Cet article fait partie de notre guide: Conteneurs et automatisation : la voie royale vers DevOps

Conteneurisez vos applications en cinq étapes

Les conteneurs, Docker en tête, s’imposent sur le marché du Cloud. Ces cinq étapes vous aideront à faire évoluer vos applications vers des conteneurs.

Les conteneurs Docker s’emparent du Cloud. Pourquoi ont-ils autant de succès ? Tout d’abord, les conteneurs procurent aux applications la portabilité d’un Cloud à l’autre et permettent de fractionner les applications en composants distribués. De plus, les utilisateurs peuvent regrouper les conteneurs en clusters et les faire monter en charge.

Alors que les entreprises préparent le transfert de leurs applications vers des conteneurs, il est essentiel de bien comprendre le processus de migration applicatif. Vous trouverez ici les cinq étapes de la procédure pour faire passer vos applications vers des conteneurs.

Etape 1 : Décomposition

Les applications sont généralement complexes et sont formées de nombreux composants. Par exemple, la plupart des applications sont adossées à une base de données ou à des services intermédiaires (middleware) pour le stockage, la récupération et l’intégration des données. Lors de la conception ou du déploiement, vous devez donc fractionner ces services pour leur affecter à chacun leur propre conteneur. Plus une application est distribuée, plus il y a de possibilités de redimensionnement. Toutefois, plus elle est distribuée, plus sa gestion est complexe.

Etape 2 : Sélection d’une image de base

Inutile de réinventer la roue à chaque migration. Dans le référentiel Docker, cherchez une image qui servira de base à l’application.

Avec le temps, les entreprises trouveront davantage de valeur dans les images de base du référentiel Docker. En tant que communauté de développeurs, la réussite de Docker dépend en effet de l’implication des utilisateurs dans la gestion des images et leur amélioration.

Etape 3 : Prise en compte de la sécurité et de la gouvernance

Les questions de sécurité et de gouvernance doivent être une priorité. Les entreprises ne peuvent plus se contenter de les ajouter à l’application et aux conteneurs au dernier moment. Elles doivent au contraire les intégrer dès le départ à leurs plans et dans la conception des applications, et en anticiper la gestion en contexte opérationnel. C’est là que les entreprises doivent déployer des efforts considérables.

Les applications conteneurisées sont distribuées. Les entreprises doivent mettre à jour leurs anciennes applications pour assurer la prise en charge des approches de gestion des identités fédérées, particulièrement utiles pour sécuriser les applications distribuées. Pour ce faire, affectez aux composants et aux données des applications un identifiant unique qui permette aux entreprises de gérer précisément la sécurité. Il convient également de définir une approche pour la journalisation.

Etape 4 : Ajout de code

Pour créer une image, les entreprises doivent définir les étapes nécessaires à la construction de l’image dans un fichier Dockerfile. Une fois l’image créée, vous pouvez l’ajouter au référentiel Docker Hub.

Etape 5 : Configuration, test, déploiement

Configurez l’application conteneurisée : elle doit pouvoir se connecter automatiquement aux ressources externes et aux autres conteneurs du cluster d’applications. Les entreprises peuvent inclure ces configurations dans le conteneur ou utiliser des variables d’environnement.

Le test des applications conteneurisées est semblable à celui de toute autre application distribuée : on teste les composants de chaque conteneur, puis l’ensemble du cluster de conteneurs. Déterminez comment l’application se redimensionne sous l’effet d’une charge accrue. Si vous utilisez un gestionnaire de clusters comme Swarm, testez également ses performances.

Enfin, déployez le conteneur en production. Pour observer en temps réel le comportement de l’application conteneurisée, implémentez des mécanismes de surveillance et de gestion. N’oubliez pas d’activer la journalisation.

Beaucoup d’applications transférées vers le Cloud sont prédestinées aux conteneurs. Certes, la migration est un peu plus complexe, mais les conteneurs protègent l’investissement applicatif et devraient lui assurer une plus grande longévité.

Dernière mise à jour de cet article : octobre 2015

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close