Definition

Imprimante

Une imprimante est un appareil qui reçoit du texte et des graphiques d'un ordinateur et transfère ces informations sur du papier, généralement des feuilles de dimensions standards. Les imprimantes se déclinent en de nombreux modèles, de format, vitesse, sophistication et coût différents. En général, les imprimantes les plus chères sont utilisées pour l'impression couleur haute résolution.

Parmi les imprimantes pour ordinateurs personnels, on peut distinguer les imprimantes à impact ou sans impact. Les premières imprimantes à impact fonctionnaient un peu comme une machine à écrire automatique, avec un marteau qui frappait un ruban encreur sur le papier pour chaque caractère imprimé. L'imprimante matricielle était une imprimante pour ordinateurs personnels très courante et d'un prix abordable. Il s'agissait d'une imprimante à impact qui frappe le papier ligne par ligne.

Les imprimantes sans impact les plus connues sont l'imprimante à jet d'encre, dont plusieurs marques produisent des modèles couleur bon marché, et l'imprimante laser. L'imprimante à jet d'encre, comme son nom l'indique, pulvérise de l'encre depuis une cartouche, à très proche distance du papier qui défile sur un rouleau d'entraînement. L'imprimante laser utilise un rayon laser reflété par un miroir pour attirer l'encre (appelée toner) vers des zones sélectionnées du papier lorsqu'une feuille passe sur un tambour rotatif.

Les quatre principaux paramètres d'impression sont les suivants :

  • Couleur : La couleur est importante pour les utilisateurs qui doivent imprimer des présentations ou des cartes, et d'autres pages où la couleur fait partie des informations. Les imprimantes couleur peuvent également être configurées pour n'imprimer qu'en noir et blanc. Elles sont plus chères à l'usage, car elles utilisent plusieurs cartouches d'encre (couleurs et une noire) qui doivent être remplacées au bout d'un certain nombre de pages. Pour les utilisateurs qui n'ont pas spécialement besoin de couleur et qui impriment un grand nombre de pages, une imprimante noir et blanc sera sans doute plus économique.
  • Résolution : La résolution d'impression (la netteté du texte et des images sur le papier) se mesure généralement en points par pouce (ppp). Les imprimantes les moins chères offrent généralement une résolution suffisante pour la plupart des usages, à 600 ppp.
  • Vitesse : Si vous imprimez beaucoup, la vitesse de l'imprimante prend de l'importance. Les imprimantes bon marché ne produisent que peu de feuilles par minute. L'impression couleur est encore plus lente. Le plus souvent, une imprimante plus chère sera bien plus rapide.
  • Mémoire : La plupart des imprimantes sont équipées d'une petite mémoire à laquelle l'utilisateur peut ajouter une extension. Une quantité de mémoire supérieure à la quantité minimale est utile et plus rapide pour l'impression de pages comportant de grandes images ou des tableaux volumineux encadrés (que l'imprimante traite comme une grande image).

Interfaces d'entrée-sortie d'imprimante

L'interface d'E/S la plus courante pour les imprimantes était l'interface parallèle Centronics équipée d'une prise de 36 broches. Puis les nouvelles imprimantes et nouveaux ordinateurs ont plutôt utilisé une interface série, en particulier USB (Universal Serial Bus) ou FireWire avec une prise plus petite et plus pratique.

Langages d'impression

Les langages d'impression sont des commandes que les ordinateurs envoient aux imprimantes pour leur indiquer comment mettre en forme le document imprimé. Ces commandes gèrent la taille de police, le graphisme, la compression des données envoyées à l'imprimante, la couleur, etc. Les deux langages d'impression les plus connus sont Postscript et PCL (Printer Control Language).

Le Postscript est un langage d'impression qui utilise des expressions anglaises et des structures programmatiques pour décrire l'aspect d'une page imprimée à l'imprimante. Ce langage a été développé par Adobe en 1985. Il introduit de nouvelles fonctionnalités telles que les polices vectorielles et les graphiques vectoriels.

Aujourd'hui, les imprimantes sortent de l'usine avec une prise en charge intégrée du langage Postscript ou la possibilité de le charger. Le langage Postscript ne se limite pas aux imprimantes. Il peut être utilisé avec n'importe quel appareil qui crée une image à partir de points, tel qu'un écran, un enregistreur de diapositives ou une imageuse.

Le PCL (Printer Command Language) est un langage à base de codes d'échappement qui permet d'envoyer des commandes à l'imprimante pour l'impression de documents. On parle de langage à codes d'échappement, car la séquence de commande commence par un caractère d'échappement suivi d'une série de numéros de code. C'est Hewlett Packard qui a inventé le PCL pour les imprimantes matricielles et à jet d'encre.

Depuis son lancement, il est devenu une norme du secteur. D'autres fabricants qui vendent des clones d'imprimantes HP l'ont copié. Certains de ces clones sont de très bonne qualité, mais présentent de petites différences dans l'impression d'une page par rapport aux véritables imprimantes HP. En 1984, la première imprimante HP Laserjet utilisant le langage PCL a été lancée. Avec le PCL, la qualité des documents imprimés sur des imprimantes bon marché est passée de médiocre à exceptionnelle.

Polices

Une police est un jeu de caractères qui présentent un style et une taille spécifiques au sein d'un modèle typographique global. Les imprimantes utilisent des polices résidentes et des polices logicielles pour imprimer des documents. Les polices résidentes sont intégrées au matériel de l'imprimante.

Elles sont également appelées polices internes ou intégrées. Toutes les imprimantes sont vendues avec une ou plusieurs polices résidentes. Il est possible d'ajouter d'autres polices en insérant une cartouche de polices dans l'imprimante ou en installant des polices logicielles sur le disque dur.

Contrairement aux polices logicielles, les polices résidentes ne peuvent pas être effacées. Les polices logicielles sont installées sur le disque dur, puis envoyées à la mémoire de l'ordinateur lorsqu'un document qui les utilise est imprimé. Elles peuvent être achetées en magasin ou téléchargées sur Internet.

Deux types de polices sont utilisées sur l'imprimante et à l'écran, les polices bitmap et les polices vectorielles. Les premières sont des représentations numériques de polices non modifiables, c'est-à-dire qu'elles ont une taille définie ou un ensemble de tailles limité. Par exemple, si un document utilisant une police bitmap de 24 points est envoyé à l'imprimante, mais que cette dernière ne comporte pas de police bitmap de cette taille, l'ordinateur tentera de déterminer la taille la plus proche. Le résultat est que le texte aura l'air étiré ou écrasé. Les polices bitmap présentent aussi souvent des bords irréguliers.

Les polices vectorielles sont des descriptions mathématiques des polices envoyées à l'imprimante. Dans ce cas, l'imprimante les convertit en image matricielle ou en points qui sont imprimés sur le papier. Comme elles sont mathématiques, elles peuvent être réduites ou agrandies. Autrement dit, la taille de la police peut être modifiée sans nuire à la netteté ou à la résolution du texte imprimé. Les polices TrueType et Type 1 sont de type vectoriel. Les polices vectorielles sont utilisées avec les langages d'impression Postscript et PCL.

Cette définition a été mise à jour en janvier 2019

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

File Extensions and File Formats

Powered by:
Close