Myriam Semery, Microsoft, Division Embarqué : Embedded partagera les innovations de Windows 8

Myriam Semery, responsable Marketing Windows Embedded Europe du Sud de Microsoft, fait la lumière sur la division Embedded de Microsoft. Une division, très segmentée, qui oeuvre largement dans l'ombre de Windows Phone 7 et de son grand frère du desktop. Elle revient également sur le support d'ARM dans la prochaine version de l'OS de Microsoft.

LeMagIT : Comment se structure aujourd’hui l’offre Embarqué de Microsoft?

Myriam Semery : L’offre  Windows Embedded est aujourd’hui très large. Elle s’articule autour de plates-formes qui sont très personnalisables et permettent de développer plusieurs types de systèmes embarqués. On propose aux fabricants de terminaux tels que des bornes interactives ou des panneaux d’affichage, des GPS, un certain nombre d’outils qui leur permettent de sélectionner des composants pour construire un OS sur mesure, adapté à la machine qu’ils veulent mettre sur le marché. On distingue deux grandes familles : Windows Embedded Standard qui s’adapte à l’architecture x86 et la plate-forme Windows Embedded CE, qui s’adapte à des architectures plus larges, comme ARM ou MIPS. A côté, nous proposons également des plates-formes verticalisées, optimisées pour un certain type d’appareils. On retrouve Windows Embedded PosReady, spécifiquement pour le monde du POS [Point of Sale - terminaux de vente, NDLR ], qui peut également être utilisé pour les kiosques. Windows Embedded Automotive, de son côté, est conçu spécialement pour le développement de solutions d’infotainment au sein de véhicules. Et enfin Windows Embedded Handheld, pour le développement des terminaux durcis [appareil renforcé qui permet l’installation d’une application métier dédiée, comme Microsoft le propose chez DHL ou UPS par exemple, NDLR].

Nous avons récupéré cette activité très récemment [en janvier, NDLR] suite à l’annonce de Windows Phone 7, qui relève de la division Mobile Communication Business. L’OS Windows Mobile a été récupéré par la division Windows Embedded qui est désormais en charge de le faire évoluer et d’annoncer les futures plates-formes. Windows Embedded Handheld est, de son côté, véritablement dédié au monde des terminaux durcis avec des partenaires forts comme Motorola […] On s’adresse ainsi à des OEM qui ont des besoins de pérennité et d’homogénité de parc et les besoins des constructeurs de terminaux durcis sont similaires aux besoins des autres constructeurs de devices avec lesquels nous travaillons. La division Embedded a également des politiques de support particulières qui répondent aux demandes des fabricants. Les plates-formes sont supportées 10 ans et commercialisées 15 ans. Le plus long cycle de vie chez les OS Microsoft !

LeMagIT : Sur quels segments de marché de l’embarqué Microsoft est-il le plus présent?

M.S : Cela dépend des pays et des régions. Dans celle que je gère [Europe du Sud, NDLR], on est très présent sur le segment du Retail, comme les kiosques, les bornes interactives et l’affichage dynamique. il s’agit d’un très gros marché, avec un volume et une variété importants d’appareils. Le segment de l’automatisme industriel est également important pour nous, même si cette activité est assez peu connue. La troisième grosse catégorie, et qui monte actuellement le plus en puissance, est celle des devices médicaux. La tendance nous dit que dans le futur, pour des raisons économiques et démographiques, la population devra certainement être amenée à être hospitalisée à domicile […]
En Asie, ils sont davantage orienté consumer, alors qu’en Europe, nous sommes un peu plus concentrés sur un segment professionnel.

LeMagIT : Sur quels secteurs Microsoft Embedded a-t-il un avenir?

M.S : La mesure de l’énergie et l’optimisation énergétique. C’est un grand sujet pour nous. On dispose déjà de solutions qui permettent aux consommateurs de gérer leur consommation énergétique notamment avec notre partenaire Hager. Le projet de Home Energy GateWay [voir illustration, NDLR], construit avec Freescale, est également un système qui permet de rendre le compteur électrique intelligent [il s’agit d’un design de référence proposé aux constructeurs et ne fait pas partie du projet Linky, NDLR]. Cela inclut également la possibilité de pouvoir gérer le démarrage et l’arrêt de ces appareils, selon les périodes et les grilles tarifaires, et de remonter des informations sur la consommation énergétique.

LeMagIT : Linux connait une montée en puissance dans le domaine de l’embarqué. Comment Microsoft peut-il contre-balancer cette progression?

M.S : Les retours que nous livrent nos partenaires et nos clients qui adoptent nos technologies sont très clairs. Certains viennent nous voir après avoir fondé les versions précédentes de leur produit sur Linux... avant de basculer ensuite sur Windows Embedded. Ils mettent en avant la grande valeur ajoutée de l’ensemble de l’éco-système Microsoft qui soutient les fabricants. Ce qu'ils ne retrouvent pas dans le monde Linux. Autour de Windows Embedded, nous avons tissé un programme partenaire qui est constitué d’intégrateurs système, d’éditeurs de logiciels, de partenaires de formation et de partenaires hardware. Notre rôle est de nous assurer que nous mettons à disposition un éco-système suffisamment varié et prêt à supporter nos plates-formes pour aider les fabricants dans leurs développements de devices. Et cela ne se trouve pas dans le monde Linux. Ensuite, la facilité d’intégration a également son importance, du fait de l'infrastructure existante [notamment Windows, NDLR]  dans les entreprises. Le fait d’avoir un device qui va se connecter de façon automatique, car il repose sur les technologies Microsoft, est également un avantage. Cela simplifie la gestion de parc dans sa globalité […] Du coup nous sommes une division qui enregistre une progression phénoménale et l’adoption de nos technologies va grandissante. Mais la compétition [avec Linux, NDLR] est de toute façon saine.

LeMagIT : Le support d'ARM chez Windows n’est pas nouveau. L’architecture est supportée par Windows Embedded CE. Le fait que le prochain Windows supporte cette même architecture ne va-t-il pas impacter le terrain de jeux des OS Embedded?

M.S : Cette annonce est une annonce de la division Windows et pas Windows Embedded. Ces divisions ont toujours collaboré très étroitement. D’ailleurs, une plate-forme comme Windows Embedded Standard 7 est basée sur Windows 7. Les synergies sont donc évidentes. Je peux cependant vous dire que des discussions sont en cours et évidemment, Windows Embedded exploitera toutes les innovations, qui peuvent s’appliquer dans le monde de l’embarqué, provenant de la division Windows. L’annonce est encore trop récente, mais nous en dirons plus dès que l’on pourra partager plus d'informations.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close