HPE Discover 2017 : HPE dévoile Project New Stack son outil de gestion multicloud

La firme dirigée par Meg Whitman a profité de sa conférence utilisateurs à Las Vegas pour lever le voile sur le projet New Stack. attendu en 2018, l'outil permet d'administrer et d'orchestrer des environnements multicloud et d'en analyser en détail le coût.

A l’occasion de sa conférence utilisateurs HPE Discover, qui se tenait la semaine passée à Las Vegas, Hewlett Packard Enterprise a levé le voile sur une nouvelle plate-forme de cloud hybride baptisée Project New Stack.

Conçue comme une plate-forme de gestion multicloud, le projet New Stack a pour objectif le provisioning et l’orchestration rapide d’environnements informatiques on-premises et dans le cloud public. Le projet New Stack doit aussi permettre de suivre le fonctionnement de ces environnements et d’optimiser leur utilisation et leur coût.

En cours de développement et attendu pour le début 2018, Le Projet New Stack supportera initialement les plate-formes composables d’HPE basées sur le châssis Synergy, les environnements de cloud privé et public VMware, ainsi qu’Azure Stack, Azure et Amazon AWS.

Administrer et orchestrer des environnements multicloud

La technologie pourra provisionner aussi bien des VM que des environnements de conteneurs orchestrés par Docker Swarm, Kubernetes ou Mesos Marathon. Elle s’appuiera pour l’essentiel sur les travaux déjà réalisés par HPE autour de OneView (notamment avec Composable Infrastructure) et incorporera aussi certaines des briques technologiques héritées du rachat de Cloud Cruiser en janvier dernier.

Cloud Cruiser apporte au projet New Stack ses capacités d’analyse et de suivi de la consommation des ressources IT. Il permet aussi à HPE d’offrir un ensemble de tableaux de bords sophistiqués permettant aux entreprises de suivre de façon détaillée le coût des ressources consommées dans le cloud public et dans le cloud privé. 

Durant une session avec la presse HPE a fait une démonstration séduisante d’une version préliminaire de Project New Stack capable de provisionner des environnements applicatifs dans les clouds d’Amazon, Microsoft et sur un cloud on-premises VMware. L’outil offre un catalogue de services prêt à l’emploi et fournit aussi un ensemble de tableaux de bord pour permettre aux équipes métiers de suivre en détail leur consommation et d’analyser le coût des ressources qu’elles consomment.

Même si HPE a consciencieusement évité d’utiliser cette appellation, Project New Stack ressemble furieusement à un broker de ressources pour les environnements de cloud hybrides. Cet avis est d’ailleurs confirmé par les travaux que mène la société pour utiliser Project New Stack comme la porte d’entrée vers les ressources offertes par les partenaires de l’alliance Cloud28+ soutenue par le constructeur. L’un des objectifs à terme de Cloud28+ est d’exposer les ressources de ses membres aux entreprises via une couche motorisée par Project New Stack.

Le logiciel devrait entrer en bêta dans le courant du 4e trimestre 2017 et sera disponible commercialement en 2018.

 

Pour approfondir sur IaaS

- ANNONCES GOOGLE

Close