Silvano Rebai - Fotolia

Le marché de la commutation et du routage en pleine forme

Devenu la colonne névralgique des architectures informatiques moderne, le réseau ne connait pas la crise. Selon IDC, les ventes de commutateurs et de routeurs ont fortement progressé au 3e trimestre, du fait de la montée en puissance des acteurs cloud et de la rénovation à un rythme soutenu des infrastructures de datacenters.

Le marché mondial de la commutation Ethernet et du routage a poursuivi sa croissance à un rythme soutenu au 3e trimestre 2017, selon IDC. Les ventes de commutateurs ont bondi de 7,4 % sur un an pour atteindre 6,75 milliards de dollars tandis que les livraisons de routeurs progressaient de 9,4 % à 3,91 milliards de dollars.

En Europe de l’Ouest, la progression s’est faite à des rythmes encore plus soutenus, avec des progressions respectives pour les deux marchés de 12,6 % et 12,4 % (petite exception, le Royaume-Uni, miné par les incertitudes autour du Brexit a vu ses dépenses en commutateurs Ethernet et routeurs reculer de 3,2 %).

Selon Rohit Mehra, le vice-président d’IDC en charge du marché des infrastructures réseau, les besoins d’infrastructure en cœur et réseau et en bordure sont dopés par les besoins applicatifs et par la montée en puissance des infrastructures des acteurs du cloud. IDC voit aussi un renouveau de la demande sur le WAN, tirée notamment par le SD-WAN dans les entreprises et par les besoins en transport de trafic dans les réseaux mobiles. 

Le marché de la commutation de datacenter continue à être tiré par l’adoption de débits plus rapides. Plus de 1,2 million de ports 100 Gigabit ont ainsi été vendus durant le courant du trimestre pour un total de 608 M$ (ce qui représente 9 % du marché total de la commutation, contre 3,6 % l’an passé). Les ventes de ports 25/50 ont aussi décollé avec près de 750 000 ports livrés durant le trimestre et 85 M$ en revenus. On notera toutefois — ce que ne fait pas IDC —, que les ports 100G sont souvent splitables en ports 25 et 50 G et que de ce fait, il semble délicat de séparer entre 100G et 25/50…

Si les nouvelles hiérarchies Ethernet progressent à un rythme rapide, la demande en ports 40 Gigabit continue quant à elle à refluer. Le nombre de ports 40G livrés a ainsi reculé de 36,7 % au 3e trimestre 2017 tandis que les revenus dérivés des ventes de ces ports reculaient de 20 %.

Soutenues par la baisse des prix, les livraisons de ports 10G ont bondi de 49,6 %, tandis que les revenus tirés de ces ventes ne progressaient que de 5,2 %.

Côté campus, les ventes de ports Gigabit ont franchi la barre des 100 millions de ports livrés pour s’établir à 105,9 millions de ports (+10,6 %). Les livraisons de ports Gigabit représentent désormais les deux tiers du nombre de ports Ethernet vendus dans le monde et 42,6 % des revenus

Enfin, le marché du routage a été soutenu par le dynamisme des opérateurs et fournisseurs de service (+14,8 %), alors que le marché des routeurs d'entreprises reculait de 6,3 % sur un an. Selon IDC, le marché devrait connaître de fortes évolutions du fait de l’émergence des technologies SD-WAN, qui pourraient bouleverser le marché des services WAN, notamment en bordure de réseau.

Cisco redresse la tête, Arista et Huawei continuent à progresser rapidement

Cisco a mis fin à une suite de plusieurs trimestres de reculs avec une hausse de 6,8 % de ses ventes de commutateurs Ethernet, mais cela n’a pas tout à fait suffi à enrayer le recul de sa part de marché, du fait de la concurrence accrue d’acteurs comme Arista ou Huawei. A la fin du 3e trimestre, Cisco ne contrôlait ainsi plus que 56,7 % du marché (datacenter et campus confondus) contre 57 % l’an passé.

Huawei, solidement implanté au second rang mondial, a vu ses livraisons de commutateurs progresser de 14,1 % sur un an, ce qui lui a permis de porter sa part du marché à 7,7 %, contre 7,2 % l’an passé.

Les ventes de commutateurs de Hewlett Packard Enterprise ont cru de 7,5 % sur un an dopé par le succès de l'offre campus d'Aruba, mais sa part de marché à reculé de 0,1 point à 5,5 %. HPE conserve toutefois sa 3e place mondial

Désormais au coude à coude avec HPE, Arista Networks continue à progresser à un rythme insolent, du fait de ses succès propres, mais aussi de son alliance avec le même HPE sur le marché des commutateurs pour datacenter. Les livraisons de la firme ont progressé de 49,6 % sur un an et sa part de marché a bondi de 4 % à 5,6 %. Arista profite non seulement de son succès sur le marché des fournisseurs de services, mais aussi de la demande accrue venant des entreprises. En France, le constructeur a ainsi percé dans plusieurs comptes emblématiques du CAC 40.

Après plusieurs trimestres de progression, les ventes de commutateurs Ethernet de Juniper ont marqué une pause, reculant de 4,2 % par rapport à l’an passé. La part de marché du constructeur rechute à 3,2 % contre 4,2 % l’an passé.

Terminons en signalant qu’H3C, le partenaire chinois d’HPE né à l'origine d'une alliance entre 3Com (racheté par HP) et Huawei (qui s’est désengagé), a vu ses ventes progresser de 37,3 % sur un an. Selon HPE, H3C serait désormais numéro un des réseaux d’entreprises en Chine.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close