Laurentiu Iordache - stock.adobe

IA : l'administration fiscale irlandaise lance un Bot pour les contribuables

L'administration irlandaise et Accenture testent l'intelligence artificielle pour aider les citoyens à mieux comprendre les subtilités des lois fiscales et des déclarations d'impôts.

L'« Office of the Revenue Commissioners » irlandais (le Bercy de la Verte Erin) travaille avec Accenture pour tester l'utilisation de l'Intelligence Artificielle (IA) pour fournir de nouveaux services aux citoyens, via un assistant virtuel.

Le chatbot peut comprendre des demandes vocales grâce à la technologie de traitement de la voix et y répondre. Ce projet pilote permettra d'évaluer la capacité des assistants virtuels à répondre par téléphone à des questions d'ordre général.

John Barron, DSI de l'Office, explique que son organisation cherche des moyens d'améliorer la manière d'interagir avec les administrés.

« Nous comprenons les avantages que peuvent apporter les outils d'intelligence artificielle et nous pensons que ce projet pilote nous aidera à trouver des moyens novateurs pour améliorer l'interaction avec les contribuables et l'efficacité opérationnelle », précise-t-il.

Une enquête mondiale menée par Accenture auprès des contribuables a révélé que près de 70 % d'entre eux seraient près à recourir à des outils à base d'IA pour remplir leurs déclarations de revenus.

« L'intelligence artificielle commence à irriguer presque tous les aspects de notre vie quotidienne - avec les assistants vocaux numériques ou les appareils domestiques intelligents. Les agences fiscales se penchent, elles aussi, sur le sujet pour explorer ses potentialités dans leurs propres champs d'opérations », analyse David Regan, responsable des organisations fiscales chez Accenture. « Les citoyens ne tarderont pas à pouvoir s'adresser à des experts [virtuels] sur le sujet pour comprendre et payer leurs impôts ».

Selon une autre étude de Capgemini, près des trois quarts des consommateurs auraient déjà interagi avec une IA et 69 % d'entre eux se déclareraient satisfaits de la façon dont cette expérience s'est passée. L'enquête, menée auprès de 10 000 personnes, a également mis à jour que 55 % des sondés préfèrent un mélange d'IA et d'humains lorsqu'ils interagissent avec des organisations.

Toujours d'après cette enquête, un des facteurs majeurs de satisfaction - pour 63 % des utilisateurs qui sont au fait de l'IA - est de pouvoir faire appel à l'assistance d'une l'IA 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Dernière mise à jour de cet article : septembre 2018

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close