Cet article fait partie de notre guide: Micro-services : l'heure de la gouvernance a sonné

Comment la containerisation favorise les liaisons entre micro-services

Les outils de conteneurisation ont joué un rôle essentiel dans la communication entre micro-services. Deux outils basés sur Kubernetes font en particulier leur travail.

Pour garantir le succès des applications de micro-services, il est essentiel de s'assurer que la couche réseau reliant chaque service est capable de s'adapter à la complexité d'une architecture en micro-services. Pour ce faire, les containers révolutionnent la façon dont les micro-services communiquent entre eux sur le réseau. Deux outils de mise en container - Linkerd et Istio - jouent un rôle majeur dans cette communication des microservices.

La « containerisation », une aide précieuse

Dans les applications en micro-services, où des centaines de services différents sont orchestrés pour créer une seule application, la manière dont ces services communiquent entre eux est extrêmement importante.  Pour ce faire, le maillage des services (service mesh) relie ces micro-services entre eux de manière dynamique.

Docker offre un modèle réseau mature. Toutefois, dans les applications modernes dites cloud-natives, les outils d'orchestration de containers, tels que Kubernetes, modifient dynamiquement l'état des services. Ces outils créent les groupes de containers qui alimentent les micro-services. Cependant, il est essentiel de permettre l'identification et la communication entre les micro-services. C'est là que les outils de containerisation, comme Istio et Linkerd, entrent en jeu.

Entrent en jeu Linkerd et Istio

Linkerd est un service mesh pour les applications Cloud-native qui fournit une couche unifiée et cohérente pour la communication de micro-services. Au-dessus de Linkerd, Istio agit comme un panneau de contrôle pour gérer les requêtes entre les services. Ensemble, ces outils gèrent l'équilibrage de charge, l'authentification du trafic et la surveillance des applications en micro-services.

Hébergés par la Cloud Native Computing Foundation, ces deux outils sont bien intégrés à Kubernetes et favorisent la mise en place des applications containerisées en production. Dans ce monde bouillonnant des micro-services, la dernière chose que souhaite une équipe de développement, c'est d'être enfermée dans un outil ou une norme propriétaire. Comme il s'agit d'outils Open Source, Linkerd et Istio permettent de contourner ce problème. Ils peuvent donc être facilement « augmenter » et sont théoriquement compatibles avec n'importe quel langage ou infrastructure.

Après avoir décomposé une application monolithique en un modèle de micro-services, l'étape suivante consiste à l'optimiser pour le dimensionnement pour la préparer aux innovations futures. Les outils de containerisation conçus pour les applications Cloud-native - et soutenus par Kubernetes - , comme Linkerd et Istio, permettent de mettre en place cette approche très moderne en matière d'architecture de micro-services.

Dernière mise à jour de cet article : février 2018

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close