Chaiyawat - stock.adobe.com

MDM : les solutions open source offrent une flexibilité accrue, mais avec des défis

La voie de l’open source est-elle attractive pour l’administration de terminaux mobiles ? Pour s'en convaincre, il convient de peser le pour et le contre, avant d’examiner le marché.

Les plateformes open source peuvent demander plus d'efforts de la part des équipes informatiques que les produits commerciaux. Mais elles peuvent également répondre plus précisément aux besoins spécifiques d'une organisation. A condition qu’elle soit prête à investir dans les ressources nécessaires. L’offre open source en matière d’administration des terminaux mobiles (MDM) est très limitée, mais quelques options existent.

Avantages de l'open source

En plus de la gratuité attendue, le MDM open source offre une grande flexibilité : il est possible de personnaliser et d’étendre le code pour répondre à des besoins spécifiques. Dans certains cas, ce travail peut bénéficier de l'aide de développeurs externes susceptibles d’accélérer l’identification des problèmes potentiels et de fournir des commentaires novateurs.

Le code source ouvert tend à être basé sur des standards et construit avec des langages de programmation bien connus, ce qui facilite l'intégration de la plateforme avec d'autres systèmes, bien que ce ne soit jamais une garantie.

Les organisations n'ont pas à passer à travers tous les obstacles légaux liés à l’acquisition d'une licence pour un produit commercial ou aux audits qui peuvent s'ensuivre. En fait, l'organisation peut même commercialiser le produit tant qu’elle respecte la licence open source applicable.

Les défis du MDM open source

Toutefois, il peut être risqué d'utiliser une plateforme qui n'est pas activement entretenue et peut présenter des failles de sécurité cachées. Un produit inactif peut également présenter des problèmes de performances et de compatibilité, d'autant plus que les technologies de la mobilité évoluent continuellement. Dans une telle situation, l'informatique doit dépanner, corriger et tester l'ensemble de la base de code sans aide. Ce qui vaut aussi pour la personnalisation et pour vérifier que la plateforme peut répondre aux exigences de performance et de sécurité.

Et puis, les outils de MDM open source ne sont pas toujours aussi libres qu'on pourrait le penser. Certains peuvent nécessiter une expertise coûteuse pour l'adaptation, le déploiement, la maintenance ou l’intégration à d'autres systèmes. En outre, le support produit peut nécessiter des frais d'abonnement, si le support est disponible.

Qui plus est, les produits open source offrent souvent moins de documentation qu'un produit commercial. Dans un cas pareil, il devient nécessaire de consacrer plus de ressources au projet.

Le nombre de développeurs qui contribuent au projet et l'étendue du parc installé de la plateforme joueront beaucoup. Un projet open source qui est largement adopté, qui compte des milliers de contributeurs et une large communauté d'utilisateurs, par exemple, peut être aussi stable, fiable et sûr qu'un produit commercial.

Ce n'est cependant pas le cas de tous les projets open source. De nombreuses organisations préfèrent s'en tenir à un produit commercial de MDM ou de gestion de la mobilité d'entreprise (EMM) assorti d’un support technique, d’accords de niveau de service et d’une documentation étoffée. Généralement, les éditeurs testent leurs plateformes pour un vaste éventail d'environnements et supportent de nombreux systèmes d'exploitation mobiles tout en offrant plus de fonctionnalités que nombre de produits open source.

Les options offertes par le marché

La plateforme d’EMM de WSO2 gère les appareils Google Android, Apple iOS et Microsoft Windows et constitue l'une des offres open source les plus robustes. WSO2 EMM répond à la fois aux besoins des programmes BYOD que COPE. Comme toute plateforme d’EMM complète, WSO2 offre la gestion des applications mobiles (MAM) et la gestion des identités mobiles, en plus de celle des terminaux.

La plateforme traite des milliards de transactions par jour tout en fournissant une gestion axée sur les politiques et des analyses en continu, selon la documentation de WSO2. La solution d’EMM de WSO2 est disponible sous la forme d'une plateforme open source, d'une plateforme sur site et d'un service en mode cloud. La société positionne la version sur site comme un produit IoT, mais c'est une plateforme EMM, et le code source est disponible gratuitement sous licence Apache 2.0.

Flyve MDM de Teclib est une plateforme de MDM open source qui permet de sécuriser et de gérer les appareils Android. À partir d'une console Web centralisée, l'informatique peut déployer des profils de sécurité, installer et désinstaller des applications, contrôler et gérer les niveaux de sécurité et supprimer des données sensibles des périphériques administrés. En outre, il est possible de définir des règles de complexité des mots de passe, activer le cryptage des dispositifs, verrouiller les dispositifs à distance et effectuer d'autres tâches.

Bien que Flyve MDM semble être une option viable, il n'est pas aussi robuste que WSO2 EMM, en partie à cause de son manque de support pour les plateformes autres que Android. La présence de WSO2 EMM sur GitHub indique que la communauté open source a examiné WSO2 à un degré plus élevé que Flyve MDM.

Mais l’offre va au-delà avec notamment Commandment Open Source MDM et MicroMDM. Ces deux outils ne supportent que les périphériques iOS et macOS, et Commandment Open Source MDM souffre d’une documentation limitée.

Dernière mise à jour de cet article : novembre 2018

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close