Cet article fait partie de notre guide: Réussir son projet de Disaster Recovery

Cloud public ou colocation managée : que choisir pour son Disaster Recovery ?

Est-il préférable de choisir un fournisseur de services de colocation managé ou un Cloud public pour la reprise après désastre ? Voici quelques éléments de réponses pour faire un choix avisé.

En cas de panne, les applications et les services peuvent tout de même démarrer à l'aide des ressources d'un Cloud public ou d'un datacenter en colocation.

Aucune de ces options ne se démarque véritablement en termes d'efficacité, de fiabilité ou de prix. Toutes deux prennent en charge la récupération de données et gèrent même, si elles sont configurées correctement, le failover vers le fournisseur en cas de panne au niveau du datacenter principal.

Par conséquent, le choix de l'une ou l'autre option dépend plutôt des caractéristiques de votre plan de Disaster Recovery.

Colocation non managée

Les services non managés des fournisseurs de colocation traditionnels offrent généralement l'espace, l'électricité et la connectivité, tandis que l'équipement, les logiciels et le personnel restent à la charge du service informatique.

Lorsque vous louez un espace auprès d'un fournisseur de ce type, vos équipes IT contrôlent entièrement la solution de reprise après désastre, de la configuration à la gestion à distance en passant par les services et la surveillance.

Certaines entreprises, en particulier les plus grandes, tendent à choisir cette option, car elles ont déjà investi dans le personnel et les outils requis pour la reprise après désastre. Et comme il est peu probable que la configuration mise en place avec le fournisseur de colocation change au fil du temps, cela permet à l'entreprise d'établir des accords contractuels économiques sur le long terme.

Colocation managée

La colocation hébergée, ou managée, inclut les serveurs ainsi que le matériel de stockage et de réseau. Elle fournit en outre les services de surveillance et d'administration, et propose souvent toute une gamme de services gérés avec les logiciels correspondants, dont des services de reprise après désastre.

Cette option peut s'avérer avantageuse pour les entreprises de taille moyenne qui n'ont pas les ressources informatiques nécessaires pour mettre en oeuvre et gérer elles-mêmes une solution de reprise après désastre hors site.

En fin de compte, les services de colocation managés génèrent le plus souvent des coûts supplémentaires par rapport à des ressources en colocation non gérées. Mais dans certains cas, ces coûts resteront moins élevés que si l'entreprise devait gérer ces services en interne.

Cette approche peut en outre se révéler plus flexible et permettre à l'entreprise d'ajouter des services de Disaster Recovery à mesure que le stockage et les workloads augmentent.

Elle présente toutefois quelques inconvénients : les contrats peuvent imposer des conditions minimales pour ces services gérés, et les rouages internes du fournisseur ne sont pas toujours transparents.

Un conseil : déterminez clairement ce que vous attendez d'un fournisseur de colocation, en tenant compte notamment de sa distance géographique par rapport à votre datacenter principal.

DR dans le Cloud

Les solutions de Disaster Recovery en Cloud public offrent la meilleure flexibilité, sous de multiples formes. Il peut s'agir de fonctionnalités de reprise s'apparentant à celles du Cloud, incluses dans certains services de colocation managés.

Cela peut également comprendre les services de fournisseurs de Cloud de premier plan, comme Amazon Web Services avec son EC2 redondant, ou S3, qui permet d'élaborer des plans de reprise détaillés. Ces services vont du simple stockage de sauvegarde à des environnements de secours complets, en passant par des systèmes de « veilleuse ».

Des services Cloud peuvent être ajoutés ou retirés selon les besoins, les entreprises ne payant que les ressources utilisées.

Nombre de petites entreprises sont attirées par la reprise instantanée dans le Cloud, en raison de sa grande adaptabilité aux changements et parce que cette solution n'implique pas (ou très peu) d'engagement contractuel ou financier à long terme vis-à-vis du fournisseur.

Mais comme avec la colocation managée, enfin, vous ne savez pas vraiment de quoi est faite l'infrastructure du fournisseur Cloud.

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close