L'essentiel sur Ripple : la Blockchain ultra-spécialisée (et ambigüe)

Ripple est une blockchain atypique. Dédiée exclusivement à la gestion des paiements, elle motorise une crypto-monnaie tout en étant disponible pour des déploiements privés.

Ripple est une blockchain de consortium très à part. Première différence avec ses concurrentes Ethereum ou Hyperledger : elle est contrôlée par une seule entreprise et non par une fondation aux membres multiples.

Deuxième particularité : elle est spécialisée dans le paiement.

Spécialisée et mature

La variété de ses fonctionnalités est donc « réduite » mais elle est ultra-efficace et très rapide dans son domaine précis - micro-paiement, échanges internes dans une entreprise, de la compensation entre établissements - ce qui en fait une solution plébiscitée par les banques et par les institutions financières. Mais elle ne fait que cela.

Autre spécificité : elle existe depuis 2012, d’abord sous le nom initial d’OpenCoin, puis de Ripple en 2015, ce qui lui donne la plus grande maturité des blockchain privées.

Comme elle est sous le contrôle d’une seule société, Ripple ne crée en revanche pas la même confiance par son code (ce qui est le cas des blockchains classiques dont le principe est de transférer la confiance des acteurs vers le logiciel) mais, de manière plus traditionnelle, par un contrat passé entre les clients et le prestataire Ripple.

Complexe et chère

Dernières caractéristiques, Ripple est complexe dans son paramétrage et ses personnalisations possibles en fonction du contexte de déploiement. Ses outils d’administration et de monitoring révèlent en revanche la maturité du produit et son succès en entreprise.

En résumé, il y a du travail de conception, d’architecture pour mettre une Blockchain Ripple en route. On reste néanmoins loin de la complexité d'un Hyperledger.

Enfin Ripple est cher. Les mauvaises langues diront que c'est d'ailleurs cette difficulté et ce prix élevé qui ont attirés les banques - pour qui tout ce qui est sérieux rime avec onéreux.

Ambiguïté entre la blockchain Ripple et la monnaie Ripple

A bien noter : Ripple est aussi le nom d'une crypto-monnaie qui porte le même nom (XRP).

Cet altcoin est bien motorisé par le même code de blockchain, avec un algorithme de consensus qui ressemble à la Preuve d'Autorité (PoA ou Proof of Authority), où les transactions sont validées par des nœuds connus rassemblés dans une liste, sous contrôle de Ripple.

Mais cette blockchain repose sur une infrastructure partagée et publique qui n'a strictement rien à voir avec les blockchains Ripple déployées sur l'infrastructure des architectures privées dans le cadre de consortiums.

Une blockchain robuste

Ce Ripple public montre en tout cas la capacité de cette blockchain à gérer un grand nombre de nœuds, massivement distribués, pour réaliser des millions de transactions.

UBS, Santander, American Express, et en France le Crédit Agricole utilisent Ripple.

Dernière mise à jour de cet article : mai 2018

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close