Avec iOS 11, Apple continue son offensive sur les professionnels

Le groupe vient de rendre disponible la nouvelle version de son système d’exploitation client pour terminaux mobiles. Productivité, sécurité, et administration ont été soignés.

Apple vient d’entamer la distribution de la version d’iOS, le système d’exploitation de ses iPhone (jusqu’au 5S) et iPad (jusqu’au mini 2). Et il y a fort à parier que nombre d’utilisateurs l’installe rapidement. Car si l’adoption des nouvelles versions d’iOS est généralement ample et rapide, cette nouvelle mouture a de quoi séduire largement, notamment pour les usages professionnels.

Sur tous les terminaux, iOS 11 propose ainsi désormais une application, appelée Fichiers, qui permet de consolider l’accès à ses données, qu’elles soient stockées sur Box, Dropbox, OneDrive, Google Drive, ou iCloud. Des applications telles que Documents et PDF Expert de Readdle en tirent déjà pleinement profit. Et ce n’est assurément qu’un début.

Remplacer l’ordinateur portable ?

Mais c’est probablement l’iPad qui va le plus profiter d’iOS 11, avec le potentiel de changer des habitudes de travail en entreprise. Le Dock de l’iPad permet désormais d’accéder directement aux documents récemment ouverts via une application. Le multitâche a été considérablement amélioré : il est possible d’ouvrir une seconde application depuis le Docks et de disposer de deux applications actives en parallèle. Qui plus est, l’utilisateur peut glisser/déposer textes, images et fichiers d’une application ouverte à l’autre.

Le stylet de l’iPad gagne également en utilité, que ce soit pour la prise de notes ou pour l’annotation de fichiers PDF directement sur l’écran. Le bloc-notes d’Apple emprunte en parallèle des fonctions à des applications tierces, comme la numérisation de documents – qu’il devient possible de signer directement au stylet.

D’autres avancées peuvent paraître plus accessoires, mais n’en seront assurément pas moins utiles au quotidien, comme la possibilité de s’identifier directement au sein d’une application sans taper son mot de passe, en utilisant le gestionnaire de mots de passe intégré à iOS 11. Auparavant, cette possibilité était limitée aux sites Web.

Et que dire de la fonctionnalité d’enregistrement/partage d’écran. Déjà supportée par TeamViewer, elle simplifiera considérablement le support aux utilisateurs à distance.

Un écosystème prêt

Bien sûr, tout cela ne va pas sans considérations de sécurité – notamment avec l’application Fichiers ou le partage d’écran – et des capacités d’administration offertes. La bonne nouvelle est que l’écosystème de l’administration de la mobilité d’entreprise (EMM/MDM) est prêt. Jamf supporte iOS 11, de même que BlackBerry, Microsoft avec InTune, AirWatch, ou encore MobileIron et IBM avec MaaS360. C’est également le cas de Citrix XenMobile, ou de Cisco pour Meraki, de même que pour son connecteur AMP.

Et heureusement, car les interfaces d’administration de terminaux d’iOS 11 permettent d’encadre l’usage de l’application Fichiers, de même que la capture et le partage d’écran. Les profils de configuration permettent également d’interdire aux appareils de se connecter à des réseaux Wi-Fi qui n’ont pas été approuvés. Pour l’impression sans fil, avec AirPrint, il est désormais possible de configurer des ports réseau personnalisés ou encore d’exiger l’utilisation de TLS, et d’interdire la découverte d’imprimantes par le biais d’iBeacon. Et pour mieux encadrer les usages réseau, iOS 11 peut empêcher les utilisateurs de définir leur propre configuration VPN.

Des avancées et des bugs

Avec iOS 11, tout iPhone ou iPad supporté pourra être enrôlé, y compris des terminaux achetés d’occasion, dans le programme DEP d’Apple. Les boîtiers AppleTV sont également concernés et profitent, avec tvOS 11 de capacités d’administration étendues – avec la possibilité notamment d’y déployer des applications d’entreprise. Les outils de MDM vont en outre pouvoir pousser des mises à jour iOS aux terminaux supervisés, y compris lorsqu’ils sont verrouillés. Un réglage permettra de limiter la communication avec le serveur de MDM aux moments où les terminaux sont connectés via un partage de connexion filaire en Wi-Fi ou USB, afin d’éviter la saturation des réseaux sans fil en entreprise, et profiter des liens Ethernet, notamment dans le cadre de la préparation d’appareils en masse.

En 2018, les contrôles liés à l’installation et la suppression d’applications, à FaceTime, Safari, au jeu vidéo ou encore aux données et documents iCloud, disponibles pour les terminaux administrés comme les appareils supervisés, ne seront plus disponibles que pour ces derniers.

Mais le lancement d’iOS 11 ne vas pas sans anicroches, y compris pour les entreprises. Ainsi, Apple vient de reconnaître un incident affectant les utilisateurs d’Office 365 et d’Exchange 2016 sous Windows Server 2016 : l’envoi de messages électroniques est pour l’heure impossible. Le groupe indique travailler étroitement avec Microsoft à un correctif. En attendant, cette situation constitue une belle opportunité pour l’éditeur de Redmond de pousser son client Outlook mobile pour iOS. 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close