mangpor2004 - stock.adobe.com

Wifi 6 : attention à la rétrocompatibilité avec vos anciens appareils

En théorie, les points d’accès Wifi de nouvelle génération continuent d’accepter jusqu’aux plus anciens appareils sans fil. En pratique, aucun administrateur réseau ne le permettra.

Le Wifi 6, alias la norme de communication sans fil 802.11ax, débarque désormais dans les équipements grand public et commence à être adopté par les entreprises. Par conséquent, la compatibilité avec les appareils Wifi existants se pose. En théorie, chaque nouvelle évolution du Wifi est rétrocompatible avec les générations précédentes. En pratique, ce n’est pas aussi simple.

Suite de l'article ci-dessous

Les normes Wifi sont rédigées par l'Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE). L'Alliance Wifi, même si elle fait autorité, n'écrit pas ces normes. Elle effectue juste des tests d'interopérabilité et délivre diverses certifications sur la base des travaux de l'IEEE. Selon elle, la rétrocompatibilité du Wifi 6 est possible avec les normes et appareils sans fil précédents. Sauf que si vous arrivez dans un environnement de réseau local sans fil avec un ancien appareil 802.11b, vous ne pourrez pas vous connecter. Pourquoi ? Tout simplement parce que la norme n’est que l’un des aspects techniques à prendre en compte.

Compatible en théorie, pas en pratique

La rétrocompatibilité est théorique. En pratique, elle s'accompagne d'une pénalité de performance qui bridera les vitesses élevées promises par les normes les plus récentes, soit 802.11ac et 802.11ax. De fait, les experts des réseaux, qui ont la charge de couvrir en Wifi des surfaces fréquentées par de nombreux utilisateurs, ont pris pour habitude de désactiver les normes les plus lentes pour ne pas ralentir les plus rapides.  

Donc, oui, les points d’accès Wifi 6 sont prévus pour accepter des appareils qui ne communiquent qu’en 1 ou 2 Mbit/s. Mais, non, ce fonctionnement n’est généralement plus possible dans votre entreprise.  

Sur le terrain, les administrateurs réseau ont en général déjà désactivé les débits jusqu’à 11 Mbit/s. Selon les observateurs, l’arrivée du Wifi 6 devrait inciter ces mêmes administrateurs à désactiver le Wifi 802.11g. La bonne pratique consiste à autoriser encore le 802.11n.

Normalement, tous les appareils Wifi un minimum récents sont censés se satisfaire du Wifi 802.11n, mais ce n’est pas forcément ce qui se passe en pratique. En effet, les fabricants d’appareils clients bon marché ont souvent annoncé être compatibles 802.11n, mais il fallait comprendre dans leur cas qu’ils étaient compatibles avec les bornes 802.11n... encore compatibles avec du Wifi 802.11g.

Pour approfondir sur Administration de réseaux

Close