Procès TomorrowNow : Larry Ellison menace d'assigner Leo Apotheker s'il met les pieds au siège d'HP

Jetant un peu plus d'huile sur le feu qui couve entre HP et Oracle, Larry Ellison menace d'assigner Leo Apotheker, ex-CEO de SAP, et nouveau CEO d'HP, à témoigner dans le procès entre Oracle et SAP qui s'ouvre le 1er novembre, jour où Apotheker prendra officiellement ses fonctions. Ellison, qui accuse implicitement Apotheker d'avoir couvert le vol de données perpétré par sa filiale TomorrowNow, conseille donc à HP de tenir son nouveau CEO éloigné du siège de la firme.

La guerre des mots continue de s’intensifier entre Oracle et HP. Larry Ellison a ainsi implicitement menacé de faire arrêter Leo Apotheker, le nouveau PDG d’HP, s’il mettait les pieds au siège d’HP afin de le contraindre à témoigner dans l’affaire opposant Oracle à SAP. Selon Ellison, Leo Apotheker était parfaitement au courant des vols de propriété intellectuelle perpétrés par Tomorrow lorsqu’il était CEO de SAP. La plainte d’Oracle, déposée en 2007, accuse TomorrowNow, une société rachetée par SAL d’avoir violé la propriété intellectuelle d’Oracle en dupliquant des milliers de documents de support et en utilisant de façon illégale des logiciels Oracle dont elle n’avait pas la licence.

HP et Oracle s’étaient déjà affrontés lors du limogeage de Mark Hurd, l’ex-CEO d’HP, et son embauche par Oracle. Ellison avait traité d’idiots et d’incompétents les membres du conseil d’administration d’HP pour avoir limogé leur CEO avant de tendre une perche à ce dernier et d’en faire l’un des co-présidents d’Oracle, en remplacement de Charles Philips. HP avait alors poursuivi Oracle pour l’embauche de Hurd estimant ce dernier lié par une clause de confidentialité. Avant de rapidement décider de mettre fin à ses poursuites, préférant sans doute ne pas compromettre sa relation avec Oracle. Openworld, la conférence utilisateurs d’Oracle, avait alors servi de plate-forme publique pour afficher l’unité retrouvée entre les deux firmes.

Depuis, les choses ont été de mal en pis. La nomination de Leo Apotheker comme CEO d’HP a ainsi mis le feu aux poudres, Ellison la percevant comme une provocation. Considérant Apotheker comme un voleur, Ellison avait évoqué «un homme qui a été récemment viré parce qu’il avait fait un si bon travail à la tête de SAP (sic)» et avait appelé le conseil d’administration d’HP à «démissionner en masse».


La dernière pique lancée par Ellison intervient alors qu’Apotheker doit prendre ses fonctions le 1er novembre. Dans un communique, il explique : "il y a quelques semaines j'ai accusé le nouveau PDG de HP, Leo Apotheker, de superviser un programme d'espionnage industriel centré sur le vol répété de quantités massives de logiciels Oracle. Une grande partie de ce vol a eu lieu alors que M. Apotheker était CEO de SAP. Le président d’HP , Ray Lane, est immédiatement venu à la défense de M. Apotheker en rédigeant une lettre ouverte expliquant que les poursuites d’Oracle durent déjà depuis de nombreuses années et que [Oracle] n'a jamais présenté aucune preuve que M. Apotheker a été impliqué. Eh bien, c'est ce que nous prévoyons de faire au cours du procès qui commence lundi prochain...

A moins que M. Lane et le reste du conseil d'administration d'HP ne décident de garder leur nouveau PDG loin, très loin du siège de HP jusqu'à ce que le procès soit terminé. Si HP maintient Leo Apotheker à distance du siège de HP, nous ne pouvons pas l’assigner à témoigner à ce procès.

Je ne pense pas que Ray Lane veule prendre le risque de voir Leo Apotheker témoigner sous serment pour expliquer pourquoi il a permis que le vol de propriété d'Oracle se poursuive pendant les huit mois qui ont suivi sa nomination à la tête de SAP. J'espère que je me trompe, mais je suppose que le nouveau président de HP, M. Lane, gardera le nouveau PDG de HP, M. Apotheker, loin, très loin du palais de justice jusqu'à ce que ce procès soit terminé. "


Pour mémoire, HP est officiellement le premier partenaire d’Oracle...

En savoir plus sur l'affaire TomorrowNow

- Maintenance : haro sur le trésor de guerre de l’édition

- Procès TomorrowNow : ça pourrait coûter cher à SAP

- SAP ferme TomorrowNow ou le « safe passage » de 225 clients SAP vers le support Oracle  

A lire aussi sur LeMagIT :

- Apotheker chez HP : Larry Ellison crie au voleur

- Léo Apotheker, le bon remède pour HP ?

- OpenWorld : le couple HP / Oracle fait bonne figure en public

- Fin des poursuites contre Hurd : HP et Oracle reviennent au "business as usual"

- Piqué au vif, HP attaque son ex-Pdg, Mark Hurd, parti renforcer Oracle

- Mark Hurd, nommé président d’Oracle, veut croiser le fer avec IBM

- Exaspération des employés de HP, exigences salariales démesurées : les vraies raisons de l'éviction de Mark Hurd ?

- Hurd limogé de HP : Ellison parle d'une "idiotie", la femme à l'origine du scandale se dit "triste"

- Mark Hurd, CEO d'HP, limogé suite à une plainte pour harcèlement sexuel

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close