buchachon - Fotolia

Arista dévoile une version conteneurisée de son OS pour commutateurs Ethernet

Le fournisseur d'équipements réseau a dévoilé cEOS, une version conteneurisée d'EOS, son système d'exploitation réseau capable de tourner sur des commutateurs en marque blanche. Il a aussi ajouté le support de Docker à ses commutateurs.

Arista Networks vient de dévoiler une version conteneurisée de son système d’exploitation réseau qui va lui permettre de fonctionner sur des commutateurs en marque blanche de tiers, comme ceux motorisés par le système d’exploitation Linux Sonic de Microsoft. Cette conteneurisation d’EOS (Extensible Operating System) pourrait à terme permettre à Arista de rendre son système d’exploitation disponible sur un grand nombre de plates-formes autres que ses propres équipements. On peut par exemple imaginer que cEOS pourrait être utilisé sur des commutateurs embarqués comme ceux utilisés par HPE dans des serveurs lames, dans des équipements de bordure IoT, etc…

Selon Arista, la version conteneurisée d’EOS s’installe au-dessus du noyau Linux de commutateurs en marque blanche et embarque l’ensemble des fonctionnalités d’EOS. Elle permet donc de déployer toutes les fonctions logicielles habituellement disponibles sur un commutateur Arista sur des équipements tiers. Arista est le premier acteur des réseaux à proposer une telle approche. Cela lui permet de se protéger de l’intrusion de nouveaux acteurs des systèmes d’exploitation réseau comme Cumulus, mais aussi de prendre une longueur d’avance sur ses concurrents. Juniper, par exemple, étudie la possibilité de proposer son OS JunOS sur des commutateurs en marque blanche.

Un support des conteneurs Docker dans EOS

Parallèlement à cette version conteneurisée de l’OS, Arista a aussi annoncé que la dernière mouture d’EOS mettait en œuvre le runtime Docker et pouvait donc exécuter des conteneurs applicatifs directement sur les commutateurs Arista. Cette fonctionnalité pourrait permettre à des tiers de déployer des fonctions additionnelles sur les commutateurs Arista. De façon intéressante, Arista et Docker ont collaboré autour de Docker Swarm, l’outil d’orchestration de conteneurs de Docker pour valider que Docker Swarm pourrait orchestrer et gérer les conteneurs déployés sur les commutateurs Arista.

Dernière fonction intéressante, les commutateurs Arista coopéreront avec Docker Swarm pour suivre les échanges réseau des conteneurs déployés dans le datacenter. Il sera ainsi possible en interrogeant un commutateur Arista de connaître la liste des conteneurs déployés sur chaque serveur relié au switch, de faire l’inventaire des ports réseau utilisé par chaque conteneur et donc à terme d’obtenir des fonctions de télémétrie avancées sur la consommation réseau des conteneurs et sur la topologie réseau des applications conteneurisées.

À n’en pas douter, une telle capacité devrait fortement intéresser HPE, le nouveau partenaire commercial d’Arista, qui a fait de Docker le faire de lance de son offensive autour des applications de nouvelle génération. Elle pourrait aussi séduire les grands fournisseurs de services, qui de plus en plus se tournent vers les conteneurs pour le déploiement de leurs applications internes.

Les ventes de commutateurs d’Arista ont progressé de près de 34 % au dernier trimestre 2016 tandis que celle du leader mondial, Cisco, reculaient de 3 %. Selon IDC, les fournisseurs de services cloud et les entreprises opérant des infrastructures cloud devraient accroître leurs dépenses en serveurs, stockage et commutateurs de près de 18 % cette année, tandis que les entreprises opérant une IT traditionnelle réduiront de 3 % leurs dépenses d’infrastructure.

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close