WavebreakmediaMicro - Fotolia

VMware continue d'améliorer sa solution de stockage logiciel vSAN

Attendue début mai, la version 6.6 de vSAN, apporte le chiffrement des données au repos, plus de résilience et des performances accrues de 50% pour les configurations à base de Flash. Elle prépare aussi le terrain pour des configurations mêlant Flash et 3D XPoint.

VMware vient de mettre à jour sa solution de stockage hyperconvergée VSAN en version 6.6. Cette mouture apporte plusieurs évolutions fonctionnelles majeures en matière de sécurité ou de résilience, ainsi que des améliorations en matière de simplicité et de performances. Elle inaugure aussi le support de nouvelles technologies de stockage.

Elle devrait faire son chemin chez les clients le 5 mai soit trois jours avant l’ouverture de Dell EMC World 2017, la conférence annuelle de sa maison mère Dell Technologies.

VMware revendique aujourd'hui plus de 7000 clients de sa technologie de stockage logicielle hyperconvergée et indique avoir certifié près de 200 configurations de partenaires dans le cadre de son programme vSphere Ready Nodes. La technologie est aussi l'un des piliers de son offre Cloud Foundation qui vise à unifier les solutions de cloud privé et public basées sur la technologie VMware.

Chiffrement intégré et résilience renforcée

La première nouveauté mise en avant par VMware est l’arrivée d’une capacité native de chiffrement de données au repos. Intégré avec les fonctions de compression et de déduplication, le chiffrement opère sur l’ensemble des configurations VSAN, hybrides ou 100 % Flash, et s’interface avec les outils de gestion de clés compatibles KMIP 1.1

Une autre nouveauté est le support officiel de la plate-forme Photon de VMware (qui permet de déployer des architectures de conteneurs à grande échelle sur des clusters ESXi). VSAN peut opérer sans avoir à installer vCenter Server et les développeurs peuvent accéder à l’ensemble des fonctions de la solution de stockage de façon programmatique via les API de VSAN.

VMware a aussi travaillé à renforcer un peu plus la résilience de sa plate-forme.

En cas de défaillance de vCenter Server, il est désormais possible de contrôler VSAN au moyen du client hôte ESXi, ce qui permet de continuer à opérer même si vCenter est inaccessible. 

La gestion des clusters étendus Stretched Clusters a aussi été améliorée par rapport à la version 6.5. Il est ainsi possible de cumuler des niveaux de protection locaux de type RAID 1 ou RAID 6 (erasure coding) et la mise en miroir des données entre deux sites en mode actif/actif. De cette façon, il est possible de concevoir des architectures hautement disponibles capables de survivre non seulement à une défaillance locale, mais aussi à la mise hors service d’un site complet.

Toujours dans l’optique d’accroître la disponibilité de sa technologie, VMware a revu son processus de reconstruction de données afin d’en minimiser l’impact sur la production, mais aussi de l’accélérer. L’éditeur a enfin accru la visibilité sur l’état de la reconstruction de données dans le cluster, via le panneau de contrôle santé de l’interface de vSAN.

Installation et administration simplifiées

Côté ergonomie, VMware a simplifié le processus d’installation de vSAN via la fonction vSAN Easy Install. Celle-ci permet de configurer simplement le premier nœud d’un cluster de stockage, avant que vSAN Configuration Assist ne prenne la suite pour configurer et provisionner le logiciel sur les autres nœuds du cluster. vSAN Configuration Assist permet aussi d’automatiser la mise à jour des pilotes et micrologiciels des contrôleurs SAS des serveurs Dell EMC, Fujitsu, Lenovo et SuperMicro.

VMware a aussi travaillé pour simplifier les opérations de maintenance programmée. La console de vSAN présente clairement l’impact d’une action sur la disponibilité du cluster. On peut ainsi savoir à l’avance quel sera l’impact d’une opération sur le fonctionnement de la plate-forme et adapter l’intervention en conséquence.

Enfin, l’éditeur s’est aussi inspiré des constructeurs de baies de stockage et a ajouté une couche analytique en cloud à vSAN. Concrètement, l’éditeur collecte des informations sur le fonctionnement des clusters des clients (si ceux-ci ont donnée leur aval), compile les données reccueillies et délivre en retour des conseils en matière de meilleures pratiques à ses clients.

Notons que VMware n’a pas non plus oublié la supervision locale et fournit un « Management Pack » pour VMware vRealize Operations Manager (vR Ops) qui permet d’analyser et de suivre en détail le fonctionnement d’un cluster vSAN.

Performance en hausse et support de la technologie Intel Optane

Selon l’éditeur, certaines opérations dans vSAN sont désormais plus rapides que dans la version antérieure. Le code de certains services comme la déduplication et la compression a été optimisé de même que celui qui gère les checksum. VMware a aussi dopé les performances de sa pile iSCSI. Ces modifications se traduisent par des gains de performances pouvant atteindre jusqu’à 50 % dans les configurations 100 % Flash de vSAN.

Il est aussi à noter que vSAN 6.6 prépare le terrain pour l’inclusion à venir de cartes Intel Optane à base de mémoire 3D XPoint dans les clusters vSAN. Dans les semaines à venir, on pourrait donc voir émerger des configurations hybrides couplant des cartes Optane pour le cache et des SSD pour le stockage. Il sera intéressant de voir à ce propos si Dell EMC profite de sa conférence Dell EMC World, qui se tient à Las Vegas du 8 au 11 mai 2017, pour mettre à jour ses offres hyperconvergées VxRail et ses vSAN Ready Nodes avec des configurations dopés à l’Optane.

Notons, pour terminer, que VMware a légèrement modifié les différentes éditions de vSAN. Les fonctions de gestion de la QoS sont ainsi désormais disponibles dans l’ensemble des versions de vSAN. La déduplication, la compression et l’erasure coding sont disponibles dans les versions avancées et entreprises, tandis que le chiffrement et les capacités améliorées de cluster étendues sont réservés à la version Entreprise. Les prix restent inchangés et débutent à 2495 $ par processeur participant au cluster de stockage.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close