baies bi-contrôleurs 2U en mode actif-actif disposant de 24 emplacements pour disques NVMe à deux ports. Chaque contrôleur est connecté à l’ensemble des disques assurant ainsi une disponibilité optimale de l’architecture.

Selon Kaminario, chaque nœud contrôleur sera capable de délivrer environ 400 000 IOPS avec l’intégralité des services de données activés. Un tiroir de disques HA202-PH a un potentiel bien plus élevé, puisqu’avec la solution logicielle distribuée d’E8 Storage, il peut délivrer jusqu’à 10 millions d’IOPS (sans services autres que le thin provisioning et le Raid 6). Kaminario table donc sur l’empillage de plusieurs nœuds contrôleurs pour tirer parti au mieux des capacités des m.nodes et doper les performances.

Le pari de baies composables à la volée

Le pari de Kaminario est qu’avec un couple de tiroirs et des contrôleurs séparés, les administrateurs de stockage vont pouvoir assembler à la volée des baies de stockage virtuelles consommant une partie de la ressource processeur et mémoire des nœuds contrôleurs ainsi qu’une portion des disques NVMe présents dans les tiroirs.

Architecture d'une baie de stockage désagrégée Kaminario K2.N

Cette capacité, baptisée Flex par Kaminario, permettra de recomposer des baies à la volée, mais aussi de faire face de façon plus souple à la défaillance d’un des éléments de l’architecture. L’un des objectifs de Flex est de répondre aux besoins des hébergeurs, des fournisseurs de services, mais aussi à ceux des grandes entreprises. Ils trouveront là un mécanisme permettant d’assurer que chaque application dispose de ressources en propre adaptées à ses besoins sans devoir mettre en œuvre de multiples silos de stockage.

Pour les fournisseurs de services, Flex permettra aussi la mise en œuvre simple d’architectures de stockage multitenant. Flex est attendu dans le courant du second semestre 2018.

Il est à noter que si la communication entre les contrôleurs et les tiroirs de disques se fait en NVMe over fabrics, les serveurs hôtes pourront continuer à échanger avec les contrôleurs en s’appuyant sur des protocoles traditionnels comme iSCSI ou Fibre Channel. Ils pourront aussi utiliser NVMe over Fabrics.

Kaminario n’est pas le seul à s’intéresser au potentiel de NVMe over Fabrics. Lors de sa conférence Pure Accelerate, en juin, Pure a fait la démonstration d’une baie 100 % NVMe de la famille FlashArray//X reliée à des tiroirs de disques NVMe over Fabrics via une fabric Ethernet. La différence avec Kaminario est que pour l’instant Pure ne propose pas de mode scale-out pour les contrôleurs (même si la firme laisse entendre que cela pourrait être une évolution future).

 

Pour approfondir sur Flash

- ANNONCES GOOGLE

Close