Utiliser iPerf pour mesurer le débit de vos liaisons WAN

Découvrez comment utiliser l’outil de test réseau iPerf pour mesurer le débit de vos liaisons WAN et les passer au banc d’essai.

iPerf est l’outil de test Windows développé par la branche DAST (Distributed Application Support Team) du NLANR (National Laboratory for Applied Networking Research). L’outil repose sur un modèle client/serveur et permet de mesurer le débit UDP et TCP maximal entre les postes client et serveur. Si notre sujet reste le WAN, vous pouvez aussi découvrir dans ces lignes comment utiliser iPerf pour mesurer le débit d’un LAN sans fil et d’un LAN câblé.

Suite de l'article ci-dessous

Où télécharger iPerf et comment l’installer

Si le projet NLANR/DAST s’est évaporé faute de financement en 2006, l’outil iPerf a perduré sous la forme d’un projet SourceForge. Il peut être téléchargé gratuitement sur la page du projet iPerf de SourceForge.

Si, à l’heure de la rédaction de ces lignes, SourceForge met à disposition la version la plus récente d’iPerf - la version 2.0.5 - le téléchargement fournit uniquement les fichiers source. L’utilisateur devra donc compiler le code pour produire un fichier binaire exécutable exploitable. Heureusement, pour ceux d’entre nous qui sont allergiques aux compilateurs, un exécutable prêt à l’emploi d’iPerf est téléchargeable sur le site Web de Softpedia. Cette version devrait s’avérer parfaitement adaptée à la majorité des utilisateurs car ses fonctions fondamentales sont les mêmes que celles de la version 2.0.5.

Reseau

Tout comme pour ping, vous sélectionnez deux postes Windows installés aux extrémités opposées du réseau étendu, ou WAN (Wide Area Network). Ces deux postes serviront d’extrémités au processus de mesure. Ces postes doivent être adressables via des adresses IP publiques ou privées, ou via des noms réseau. Selon la configuration de votre réseau, ce paramétrage peut nécessiter de positionner un des postes, ou les deux, dans la zone démilitarisée (DMZ) de leurs pare-feux respectifs, ou de mapper les adresses/ports dans la configuration des pare-feux.

L’installation d’iPerf est simple : Il vous suffit de déposer le fichier iPerf.exe sur les deux systèmes, dans un dossier présent sur un chemin système - ou dans un dossier accessible par changement de répertoire - et vous voilà prêt. Le rôle de chaque poste (client ou serveur) est déterminé par les commutateurs au moment de l’exécution. Le programme iPerf intègre la fonctionnalité client et serveur.

Considérations importantes sur l’utilisation d’iPerf

Avant d’aborder les commandes requises pour exécuter le programme, voici quelques considérations importantes quant à l’utilisation d’iPerf pour mesurer un débit, ainsi que l’incidence que le test est susceptible d’avoir sur vos utilisateurs.

Là où ping génère une charge réseau minimale (tout du moins dans sa configuration par défaut), iPerf agit à l’inverse. Pour mesurer la capacité de votre liaison WAN, iPerf tente essentiellement de consommer toute la bande passante que cette liaison met à disposition. Cette approche fournit d’excellentes mesures de la bande passante, mais elle va considérablement irriter vos utilisateurs. Aussi, retenez que si vous souhaitez effectuer plus qu’un test rapide, vous devrez programmer vos exécutions d’iPerf hors des heures ouvrées normales.

Parallèlement à cela, vous devez gérer le caractère asymétrique à la fois de votre liaison WAN et du programme iPerf. Je m’explique...

Les anciennes offres de liaison WAN, telles que les lignes T1, sont de type symétrique ; ici, la bande passante est fournie de sorte à être identique dans les deux sens. Par exemple, une ligne T1 fournissait 1,544 Mbps de bande passante aussi bien « montante » (de la succursale vers le siège) que « descendante » (du siège vers la succursale). Or ce n’est pas le cas de la majorité des offres WAN Internet proposées via la technologie câble ou DSL. Remarquez que s’il existe bien une technologie DLS symétrique (SDSL), la forme DSL générique à laquelle les fournisseurs d’accès à Internet (ISP) - notamment AT&T - font référence est presque toujours de type DSL asymétrique (ADSL).

Dans le sud de la Floride, par exemple, l’offre AT&T « DSL Extremum 6.0 » offre jusqu’à 6 Mbps de liaison descendante... mais seulement 512 Kbps de liaison montante. Les opérateurs câble proposent des services similaires, dans lesquels la bande passante descendante est toujours considérablement plus élevée que la bande passante montante. Vous devrez donc passer au banc d’essai le débit montant et le débit descendant de votre liaison.

Remarquons également que, par défaut, iPerf mesure uniquement la bande passante du client vers le serveur. Pour mesurer un débit bidirectionnel, vous devez donc configurer correctement les commandes, comme présenté ci-dessous.

Utiliser iPerf pour mesurer le débit

Nous allons à présent examiner l’utilisation d’iPerf pour mesurer le débit. La manière la plus simple d’exécuter iPerf consiste à ouvrir une invite de commandes dans Windows. Si l’approche par invite de commandes ne vous convient pas, installez JPerf 2.0.2, une interface graphique d’iPerf développée en Java. Bien sûr, les paramètres iPerf sont si simples à utiliser qu’il peut se révéler plus contraignant d’installer l’interface utilisateur graphique (IUG) Java que de simplement exécuter iPerf depuis une ligne de commande.

Saisissez la commande suivante dans la fenêtre d’invite de commandes du serveur :

iPerf -s

Ensuite, appuyez sur Entrée.

Simple, non ? Cette commande indique à cette instance d’iPerf qu’elle jouera le rôle de serveur ; c’est-à-dire qu’elle attendra les données. Par défaut, le serveur iPerf écoute le port 5001. Il faut le savoir si vous devez configurer votre pare-feu pour mapper le trafic correspondant au port iPerf sur votre serveur iPerf.

Si vous souhaitez utiliser un port autre que celui par défaut, vous devez le spécifier sur la ligne de commande. Si vous devez utiliser, disons, le port 7575, saisissez la ligne de commande suivante dans la fenêtre d’invite du serveur :

iPerf -s -p 7575

Ensuite, appuyez sur Entrée.

Nous allons à présent aborder l’utilisation d’iPerf pour émuler le client. Lorsque le client lance le banc d’essai, plusieurs options de configuration sont disponibles. Pour commencer, le client doit connaître l’adresse IP du serveur cible, ainsi que le numéro de port si ce dernier n’est pas le port par défaut.

Dans notre exemple, nous allons utiliser le port 7575 pour le trafic iPerf, et le client communiquera avec un serveur iPerf à l’adresse IP 10.10.10.1. Par défaut, ce procédé passera le débit au banc d’essai dans une seule direction : du client vers le serveur. L’option « -c » signifie à l’instance iPerf de fonctionner comme poste client.

Saisissez la commande suivante dans la fenêtre d’invite de commandes du client :

iPerf -c 10.10.10.1 -p 7575

Ensuite, appuyez sur Entrée.

Par défaut, le banc d’essai durera 20 secondes. Suite à cela, il vous présentera le débit moyen correspondant à cette exécution.

Mais vous souhaiterez probablement mesurer les débits à la fois montant et descendant. Pour ce faire, ajoutez simplement une des deux options suivantes à la ligne de commande du client iPerf.

L’option « -r » sur la ligne de commande du client indique à iPerf de mesurer un débit bidirectionnel de manière séquentielle ; c’est-à-dire de mesurer le débit montant puis le débit descendant. L’option « -d » demande à iPerf d’exécuter la mesure des débits montant et descendant simultanément.

Pour modifier notre commande précédente et exécuter simultanément ces mesures, saisissez ce qui suit sur la ligne de commande de la fenêtre d’invite du client :

iPerf -c 10.10.10.1 -p 7575 -d

Ensuite, appuyez sur Entrée.

Pour finir, les ingénieurs de The Tolly Group ont remarqué que les résultats rapportés sur la machine serveur ne sont pas toujours précis. Nous vous suggérons donc d’utiliser systématiquement les résultats qui s’affichent sur la machine iPerf cliente.

Les résultats bidirectionnels devront être pratiquement identiques, que l’exécution soit simultanée ou séquentielle. Si les résultats du banc d’essai simultané sont considérablement inférieurs aux résultats du mode bidirectionnel, vous devrez approfondir l’examen pour déterminer si votre routeur ou votre modem câble présente un problème de performances.

Les fournisseurs de bande passante veillent à faire la publicité de leurs offres en spécifiant « jusqu’à X Mbps », vous vous attendez, pour votre part, à ce que les mesures de débit s’inscrivent au minimum dans la plage annoncée. Si ce n’est pas le cas, vous disposerez au moins de preuves solides pour étayer vos réclamations lorsque vous contacterez votre ISP pour lui reprocher la lenteur du service.

Pour approfondir sur WAN - VPN - SDWAN

- ANNONCES GOOGLE

Close