HPE affirme sa stratégie et veut rassurer

L’équipe dirigeante d’HPE France a exposé la stratégie de la société en France, après plusieurs mois de flou. Une stratégie dont une des composantes sera les services d’accompagnement vers la transformation numérique.

Les services seront bien l’un des piliers de la stratégie de HPE, et c’est aussi valable pour la France. C’est ainsi que les équipes dirigeantes du groupe en France ont tenu à rassurer leurs clients français alors que justement HPE traverse une période de transformation radicale de ses activités. Si radicale que les entreprises clientes avaient de quoi s’interroger sur les orientations de la société.

Il faut dire que depuis la séparation du groupe en deux entités distinctes, HP d’un côté, et HPE (Hewlett Packard Enterprise) de l’autre, le Californien a poursuivi une double stratégie pour HPE : écrémage et rachats stratégiques. HPE s’est ainsi séparé de ses activités de services d’infogérance dans le cadre d’un partenariat avec CSC. Cela a donné la société commune DXC Technology. HPE a ensuite confié l’ensemble de son portefeuille logiciel à Micro Focus, avant de céder plus précisément ses stacks Cloud, Helion pour l’IaaS et ses activités Cloud Foundry pour le Paas, à l’éditeur Linux Suse – propriété de Micro Focus. Cette transaction a d’ailleurs été finalisée cette même semaine.

Mais entre-temps, HPE s’est aussi livré à une (re)conquête du marché par la voie de l’acquisition pour assoir sa nouvelle stratégie. SGI, Cloud Cruiser, Niara dans les réseaux et plus récemment Simplivity dans l’Hyperconvergence et Nimble dans le stockage Flash. Mais ces rachats permettent en fait  d’accélérer la nouvelle stratégie de HPE,  a expliqué Gilles Thiebaut, le directeur général de HPE France, nommé en septembre dernier. « Cela nous donne la capacité d’accélérer notre stratégie et d’accroître notre avantage compétitif » a-t-il martelé. Et comme pour assoir ses propos, il a confirmé que d’autres étaient prévus dans les mois à venir.

Hybride et infrastructure, mobilité et IoT, et continuité dans les services

La stratégie de HPE s’articule désormais autour de l’infrastructure portée par l’hybridation des systèmes (Cloud, des architectures software-defined et du stockage), de l’expertise portant sur la mobilité et l’IoT (ce que HPE nomme l’ « Intelligent Edge ») et enfin les services.

Cette dernière composante sera même un maillon clé chez HPE, a soutenu Eric Pradier, vice-président et directeur général EMEA, en charge des services chez HPE. « Un élément intégral de notre stratégie » rassemblé désormais dans une marque et une entité distincte nommée PointNext, dont l’officialisation a été annoncée début mars.

Ces services seront logiquement centrés sur l’accompagnement des entreprises dans « la prochaine étape de leur transformation numérique », a lancé le patron des services. Du conseil pour la mise en place de la précieuse transition vers le numérique, aux services d’intégration en passant par des services de maintien opérationnel et du support. L’idée est d’apporter un « continuum » confirme-t-il.  « Il faut non seulement bâtir la solution mais faire aussi en sorte que cela fonctionne », illustre encore le responsable.

D’ailleurs pour épauler cette stratégie, HPE affirme employer 25 000 personnes dans ces services pour une activité qui représente un  tiers du CA, dans le monde.

 

Pour approfondir sur Constructeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close