Cet article fait partie de notre guide: DCIM : optimisez la gestion de votre datacenter

Évaluer les logiciels DCIM et leur impact sur le centre de données.

Les entreprises doivent savoir comment évaluer les fonctions des outils DCIM pour s'assurer que leurs besoins en matière d'inventaire et de gestion d'actifs soient remplis, de même que leurs exigences en matière d'optimisation et de reporting de la consommation électrique et du refroidissement.

Comme beaucoup de logiciels, les outils de gestion de l’infrastructure des centres de données (DCIM) sont proposés avec de nombreuses options et les possibilités de paramétrage par l’utilisateur sont pratiquement infinies. Les acheteurs doivent donc déterminer avec soin leurs besoins et analyser quel outil répondra à ces besoins. La mesure ultime d’une bonne plate-forme logicielle DCIM est la facilité avec laquelle elle délivre les informations dont vous avez besoin à partir des quantités monumentales de données système qu’elle collecte.

Suivi et gestion des actifs

Tous les systèmes DCIM permettent aux administrateurs de transférer les données de leurs feuilles de calcul Excel existantes vers une base de données DCIM. Si vous voulez maintenir le nouveau système manuellement, le logiciel DCIM choisi doit être intuitif pour ses utilisateurs, fournir suffisamment de détails et faciliter la saisie de ces détails. Avant de choisir, demandez aux fournisseurs d’importer certaines de vos données réelles de tableur afin que vous puissiez les manipuler vous-même dans l’outil.

Les outils efficaces de DCIM devraient être en mesure de montrer les équipements dont vous disposez, et dans quels armoires et racks exactement. Ces données peuvent être mises à jour de manière semi-automatique en plaçant des étiquettes à codes à barres sur l’équipement et en les scannant manuellement.

Mais dans les grandes installations, même ce niveau d’entretien manuel peut prendre trop de temps. Dans ce cas, vous pouvez envisager un suivi automatique au moyen d’étiquettes RFID ou d’autres dispositifs de détection dans les rayonnages. Il s’agit d’une fonctionnalité avancée qui implique des coûts supplémentaires pour étiqueter chaque pièce de matériel, mais cela peut faire gagner un temps considérable au personnel et garantir que la base de données est à jour à la minute près et précise à 100 %.

Quelle que soit la méthode de mise à jour, le suivi détaillé des actifs doit vous fournir plus que des listes tabulaires. La gestion de l’élévation des racks peut également être une caractéristique avancée dans certaines offres DCIM. Examinez si les mises à niveau futures peuvent également permettre à la fonction de suivi des actifs d’effectuer des tâches plus étendues telles que l’utilisation en temps réel et l’utilisation projetée de l’énergie.

Optimisation des réseaux et de l’informatique

C’est peut-être la tâche la plus complexe que le logiciel DCIM peut gérer, mais pour beaucoup, c’est la plus importante. Certains systèmes se spécialisent même dans cette fonction sans pouvoir faire grand-chose d’autre. Si la priorité principale est d’optimiser les ressources informatiques et la performance du réseau et de maintenir une fiabilité maximale du réseau, étudiez les systèmes qui offrent des niveaux d’analyse qui ne sont pas disponibles dans les offres DCIM plus larges. Si vous retenez l’un de ces outils, cela pourrait impliquer l’usage d’un second outil DCIM plus adapté à la gestion de l’inventaire des actifs et la surveillance de l’énergie, le prix du manque d’intégration pouvant alors être compensé par les améliorations opérationnelles qu’apporterait un système spécialisé dans l’optimisation du réseau.

L’évaluation des capacités d’optimisation du réseau et de calcul des logiciels DCIM potentiels sera plus familière des professionnels de l’informatique que les options d’alimentation et de refroidissement, de sorte que vous pourriez facilement vous laisser séduire par les confettis et paillettes des fabricants. Mais comme avec n’importe quel DCIM, investir dans un système surdimensionné pour vos besoins peut avoir pour résultat de vous laisser avec un système coûteux, sophistiqué et sous-utilisé.

Optimisation de l’alimentation et du refroidissement

Avant l’achat, vérifiez qu’un outil DCIM est compatible avec les protocoles de communication en place. Beaucoup de dispositifs mécaniques en particulier ne sont pas connectables via un réseau IP. Les protocoles les plus courants pour ces systèmes sont Modbus et BACnet. Vérifiez auprès des services d’ingénierie ou des services généraux quels sont les protocoles que vous devez supporter pour effectuer la surveillance nécessaire. La surveillance du débit et de la température des fluides peut être importante pour les installations de datacenter, mais des capteurs pour ces mesures devront être ajoutés par d’autres systèmes. Même les unités PDU intelligentes qui fournissent une interface IP auront des schémas de codage différents. Assurez-vous que le logiciel DCIM est compatible avec les marques et les types d’appareils que vous utilisez, ou que le fournisseur ne vous facturera pas de supplément si vous devez développer une interface logicielle.

La chose la plus importante à étudier lors du choix des caractéristiques logicielles pour l’alimentation et le refroidissement est le résultat que la surveillance de ces paramètres physiques accomplira pour le centre de données. Les alarmes de défaillance sont évidemment importantes, mais le système choisi devrait vous permettre de différencier facilement les événements majeurs et mineurs. L’historique est d’autant plus important que les données stockées peuvent vous montrer quand et où un problème a commencé à se produire, ce qui permet d’éviter une répétition. La valeur de ces données historiques pourrait encore devenir supérieure lorsque des capacités prédictives avancées pourront les manipuler pour analyser les tendances et aider à prévenir des sinistres avant qu’ils ne se produisent.

Rapports et analyses en temps réel

L’évaluation de l’impact de l’arrivée de nouveaux équipements sur l’alimentation, le refroidissement, l’espace rack disponible, la performance, etc. peut vous éviter bien des maux de tête avant la mise en service de l’équipement, en particulier dans un environnement à haute densité. Cette capacité se présente sous de nombreuses formes en fonction des logiciels. La plupart des produits DCIM embarquent une base de données d’équipements qui stocke des caractéristiques telles que la taille physique, la consommation d’énergie estimée, la charge thermique et les connexions réseau. Certains systèmes suivent même le poids du rack et la charge au sol, et peuvent mettre à jour la consommation d’énergie en fonction des mesures réelles au fil du temps.

Les analyses de type « What if ? » vous permettent de trouver des emplacements potentiels pour les nouveaux matériels et de voir l’effet qu’une installation aurait sur l’alimentation et le refroidissement avant l’installation. L’information peut être affichée sous forme de tableaux, et certains systèmes pourront même proposer plusieurs emplacements possibles en fonction d’un certain nombre de paramètres critiques. L’affichage graphique peut faciliter la compréhension de ces informations. Les systèmes les plus robustes afficheront même les emplacements suggérés en 3D. La capacité « what if ? » peut être utile dans les entreprises exploitant des infrastructures à haute densité. Elle peut en effet permettre d’éviter que les capacités d’alimentation et de refroidissement ne soient dépassées en installant des équipements là où il y a encore de l’espace physique dans les rayonnages, mais un soutien environnemental insuffisant.

Il est à noter que si le reporting en temps réel peut être une fonctionnalité séduisante lors d’une démo, il est probable que ce ne sera pas la première fonctionnalité déployée et qu’elle ne sera mise en œuvre que lorsque vous aurez pleinement intégré les autres capacités nécessaires pour la prendre en charge.

Options d’achat

La façon dont vous gérez l’aspect financier d’une implémentation DCIM est souvent dictée autant par votre DAF que par votre DSI. Certaines entreprises préfèrent engager des coûts d’exploitation (OpEx) plutôt que des dépenses d’investissement. Certains fournisseurs de DCIM proposent leurs logiciels avec des licences perpétuelles et une maintenance annuelle. D’autres offrent des options d’abonnement. Certains ont des licences SaaS, et d’autres proposent un paiement en mode « Pay as you grow ». Certains fournisseurs offrent une période d’essai gratuite de 14 jours afin que vous puissiez essayer leurs logiciels avant de prendre un engagement plus important. En général, les vendeurs basent les prix des outils DCIM sur le nombre de racks ou d’appareils que le logiciel doit gérer, ainsi que sur les modules de surveillance spécifiques inclus. Les fournisseurs incluent généralement la maintenance du logiciel et les mises à jour avec une licence annuelle ou des frais de maintenance.

Tous les fournisseurs offrent des démonstrations en ligne de leurs offres. Certaines de ces démonstrations peuvent être faites en une heure ou moins, tandis que d’autres peuvent nécessiter plusieurs sessions pour comprendre l’éventail complet des capacités. Cela vaut la peine d’investir du temps avec plusieurs fournisseurs pour comprendre la gamme de produits disponibles avant d’affiner vos besoins et de faire un achat. Chaque démo vous fournira plus de fonctionnalités et de détails à comparer avec les concurrents.

Utilisation et maintenance du DCIM

La facilité d’utilisation et le temps requis pour la maintenance peuvent être inversement proportionnels à la sophistication d’un produit DCIM, c’est donc un aspect important d’une évaluation. Passez du temps à évaluer vos deux ou trois meilleures options pour vraiment comprendre les différences entre elles et décider du meilleur choix pour votre organisation. Le meilleur produit technique peut être idéal pour une grande organisation, mais pas forcément adapté à la vôtre. Plusieurs personnes devraient participer à l’évaluation. Les crises surviennent rarement lorsque les personnes les mieux formées sont en service, de sorte que la suite logicielle DCIM doit être suffisamment accessible pour que le personnel, quel que soit son niveau, puisse y accéder, suivre et déterminer ce qu’il faut faire.

Dernière mise à jour de cet article : juillet 2018

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close