denis_333 - stock.adobe.com

Cloud souverain : l’alliance Capgemini-OVH s’implante à l’Agence de Service des Paiements

Depuis deux ans, Capgmini et OVHcloud collaborent avec une certaine discrétion autour d’offres souveraines communes qui ont remporté « quelques contrats » publics. Cette année, c’est l’agence en charge du paiement des aides de la PAC qui les a choisis.

C’est une alliance de géants dont on parle peu. Pourtant, la première des ESN françaises Capgemini, et le champion national du cloud mondial OVHcloud, sont partenaires depuis maintenant presque deux ans. Initiée en 2019, leur collaboration visait à créer des offres souveraines sur mesure, notamment pour le service public. Depuis, leurs solutions ont remporté une poignée d’appels d’offres dans le secteur. Le dernier en date, signé cette année et en cours de réalisation, est celui de l’Agence de Service des Paiements (ASP).

Suite de l'article ci-dessous

L’Agence de Service des Paiements est en charge du paiement aux agriculteurs des aides de la Politique Agricole Commune (PAC). Son système d’instruction et de paiements – baptisé ISIS – est en pleine transformation et doit faire l’objet d’une profonde refonte. Le système doit en effet pouvoir suivre et s’adapter aux nouvelles exigences réglementaires, organisationnelles, et techniques qui vont découler de la prochaine réforme de la PAC.

Pour répondre à ces besoins, l’ASP a choisi de confier ce chantier IT à l’attelage Capgemini et OVHcloud. Celui-ci gérera désormais son infrastructure et son portefeuille applicatif dans le cloud.

« Elle [N.D.R. : l’ASP] poursuivra et généralisera la mise en place d’une approche DevOps, bénéficiera d’une offre qui intègre des innovations liées à l’intelligence artificielle, à un Système d’Information Géographique, et d’un savoir-faire sur l’opérabilité d’un cloud privé dans un contexte marqué par un faisceau de contraintes très fortes, en matière d’obligation de résultats et de respect des délais », vante Capgemini.

Une alliance qui fête ses deux ans

« Notre collaboration s’est concrétisée en deux ans par plusieurs projets de cloud privé au sein du secteur public. »
Jérôme SiméonCapgemini

De leur côté, les deux « champions locaux » de l’IT ont pour but de concevoir des solutions qui répondent justement à ce type « d’exigences de sécurité, de performance et de qualité de service, qui garantissent la souveraineté des données », liste Capgemini, mais aussi « de transparence et de réversibilité », ajoute Michel Paulin, Directeur Général d’OVHcloud.

Ces solutions cloud communes s’appuient d’un côté sur le cloud (public et/ou privé d’OVH) et de l’autre sur le savoir-faire en cybersécurité de Capgemini. Cette complémentarité doit leur permettre d’attaquer plus frontalement des marchés comme celui des données de santé, domaine où l’attribution du Health Data Hub à Microsoft avait créé la polémique. OVH est certifié HDS et Capgemini est certifié HDS sur les « services managés », rappellent d’ailleurs les deux acteurs dans leur communiqué.

OVH et Capgemini ont également réalisé un prototype de cloud souverain. Ce cloud est désormais « raccordé aux réseaux informatiques de l’État », indique Capgemini, ce qui laisse à penser qu’il est passé au stade opérationnel. Le projet s’inscrit en tout cas dans le programme national TECH.GOUV pour accélérer la transformation digitale des services de l’État.

« C’est la preuve qu’il existe bel et bien en France un écosystème capable de fournir des solutions alternatives et de confiance. »
Michel PaulinOVHcloud

« [Nous avons] en effet établi les éléments techniques structurants d’un cloud répondant aux besoins de souveraineté des services publics », se félicite Capgemini.

« Notre collaboration avec OVHcloud s’est concrétisée en deux ans par plusieurs projets de mise en place de cloud privé au sein du secteur public », confirme Jérôme Siméon, Président de Capgemini en France. « Nous souhaitons que cette collaboration se pérennise ».

Pour Michel Paulin, ces projets, ces prototypes et le marché remporté auprès de l’ASP sont « la preuve qu’il existe bel et bien en France un écosystème capable de fournir des solutions alternatives [aux GAFAM] et de confiance », conclut-il.

Toujours dans l’IT souveraine, OVHcloud est un des 22 membres fondateurs de GAIA-X avec entre autres Outscale, Scaleway, Safran ou encore Atos. Capgemini, lui, est l’un des 159 membres « Day-1 » de ce projet européen d’interopérabilité des clouds, au côté d’autres acteurs français comme Thalès, Platform.sh, Linagora ou encore Dawex.

Pour approfondir sur Administration et supervision du Cloud

Close