birdeyefotolia - stock.adobe.com

Quel rôle pour l’impression dans la nouvelle normalité du travail ?

L’adoption du télétravail apparaît appelée à s’inscrire dans la durée pour de nombreuses fonctions au sein des entreprises. Quelles en seront les conséquences pour les systèmes d’impression multifonctions ?

La pandémie de Covid-19 a plongé de nombreuses entreprises dans la paralysie. La majorité d’entre elles s’efforcent désormais de surmonter la crise voire d’en sortir intactes lorsque la nouvelle normalité arrivera. Mais certains des changements survenus à cette occasion pourraient être permanents ; il est probable que de nombreuses entreprises continueront à soutenir et à encourager les régimes de travail flexibles. Trois études soulignent d’ailleurs que les organisations découvrent actuellement les bénéfices du travail à domicile : le télétravail apparaît bien parti pour rester.

Suite de l'article ci-dessous

Outre les avantages évidents pour l’environnement que représente la diminution des déplacements domicile-travail, de nombreuses entreprises pourraient décider de réduire leurs surfaces de bureaux. Quel sera donc le rôle de l’imprimante multifonction (MFP) dans ce nouveau monde où le télétravail accélère un peu plus le passage au numérique ?

Le lieu de travail de la nouvelle normalité

Les humains sont des animaux sociaux, non habitués à être socialement distants, même lorsqu’ils télétravaillent. Ce mode d’organisation peut accroître la productivité, mais les distractions et l’isolement peuvent au contraire la pénaliser. Les interactions personnelles peuvent en outre jouer un rôle important dans le maintien d’une culture d’entreprise. Dès lors, le lieu de travail post-pandémique sera un modèle hybride d’environnement de bureau et de travail à distance. Il sera caractérisé par une nouvelle vague de déploiement de technologies sans contact, comme les portes automatiques, les interrupteurs d’éclairage mains libres, les ascenseurs à commande vocale et les contrôles de température.

La manière dont les acteurs de l’industrie de l’impression professionnelle s’adapteront à cette nouvelle norme sera déterminante pour leur résilience. Selon l’étude de Quocirca sur l’impact commercial de la crise sanitaire, plus de 75 % des dirigeants de l’industrie de l’impression s’attendent à ce que la crise perturbe durablement le marché. Les volumes d’impression sont déjà fortement réduits du fait de la fermeture de la plupart des bureaux : 70 % des répondants à l’étude l’observent chez leurs clients.

Et comme de nombreux télétravailleurs n’utilisent pas ou n’ont pas accès aux imprimantes de leur bureau à domicile, il est probable que leur préférence pour la collaboration numérique se maintiendra à leur retour au bureau. Les dirigeants de l’industrie de l’impression se sont pas dupes : près de 80 % d’entre eux considèrent la crise comme une opportunité d’innover et d’introduire de nouveaux produits et services.

Mais, la pandémie pourrait sonner le glas des open space. Et cela pourrait conduire à l’adoption d’environnements d’impression plus distribués, au détriment des déploiements centralisés d’impression. Tout faisant émerger de nouvelles attentes de la part des entreprises pour rationaliser leur infrastructure d’impression. En outre, l’intensification des efforts de transformation numérique fait émerger des opportunités pour les fournisseurs qui peuvent s’orienter vers de nouvelles offres de services de flux de travail numérique et en cloud.

Les tendances à exploiter sont notamment les suivantes :

  1. Solutions d’impression sécurisées à domicile. Environ 30 % des employés britanniques qui imprimaient régulièrement au bureau et qui télétravaillent désormais n’ont pas accès à une imprimante à domicile. La menace, pour les constructeurs, est que ceux qui retournent travailler au bureau se soient habitués à ne plus utiliser d’imprimante. D’ailleurs, près de 80 % des personnes travaillant à domicile impriment moins et travaillent davantage en numérique. Les contrats de services d’impression managés (MPS) devraient couvrir la fourniture d’imprimantes à domicile pour ceux qui en ont besoin, ainsi que le suivi de l’utilisation à des fins de comptabilité et de sécurité.
  2. Flux de travail numérique en mode cloud. Après la pandémie de Covid-19, les entreprises vont devoir repenser la manière dont elles apportent de la valeur à leurs clients grâce aux processus numériques. La numérisation des processus sur papier devrait encore s’accélérer, ce qui permettra de mieux exploiter les systèmes d’impression multifonctions intelligents pour la numérisation de documents et le lancement de workflows automatisés. Ce n’est qu’une première étape, et les fournisseurs de MPS qui peuvent apporter une valeur ajoutée supplémentaire aux projets d’automatisation des processus métier auront une longueur d’avance.
  3. L’impression via le cloud. Les services d’impression en mode cloud apparaissent comme un moyen efficace de mettre en place une infrastructure d’impression rentable, évolutive et durable. En gérant des imprimantes et des MFP en réseau via le cloud, les entreprises peuvent réduire leurs coûts d’investissement et d’exploitation. L’élasticité du cloud a fait ses preuves pendant la pandémie et pourrait créer des opportunités pour les fournisseurs de MPS afin d’encourager leurs clients à accélérer leur passage à une infrastructure d’impression basée sur le cloud. Et cela y compris pour la gestion et le contrôle des imprimantes à domicile appartenant aux employés.
  4. Des imprimantes proposées en mode service. L’opportunité consiste là à fournir des packages tout-en-un pour le bureau à domicile, entre ordinateur portable et imprimante, par exemple. Ce modèle de « Device-as-a-Service » a déjà été adopté par des fournisseurs tels que HP. Près des deux tiers des répondants s’attendent à une augmentation de la demande pour de tels services.
  5. Développer l’offre de technologies sans contact. La pandémie amène de plus en plus d’entreprises à adopter les technologies sans contact afin d’atténuer le risque de transmission de virus. Cela pourrait créer des opportunités pour une mise en œuvre plus large de la biométrie sans contact, ou encore l’impression en mode « pull » après authentification par carte à puce. L’utilisation de la biométrie comme la reconnaissance faciale ou vocale pourrait être la prochaine étape. Xerox propose déjà le contrôle vocal pour ses MFP AltaLink.
  6. Améliorer les services de collaboration intégrés. La crise sanitaire a créé de nouvelles opportunités pour les entreprises proposant des plateformes de collaboration. Microsoft, Google, Slack, Zoom, Cisco ou encore LogMeIn l’ont bien compris. Une fois les mesures de distanciation sociale assouplies, un plus grand nombre d’entreprises devront accompagner la collaboration entre les employés au bureau et à domicile. De quoi permettre aux fournisseurs de MPS d’étendre leurs offres dans ce domaine.
  7. Poursuivre le message de durabilité. Si la pandémie a des effets dévastateurs, elle contribue aussi à réduire, au moins passagèrement, l’impact négatif de l’humain sur l’environnement. Et à mesure qu’elles conçoivent leur nouvel environnement de travail, les entreprises sont susceptibles de chercher à inclure des facteurs de durabilité dans les décisions relatives aux infrastructures, afin de capitaliser sur les changements qui leur ont été préalablement imposés.

Conclusion

Pour saisir ces opportunités, les fournisseurs de systèmes d’impression de bureau vont devoir se tenir prêts à pivoter et à s’associer à des pairs pouvant les aider à combler les lacunes de leur portefeuille. Les partenariats en matière de technologie et de services deviennent déjà la pierre angulaire d’une réponse efficace à l’accélération de la transformation numérique et ne feront que s’imposer un peu, à mesure que la forme de la nouvelle normalité professionnelle se concrétisera.

Personne ne sait combien de temps la crise actuelle va se poursuivre, ni l’ampleur de son impact mondial. Mais il est certain qu’une nouvelle ère surviendra affectant les modes de travail, et sera marquée par un besoin accru de flexibilité. Le bureau va s’en trouver réinventé, et les fournisseurs de systèmes d’impression devront faire des efforts pour rester pertinents sur le lieu de travail de l’après-Covid-19.

Pour approfondir sur Virtualisation du poste de travail

- ANNONCES GOOGLE

Close