Actualites

ERP : le Saas et le Cloud ne sont plus des épiphénomènes en PME

Reynald Fléchaux

Publiée chaque année depuis 2006, l'étude du cabinet de conseil américain Panorama Consulting Solutions, qui décortique les implémentations d'ERP, montre clairement la poussée du Cloud, y compris dans ce segment de marché longtemps jugé trop complexe pour les formes de mutualisation de l'informatique en nuage. Réalisée auprès de 172 organisations de taille intermédiaire (jusqu'à 1 Md$ de chiffre d'affaires) qui ont mené un projet ERP en 2012, l'enquête estime que 26 % des entreprises choisissent des solutions en mode Saas ou de l'hébergement d'ERP dans le Cloud. Dix points de mieux que lors de la précédente édition de l'étude. A lui seul, le Saas représente 14 % des réponses. Malgré tout, souligne le cabinet, les freins restent bien présents : la peur de la faille de sécurité (citée par 32 % des entreprises interrogées), l'absence d'information sur les offres du marché (32 %) et le risque de pertes de données (17 %).

Un projet phare pour une PME

L'implémentation d'un ERP reste un projet très lourd pour une PME. Sur la base des études de ces quatre dernières années, Panorama estime que l'effort représente en moyenne 5,5 % du chiffre d'affaires annuel de la société. A noter que les entreprises tentent de rentabiliser cet investissement majeur de plus en plus vite. Le retour sur investissement attendu est ainsi passé en moyenne de 32 mois en 2009, à 30 mois en 2010, 28 mois en 2011 et 25 mois en 2012.

    L'accès à ce contenu nécessite un abonnement gratuit

    En soumettant vos informations d'enregistrement à LeMagIT.fr vous acceptez de recevoir des communications par courriel de TechTarget et de ses partenaires. Nous vous encourageons à lire notre Politique de confidentialité qui contient des données importantes sur la façon dont nous recueillons et utilisons votre inscription et d'autres informations. Si vous résidez hors des États-Unis, en soumettant ces informations d'inscription, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux États-Unis. Vous pouvez nous contacter à webmaster@TechTarget.com.

 

Par contre, le bilan dressé par l'étude en termes de respect des engagements ne montre guère d'améliorations dans la conduite de ces projets par les entreprises du "midmarket". 53 % des projets de 2012 ont dépassé leurs budgets et 61 % leur calendrier. En 2011, 56 % des projets étaient hors budget et 54 % hors délai. Malgré le recours croissant au Saas - censé se traduire par des déploiements rapides -, le crû 2012 montre un allongement de la durée moyenne des projets qui approche les 18 mois, contre 16 en 2011. L'allongement des délais s'expliquant par des difficultés organisationnelles (14 %), une extension de périmètre (13 %) ou encore des problèmes techniques (12 %). 

6 entreprises sur 10 satisfaites des éditeurs 

Probable conséquence de ces dérapages : 60 % des organisations estiment que le projet n'a permis d'atteindre que la moitié ou moins des bénéfices anticipés. Panorama interprète ces résultats avant tout comme une conséquence de la volonté des entreprises d'économiser au maximum sur les coûts du projet, quitte à revoir les ambitions à la baisse. 

Ce qui n'empêche pas 6 entreprises sur 10 de considérer que leur projet est un succès et la même proportion de se déclarer satisfaite ou très satisfaite de leur éditeur d'ERP. 19 % des entreprises affichent, par contre, leur insatisfaction à l'égard de ce dernier. 

Sans surprise - prime au leader oblige -, SAP obtient les meilleurs taux de transformation. Dans plus d'un cas sur deux où l'Allemand figure dans la short-list, il est, in fine, sélectionné. Oracle et Microsoft arrivent en deuxième et troisième positions selon ce critère, avec des taux situés entre 40 et 50 %. A signaler la bonne performance d'Epicor - 4ème -, retenu dans un cas sur trois environ.


Réagir à cet article Commentaire

Partager
Commentaires

    Résultats

    Participez à la discussion

    Tous les champs sont obligatoires. Les commentaires apparaîtront sous l'article.