zapp2photo - Fotolia

IoT : les compétences essentielles pour mener à bien vos projets

Les cadres doivent comprendre les compétences nécessaires pour faire démarrer un projet IoT et savoir où trouver l'expertise nécessaire pour les mener à bien.

Les dirigeants qui se lancent dans des initiatives IoT doivent construire des équipes composées de collaborateurs et de partenaires externes. Elles doivent combiner les bonnes aptitudes et les compétences IoT pour apporter une valeur ajoutée.

Au lancement d’un projet IoT, les organisations doivent s’appuyer de nombreuses professions. En effet, l’internet des objets ne repose pas sur une seule technologie et encore moins sur une seule plateforme. Le SI doit composer avec un conglomérat d’équipements, de logiciels, de briques réseau et d’instances de calcul.

« Quand il est question d’IoT, la plupart des gens pensent aux technologies à adopter, mais vous devez d’abord penser aux besoins de l’entreprise et aux problèmes que règle l’IoT. C’est ce qui constitue un bon projet de ce type. Et si vous construisez un système adéquat, l’adoption sera plus élevée », déclare Arpit Jain, vice-président chez Nerdery, un spécialiste de la consultance IT.

Les compétences clés pour déployer des projets IoT

Les projets IoT dépendent de nombreuses compétences et d’expertises concernant des aspects techniques, de la sécurité, des objectifs commerciaux, ainsi que des stratégies organisationnelles.

Selon un rapport de Gartner consacré à la stratégie IoT des entreprises, les DSI « doivent identifier quelles nouvelles compétences IoT sont nécessaires afin de recruter, puis former les développeurs et les métiers en conséquence ». Gartner conseille de créer un centre d’excellence IoT afin de favoriser une transformation cohérente de l’entreprise. Celle-ci passe par l’alignement de toutes les équipes afin de donner un avantage concurrentiel aux solutions IoT déployées.

L’éditeur Intelligent Product Solutions (IPS) développe des produits IoT pour des entreprises. Il emploie 110 collaborateurs. La plupart d’entre eux sont des développeurs logiciel et concepteurs d'équipements connectés.

« L’internet des objets requiert des ressources capables de travailler dans un contexte cloud. Les développeurs doivent pouvoir mettre au point des interfaces utilisateur », assure Mitch Mainman, président d’IPS. Selon le dirigeant, les programmeurs doivent également avoir des connaissances concernant les spécificités des protocoles de communication et de connectivité. Ils doivent comprendre comment les données doivent circuler dans un réseau IoT.

Ces différents experts devraient s’investir pour apprendre à utiliser différentes plateformes cloud et langages de programmation. Le sondage 2019 de la fondation Eclipse identifie AWS, Azure et Google Cloud platform comme les fournisseurs de cloud les plus plébiscités par les développeurs IoT. Par ailleurs, les langages C, C++, Java, JavaScript et Python sont les plus utilisés. Les professionnels de l’IT doivent également les protocoles de communication, particulièrement MQTT, un standard inévitable de l’IoT.

Quatre métiers essentiels dans un projet IoT

Dans le cadre d’un développement IoT, Dan Lohmeyer, vice-président sénior de la stratégie logicielle et de la gestion produits chez GE Digital, cherche en premier lieu les compétences et les talents suivants :

  • Des intégrateurs systèmes et des architectes de solutions capables de maîtriser les protocoles, la dimension matérielle, les systèmes d’exploitation, la gestion de configuration, le déploiement de systèmes et la validation de données.
  • Des ingénieurs en data science et des experts de ce domaine qui créent des analyses pertinentes. Ils ont des compétences pratiques en conception de modèles algorithmiques à l’aide de Python, R, Scala et en vérification de la qualité des données.
  • Des ingénieurs spécialistes de la surveillance IT ayant des connaissances de SCADA, des ingénieurs de l’instrumentation et du contrôle expérimenté dans l’analyse de données et la gestion des processus de calcul.
  • Des chefs de projet, maîtres de la gestion du changement, afin de rassembler des équipes disparates à travers les silos organisationnels qui doivent garder à l’esprit les objectifs finaux.

Selon Jim Johnson, vice-président senior chez Robert Half International, les compétences en sécurité et en analyse de données sont les plus recherchées dans un tel contexte. Les aptitudes en matière de développement mobile et l'expertise en IA, en apprentissage machine et en robotique suivent de près.

Les compétences de gestion et non techniques sont toutes aussi importantes

Les qualifications en matière de collaboration figurent également en bonne place sur la liste des prérequis essentiels pour mener à bien des projets IoT, selon Jim Johnson. D’autres experts de l’IoT valident ses propos et mentionnent l’importance de la communication et de la coopération entre les membres des équipes. Toutes les personnes embarquées dans une aventure de ce type doivent saisir les besoins et les objectifs de l’entreprise.

« De solides compétences en gestion de projet et en ingénierie figurent en tête de liste. La gestion de projet nous aide à définir la portée et les besoins afin que nous puissions planifier et allouer au mieux les ressources », assure Ezhil Nanjappan, directeur de l’IoT et des solutions de mobilité chez Otis. L’entreprise gère 2 millions d’ascenseurs dans le monde.

De même, Mitch Mainman recherche des personnes ayant des compétences stratégiques éprouvées. Elles doivent montrer une soif d'apprendre pour suivre l'évolution rapide des technologies IoT.

« Je veux des gens capables d’établir une feuille de route, de s'assurer que nous construisons un code durable, des logiciels qui peuvent être maintenus dans le futur et qui ne comportent pas beaucoup de bugs », explique-t-il.

« Bien qu’il y ait une liste de compétences communes à tous les projets IoT, certains projets nécessitent un niveau d’expertise supplémentaire spécifique au cas d’usage ou à l’industrie », constate Baruch Schieber, professeur et président du département information de l’institut de technologie du New Jersey, à Newark.

Prenons l’exemple d’un fournisseur d’énergie électrique qui met en place des capteurs au sein de son infrastructure afin de détecter les pannes. Il pourrait avoir besoin de développer des senseurs spécifiques afin d’analyser le voltage, révélateur d’une anomalie.

Dans ce cas, cet opérateur aurait besoin d’experts de la donnée pouvant écrire les algorithmes utilisés lors de l’analyse et des experts en Edge Computing qui participent à la conception des capteurs.

« Vous devez définir ce que vous essayez de réaliser, vous devez penser au problème que vous essayez de résoudre et ensuite, vous avez besoin de personnes qui peuvent résoudre ce genre de problème », conclut Mitch Mainman.

Pour approfondir sur Plateformes IoT

- ANNONCES GOOGLE

Close