Silvano Rebai - Fotolia

Cisco continue à perdre du terrain sur le marché des commutateurs

Selon le dernier baromètre IDC, les marchés des commutateurs Ethernet et des routeurs ont progressé légèrement au premier trimestre, malgré la baisse des prix par ports. Cisco est à la peine face à ses grands concurrents, HPE, Arista, Huawei et Juniper.

Le marché des commutateurs Ethernet a progressé modestement de 1,6% au premier trimestre pour atteindre 5,48 Md$ selon le dernier baromètre IDC (IDC Worldwide Quarterly Ethernet Switch Tracker and Worldwide Quarterly Router Tracker report). Le marché des routeurs a quant à lui progressé de 3,3% pour atteindre 3,47 Md$ (un chiffre qui inclut les ventes de routeurs aux entreprises et aux fournisseurs de services). 

La forte hausse des ports livrés compense à peine la baisse des prix

Selon Rohit Mehra, le vice-président d’IDC en charge des infrastructures réseaux, « l’érosion tarifaire sur les équipements 10G Ethernet et 40G Ethernet a joué un rôle global [dans la faible croissance] l’industrie se préparant à la livraison en volume de nouveaux équipements 25/50/100 Gigabit Ethernet ».

Les revenus dérivés des ventes de commutateurs 10G Ethernet sont ainsi restés stables, à 2 Md$, alors que les livraisons en nombre de ports ont progressé de 29,8% à 8,3 millions de ports. Les revenus du marché des commutateurs Gigabit ont quant à eux baissé de 5,1%, malgré une hausse de 9,7% du nombre de ports livrés. Seul le marché du 40 G Ethernet a tiré son épingle du jeu avec un CA en hausse de 32,9% sur un an, à 679,6 M$. Mais les livraisons de ports ont pendant le même temps enregistré une progression de 112%.

Dans les entreprises la hiérarchie 10/40/100 est aujourd’hui bien établie mais elle est soumise à la pression de l’arrivée des équipements 25/50/100, qui offre un bien meilleur rapport performance/prix. Comme nous l’expliquait récemment Juniper, un port 25 Gigabit est aujourd’hui vendu quasiment au même prix qu’un port Gigabit dans les grands datacenters. Pour une entreprise moyenne, le différentiel au prix catalogue est de l’ordre d’un tiers, pour une bande passante multipliée par 2,5. Il n’est donc pas sûr que malgré leurs approches traditionnellement conservatrices, les entreprises puissent longtemps résister à l’appel des sirènes du 25 Gigabit.

Sur le marché des routeurs, les ventes aux entreprises sont en léger recul de 1,6% sur un an, tandis que les ventes aux opérateurs et fournisseurs de services sont en légère progression de 4,9%. 

Cisco continue à perdre du terrain sur le marché des commutateurs

Du côté des fournisseurs, Cisco continue à voir ses positions s’éroder. Ses ventes de commutateurs ont reculé de 4% sur un an, tandis que ses ventes de routeurs reculaient de 2,4%. Le constructeur conserve toutefois son premier rang mondial sur les deux marchés avec respectivement 55,7% et 48,8% de parts de marchés.

HPE a connu un excellent trimestre et a vu ses ventes de commutateurs progresser de 18,1% sur un an. La firme dirigée par Meg Whitman contrôle désormais 9,7% des ventes de commutateurs mondiales en revenus.Notons qu'HPE est actif sur tous les segments du marché, les réseaux d'accès, les réseaux de datacenters d'entreprise et les réseaux de datacenters de fournisseurs de services, notamment via sa ligne de commutateurs en marque blanche.

Arista Networks, la firme fondée par Andy Bechtolsheim poursuit son développement à un rythme accéléré et a vu ses ventes de commutateurs bondir de 32,7% sur un an. Arista, qui a pour l'instant concentré son offensive sur le marché des commutateurs pour datacenters et n'est que peu présent sur les réseaux d'accès, s’installe au 3e rang mondial avec 3,9% du marché mondial, devant Huawei. Le constructeur chinois a vu ses ventes de commutateurs Ethernet progresser 33,1% sur un an et fait quasiment jeu égal avec Arista avec environ 3,9% du marché mondial. Le Top 5 des vendeurs de commutateurs est complété par Juniper, qui a vu ses ventes reculer de 7,3% sur un an et ne contrôle plus que 3,1% du marché mondial.

D’un point de vue régional, c’est le Japon qui enregistre la plus forte progression (+20,5%) devant le reste de la région Asie pacifique avec une croissance solide de 13,2% sur un an. Les États-Unis ont progressé de 4,2%, tandis que l’Europe de l’Ouest reculait de 6,3% et que l’Europe Centrale et l’Europe de l’Est reculaient de 7,5%. L’Amérique latine a quant à elle vu ses ventes plonger de 10,5% sur un an.

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close