Hangouts va-t-il devenir un outil de communications pour les entreprises ?

On connait Skype Entreprise. Mais quid de Hangouts pour les entreprises ? Google a dissocié de Hangouts ses applications de communications pour le grand public, pour les orienter plus fermement sur les entreprises.

Cette année, Google I/O, la conférence développeurs du géant californien, n’a fait que peu mention de Hangouts. Mais cette édition 2016 était davantage tournée vers les produits grand public. Google Hangouts est désormais un produit pour les entreprises.

Jusqu’à cet événement majeur, l’application de Google était positionné à la fois pour sur le segment des messageries pour le grand public, mais aussi comme application de communications unifiées (UC – Unified Communications) pour les entreprises. Autrement dit, une compilation de Skype et de Skype Entreprise, chez Microsoft.

Après avoir bataillé pour se frayer un chemin sur ces deux segments en parallèle – et rencontré finalement un succès assez discret -, Google met en place une nouvelle stratégie : dissocier les outils grand public de Hangouts pour les placer dans Allo et Duo, deux applications de communications qui ont été annoncés lors de cette édition 2016 de Google I/O. Une façon de repositionner Hangouts sur le segment des entreprises uniquement, facilitant la compréhension du produit et une meilleure exécution des équipes internes travaillant sur Hangouts.

Allo et Duo ne signent ainsi pas la fin de Hangouts. Au contraire : ils viennent insuffler un vent nouveau, libérant Hangouts d’un poids d’une certaine concurrence et le positionnant mieux sur le segment des outils de communications pour entreprise.

De son côté, l’application Google Messenger pour Android (une application d’envoi de SMS) suit un chemin différent – dopé par exemple avec l’acquisition de Jibe Mobile. Mais Google n’a fait peu mention de Messenger lors de sa conférence.

Rivaliser avec Microsoft et Cisco

Alors, pourquoi Google prend-il ce virage ? Pourquoi le groupe modifie sa stratégie, passant d’une application tout en un (voix, vidéo, présence et messagerie pour le grand public et les entreprises) à  plusieurs apps avec différentes audiences et un champ fonctionnel plus ciblé ?

La réponse pourrait bien se retrouver dans cette tendance de fond qui consiste à basculer vers des applications plus simples, dont la vocation est de se spécialiser sur une tâche spécifique – et seulement - et de bien la réaliser. Google pourrait avoir compris qu’il ne peut pas tenir le marché avec une application unique pour plusieurs segments.

La firme tente de positionner l’application Hangouts face à Skype Entreprise, les services UC de Cisco ainsi que face à un nombre grandissant d’entreprises, positionnés par exemple sur des services Cloud de vidéo. Sur le marché du grand public, Google fait face à Apple iMessage et FaceTime, Facebook Messenger et WhatApp, WeChat et une kyrielle d’autres outils.

Google a d’abord essayé de tout placer sous la bannière Google+, mais celui- ci n’a pas été très bien accepté par le grand public. Désormais, le groupe tente une autre approche : compartimenter les communications en petites briques, chacune avec un rôle précis.

Google parviendra-t-il à attirer des millions d’utilisateurs avec Allo et Duo ? Ce repositionnement de Hangouts l’aidera-t-il à mieux rivaliser avec les ténors des communications unifiées ? Autant de questions qui trouveront leurs réponses dans les mois à venir.

Traduit et adapté par la rédaction

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close