Definition

EAM (Gestion des actifs d'entreprise)

La gestion des actifs d'entreprise (EAM, Enterprise Asset Management) consiste à suivre le cycle de vie des biens matériels pour en optimiser l'utilisation, économiser de l'argent, améliorer la qualité et l'efficacité, et enfin préserver la santé, la sécurité et l'environnement.

L'EAM s'utilise principalement dans les entreprises qui dépendent fortement d'équipements physiques chers et complexes : véhicules, installations et matériel lourd. Ces entreprises appartiennent notamment aux secteurs du pétrole et du gaz, de la construction navale, de l'exploitation minière, de l'énergie, de l'administration, des services publics, ainsi que de l'aérospatiale et de la défense.

Si la gestion des actifs peut s'effectuer sur papier ou sur poste de travail, par exemple avec un tableur, elle est le plus souvent assurée par des logiciels spécialisés.

Avantages de la gestion des actifs d'entreprise

La gestion des actifs d'entreprise vise à assurer le bon fonctionnement des équipements de valeur, afin de réduire les risques et les coûts, et d'optimiser ainsi la rentabilité de l'entreprise.

Par exemple, les logiciels EAM peuvent alerter les directeurs des opérations sur la défaillance imminente d'une pièce de machine, puis fournir les informations et les outils de planification nécessaires pour envoyer un réparateur remplacer la pièce avant qu'elle ne casse et ne provoque d'autres dommages. Une maintenance en temps opportun permet également d'éviter que des machines en mauvais état de fonctionnement blessent des ouvriers ou rejettent des substances polluantes représentant un danger pour la santé et l'environnement.

Enfin, l'EAM contribue à limiter les coûts en automatisant partiellement la chaîne logistique de façon à garantir un stock optimal des pièces et matériaux, évitant ainsi les commandes en urgence ou le recours à des fournisseurs plus chers ou moins fiables.

Parallèlement, les fonctions EAM peuvent doper la rentabilité de l'entreprise. Ainsi, l'analytique permet d'identifier les possibilités de réaffectation d'équipements au sein d'une usine dans le but de développer de nouvelles activités.

Fonctions des logiciels EAM

Les suites EAM complètes prennent pour la plupart en charge toutes les fonctionnalités métier standard de l'EAM (voir figure ci-dessous).

Selon le cabinet d'études Gartner, l'EAM de base consiste essentiellement à tenir une base de données précise et détaillée des actifs, de leurs caractéristiques et de leur historique, ainsi que des documents relatifs à la conformité réglementaire. Le registre étant impliqué dans la plupart des aspects de l'EAM, les entreprises font parfois appel à la gestion des données de référence (MDM, Master Data Management) pour s'assurer de l'exactitude des données relatives aux actifs. De plus, les solutions EAM intègrent souvent de la gestion financière et des outils analytiques.

La gestion du cycle de vie des actifs est également une fonctionnalité courante des logiciels EAM. Elle couvre les principales étapes de la vie d'un actif, de sa conception initiale à la planification de sa production (ou de sa construction, s'il s'agit d'un bâtiment ou d'une infrastructure), à la gestion de sa garantie, à son démantèlement et enfin à sa mise au rebut.

 Principales fonctionnalités des logiciels EAM
Principales fonctionnalités des logiciels EAM

La gestion de la chaîne logistique joue un rôle essentiel dans l'EAM, car elle permet de se procurer les matériaux et composants nécessaires pour construire, entretenir ou réparer les équipements. La plupart des logiciels EAM comportent des modules de gestion des stocks, des matières et de l'approvisionnement. Des outils de planification de la demande facilitent les prévisions.

La planification de la maintenance est sans doute la fonctionnalité la plus utilisée de l'EAM, en dehors du registre des actifs. Elle permet de suivre la disponibilité du personnel en fonction des compétences requises, d'émettre des ordres de travaux de maintenance ou de réparation, de consigner les heures et d'organiser les paiements.

Les fonctions de maintenance prédictive ou préventive, généralement pilotées par les outils analytiques des logiciels EAM, sont également répandues. Enfin, un logiciel de gestion de projets peut servir à gérer les travaux les plus complexes.

Les premiers logiciels EAM étaient soit autonomes, soit mis en réseau et utilisés par de nombreux opérateurs qui saisissaient les données manuellement. Aujourd'hui, la plupart des données relatives aux actifs sont automatiquement recueillies par des capteurs incorporés aux équipements et connectés au système EAM par des réseaux câblés ou sans fil, parfois sur des milliers de kilomètres. Cette connectivité permet une surveillance à distance des actifs, ainsi qu'un accès mobile au logiciel EAM.

Les logiciels EAM sont souvent intégrés aux applications ERP, principalement à des fins comptables. Cependant, certaines entreprises utilisent les modules de gestion de l'approvisionnement, du capital humain, de la chaîne logistique, ainsi que les programmes EHS (Environnement, Hygiène et Sécurité) de leur système ERP à la place des fonctionnalités équivalentes du logiciel EAM ou en combinaison avec celles-ci.

Un progiciel EAM peut également intégrer un logiciel spécialisé qui gère une partie du processus EAM, généralement un système de gestion de maintenance assistée par ordinateur (GMAO) ou un logiciel de maintenance, réparation et exploitation (MRO, Maintenance, Repair, and Operations).

L'intégration d'un SIG (Système d'information géographique) contribuera à améliorer la localisation des actifs et à optimiser les tournées d'entretien grâce à la cartographie. Enfin, les logiciels de visualisation en 3D viendront enrichir les informations sur les actifs dans le système EAM.

Les logiciels EAM sont généralement conformes à la norme internationale ISO 55001:2014 relative aux systèmes de gestion des actifs.

Fournisseurs de logiciels d'EAM

La plupart des fournisseurs de logiciels ERP, dont SAP, Oracle et Infor, ainsi que des éditeurs plus modestes, comme IFS, commercialisent des modules EAM facturés séparément. Le module EAM est en principe intégré au système ERP du fournisseur, mais les acheteurs choisissent souvent des fournisseurs différents.

Il existe également de nombreux fournisseurs de niche. Dans son rapport de novembre 2017, « Magic Quadrant for Enterprise Asset Management Software », Gartner cite notamment ABB, eMaint, Mainsaver Software, Ramco Systems et Schneider Electric.

Depuis quelques années, les éditeurs de logiciels EAM diversifient de plus en plus leurs systèmes, allant maintenant jusqu'à inclure des fabricants et fournisseurs de services proposant l'accès à un registre partagé des actifs via le cloud. L'un des objectifs est de standardiser les définitions des actifs afin de réduire la saisie manuelle des données. Le SAP Asset Intelligence Network est un exemple de cette évolution.

Gartner prévoit que les déploiements sur site domineront encore le marché de l'EAM au moins jusqu'en 2020 dans les grandes entreprises lourdement équipées, tandis que les entreprises plus petites privilégieront le cloud, et notamment le SaaS.

Cette définition a été mise à jour en mars 2019

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

File Extensions and File Formats

Close