Dell EMC modernise son offre de stockage Flash d'entrée-milieu de gamme

A l'occasion de Dell EMC World, le constructeur a dévoilé des versions modernisées de ses baies 100 % Flash Dell EMC Unity et Dell EMC SC équipées de contrôleurs plus véloces.

Dell EMC a profité de sa conférence Dell EMC World, qui se tenait la semaine dernière à Las Vegas pour mettre à jour son offre de stockage Flash de milieu de gamme.

La firme a ainsi annoncé un rafraîchissement de sa ligne de systèmes de stockage Flash Unity, ainsi qu’un nouveau modèle d’entrée-milieu de gamme pour sa ligne SC (ex-Compellent), le SC5020.

Fondamentalement, les dernières baies n’apportent pas grand-chose de neuf, sinon des performances en hausse du fait de la modernisation des contrôleurs des baies. 

Des Dell EMC Unity dopés aux Xeon "Broadwell" et une interface remanié en HTML 5

Les systèmes Dell EMC Unity 350F, 450F, 550F et 650F sont ainsi des versions mises à jour des 300F, 400F, 500F, et 600F. Leurs contrôleurs à base de puces Intel Xeon E5 v3 « Haswell » ont été remplacés par des modèles équipés des derniers processeurs Intel Xeon E5v4 « Broadwell-EP ». Au passage Dell EMC a aussi doublé la mémoire vive installée sur la plupart des modèles, à l’exception du 400F qui bizarrement, ne profite que d’une augmentation de 50 % de sa capacité mémoire.

D’après nos estimations, cette mise à jour devrait permettre de doper la performance des contrôleurs d’environ 20 à 40 % selon les modèles, ce qui devrait notamment s’avérer utile dans les scénarios d’usage mixte SAN/NAS. Contrairement aux anciens VNX, qui disposaient de contrôleurs séparés pour les fonctions SAN et NAS, les baies Unity ne peuvent compter que sur leurs contrôleurs principaux pour délivrer ces services en parallèle.

Comparaison entre les spécifications des contrôleurs Unity annoncés à Dell EMC World 2017 et celles des modèles antérieurs

Selon EMC, les performances en IOPS (lecture de blocs de 8K) passent de 125 000 pour le Unity 300F à 140 000 pour le Unity350F. Le Unity 450F plafonne désormais à 310 000 IOPS, contre 260 000 pour le 400F. le Unity 550F, quant à lui, affiche une performance maximale de 400 000 IOPS, contre 310 000 IOPS pour le 500F. Enfin, le Unity 650 F peut délivrer 450 000 IOPS, là où le 600F plafonnait à 390 000 IOPS.

Dell EMC note aussi quelques améliorations logicielles, dont le support d’un plus grand nombre de systèmes de fichiers par baie (globalement, le double des versions antérieures) ou le support de la gestion de clés de chiffrement par un gestionnaire de clé tierce (au standard KMIP) lorsque le chiffrement des données est utilisé.

Le constructeur a aussi modernisé sa console d’administration Unisphere, désormais intégralement écrite en HTML5 (plus besoin de Java) et a amélioré son interface en mode CLI ainsi que son API. La fonction iCDM (integrated Copy Data Management) permet également de déplacer des snapshots d’une baie vers une autre.

Dell EMC SC : Performances en hausse et intégration renforcée avec Equallogic

L’autre nouveauté dans le milieu de gamme Dell EMC est l’arrivée de la baie Dell EMC SC 5020 en remplacement de l’actuelle SC4020 (SC est l’acronyme de Storage Center, le nom officiel des ex-baies de stockage Compellent, un constructeur racheté par Dell). Comme pour les baies Unity, il n’y a guère de nouveautés à attendre sinon de solides gains de performances du fait de l’utilisation de contrôleurs à base de Xeon E5 v4 « Broadwell-EP » bien plus musclés que ceux de la baie SC4020 (la mémoire vive notamment a été quadruplée).

Selon Dell, cette modernisation des contrôleurs devrait se traduire par des performances IOPS en hausse de 45 % et par une bande passante multipliée par trois. Du fait de l’utilisation de tiroirs de disques SSD plus denses, les nouveaux SC5020 affichent aussi une capacité maximale double de celle des 4020.

Pour cette baie d’entrée milieu de gamme, que Dell EMC entend positionner à un tarif agressif, le constructeur a maintenu la riche connectivité du 4020 à savoir le support du Fibre Channel, d’iSCSI et d’une connectivité directe en mode SAS.

Côté logiciel, la baie SC5020 hérite de la même interface d’administration HTML 5 Unisphere que les baies Unity (l’interface Dell Storage Manager est conservée pour la gestion de multiples baies). Le constructeur promet aussi l’arrivée de fonctions de migration de LUN Equallogic dans le courant du second semestre. Il sera alors possible de migrer directement un LUN Equallogic sur une baie SC, ce qui devrait signer définitivement l’acte de mort des baies Equallogic.

Aucun prix n’a été communiqué par le constructeur pour ses nouveaux systèmes de stockage. Mais selon nos informations, une baie d’entrée de gamme 100 % Flash Unity 350F devrait débuter à un peu moins de 35 000 $.

 

 

Participer à la conversation

1 commentaire

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

Nous sommes clients de ce type de baies depuis 2 ans. Nous en sommes très déçus, et contrairement à ce qui est dit dans cet article, les performances ne sont pas au rendez-vous. La publicité commerciale est très au dessus de la réalité et les vitesses de copies de fichiers ont chuté par rapport à notre vieille baie NetApp. De plus, le support est quasi-inexistant malgré le tarif des garanties de DELL, les équipes se renvoyant la balle entre DELL, l'intégrateur et le service technique du client. A fortement déconseiller donc si vous voulez un système fiable...
Annuler

- ANNONCES GOOGLE

Close