Kadmy - Fotolia

Les investisseurs soutiennent la transformation numérique des assureurs en Europe

Le secteur de l’assurance draine les investissements en technologies favorisant la transformation du secteur.

Le secteur de l’assurance, emblème de la transformation numérique. Selon une étude d’Accenture, les fournisseurs de solutions qui alimentent les compagnies d’assurance en nouvelles technologies, comme le Big, Data, l’IoT et le Cloud, attirent les capitaux en Europe. A tel point que ce secteur a centralisé le gros des investissements sur la première moitié de 2017. Au total, 268 millions de dollars ont été investis dans ce secteur.

Sur la totalité de ces investissements, ceux dédiés au Cloud ou à l’Internet des objets (IoT) sont en pleine accélération, note Roy Jubraj, en charge de l’innovation et du digital chez Accenture. « L’explosion des données, générées par un monde de plus en plus connecté, transforme le secteur comme jamais auparavant, et permet aux assureurs de mieux comprendre leurs clients et de créer des relations personnalisées et dynamiques avec les consommateurs », poursuit-il. « Les investisseurs ont perçu le potentiel dans cette approche et soutiennent ces efforts pour mieux valoriser l’usage des technologies. C’est la raison pour laquelle nous assistons à des contrats qui portent à la fois sur des applications permettant l’achat d’assurance auto à court terme ou sur des solutions de maison connectée qui viennent compléter les polices d’assurance domestiques. »

Au tour de l’assurance-vie

Au-delà de ces segments, pionniers de la transformation digitale, celui des assurances-vie donne lui aussi des signes positifs. « Les investisseurs, qui observent ce marché, confirment que les acteurs de l’assurance-vie sont à un tournant décisif. La difficulté reste à savoir comment ces technologies peuvent avoir un réel impoact pour les clients et pour ces assureurs qui ont besoin de garder le contact avec ce monde en plein changement. »

Cette transformation du secteur de l’assurance avait également été pointée dans une autre étude, réalisée cette fois-ci par Altus Consulting. Celle-ci révélait en effet que la transformation de cette industrie, amenée par les nouvelles technologies, devrait être identique à celle du secteur du voyage. Un secteur qui a connu sa propre révolution numérique : en 2006, 57% des consommateurs (chiffres UK) réservaient leurs vacances dans des agences ayant pignon sur rue. Ce taux est tombé à 19% en 2016.

Aujourd’hui, ces sociétés ont été remplacées par des sites Web comme Expedia.com, qui proposent des services de réservations en ligne ou via des apps. On retrouve cette même transformation des habitudes de consommation dans les assurances, avec des services en ligne comparatifs ou de souscriptions. Mais il reste encore du chemin à parcourir dans ce domaine.

Il faut dire que les assureurs sont souvent freinés dans leur transformation par un  lourd legacy, peuplé notamment de systèmes mainframe, mais aussi par un environnement hautement règlementé. Des startups se sont ainsi engouffrées dans la brèche, montrant ce qui était possible de faire sur ce marché.

D’ailleurs l’industrie de l’assurance se prépare à ce changement. En Europe, les assureurs affinent leur passage au numérique en passant d’une approche projet à une réelle stratégie globale d’entreprise, révèle une étude du cabinet Pierre Audoin Consultants. 70% des plus grandes compagnies d’assurance en Europe ont nommé un nouveau CEO pour insuffler ce vent numérique à l’entreprise.

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close