Actualites

Fin des poursuites contre Hurd : HP et Oracle reviennent au "business as usual"

Reynald Fléchaux

Après les rodomontades, retour au réalisme. Selon la presse américaine, Larry Ellison, le patron d'Oracle, a approché Mark Andreessen, membre du conseil d'administration de HP, pour mettre un terme au conflit qui opposait les deux sociétés au sujet de l'embauche de l'ex-Pdg du numéro un mondial de l'informatique, Mark Hurd, par l'éditeur.

L'accès à ce contenu nécessite un abonnement gratuit

En soumettant vos informations d'enregistrement à LeMagIT.fr vous acceptez de recevoir des communications par courriel de TechTarget et de ses partenaires. Nous vous encourageons à lire notre Politique de confidentialité qui contient des données importantes sur la façon dont nous recueillons et utilisons votre inscription et d'autres informations. Si vous résidez hors des États-Unis, en soumettant ces informations d'inscription, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux États-Unis. Vous pouvez nous contacter à webmaster@TechTarget.com.

Des tractations qui ont abouti à un accord entre les deux sociétés, dévoilé hier ; HP mettant fin à ses poursuites contre Mark Hurd contre la modification des conditions de départ de ce dernier. Mark Hurd abandonne ainsi quelque 345 000 actions de son ex-employeur (soit, au cours actuel, environ 13,6 millions de dollars). Rappelons que le dirigeant a été débarqué début août par le conseil d'administration, officiellement pour avoir violé les règles d'éthique de la société dans le cadre de sa relation avec une ex-actrice devenue consultante de HP, Jodie Fisher.

Conséquence : HP ne voit plus d'objection à l'embauche de son ex-dirigeant par Oracle. Dans un communiqué commun, les deux sociétés affirment que "Hurd remplira ses obligations de respecter les informations confidentielles de HP tout en assumant ses responsabilités chez Oracle". Rappelons que le numéro un mondial avait traîné son ex-patron devant les tribunaux précisément parce qu'il jugeait que ses nouvelles fonctions chez Oracle étaient incompatibles avec ses obligations de confidentialité (Hurd a signé des garanties en la matière pour une durée de deux ans). Alors que rien ne semble avoir changé dans les attributions de Hurd chez son nouvel employeur, HP a donc revu sa position du tout au tout.

140 000 clients en commun

Cette paix des braves est surtout un moyen de ne pas mettre en péril les relations commerciales entre les deux sociétés. Environ 40 % des logiciels d'Oracle tournent sur des systèmes HP et les deux sociétés ont 140 000 clients en commun. Même si le rachat de Sun par l'éditeur - et sa stratégie consistant à bâtir des systèmes intégrés - a créé une certaine concurrence avec les offres de HP, les dirigeants des deux sociétés ont, ces derniers jours, multiplié les déclarations apaisantes sur leur volonté de poursuivre le partenariat entre les deux marques.

Suite au dépôt de la plainte de HP contre un Mark Hurd récemment embauché chez Oracle, Larry Ellison avait déclaré : “Oracle a longtemps considéré HP comme un partenaire important. En en engageant des poursuites revanchardes, contre Oracle et Mark Hurd, le conseil d’administration de HP considère avec un grand mépris ce partenariat, nos clients communs ainsi que leurs actionnaires et leurs employés. Le conseil d'administration de HP rend aujourd’hui virtuellement impossible la poursuite de la collaboration entre Oracle et HP”. Manifestement, le principe de réalité a depuis pris le pas sur les déclarations belliqueuses.

En complément :

- Mark Hurd soigne sa rémunération chez Oracle


Réagir à cet article Commentaire

Partager
Commentaires

    Résultats

    Participez à la discussion

    Tous les champs sont obligatoires. Les commentaires apparaîtront sous l'article.