Business Suite 7 : SAP prolonge le support jusqu'en 2030

La décision a été très bien accueillie par les associations utilisateurs qui se félicitent du délai supplémentaire pour migrer d'ECC vers S/4HANA, le nouvel ERP que SAP promet par ailleurs de supporter jusqu'en 2040.

SAP a décidé, ce mardi, de prolonger de deux ans le support de son ERP historique, Business Suite 7 (ECC) - repoussant ainsi de 2025 à 2027 ce qui ressemblait à un ultimatum.

Suite de l'article ci-dessous

Pour retirer de la pression à ses clients - et certainement aussi à ses équipes internes - SAP annonce en supplément une maintenance étendue optionnelle de 3 ans, qui peut amener sereinement ECC jusqu'en 2030.

La nouvelle équipe dirigeante a semble-t-il pris acte de la frilosité de sa base installée à migrer vers son nouvel ERP, S/4HANA, totalement redéveloppé en s'appuyant sur la base in-memory maison HANA.

Si quelques milliers de clients « précurseurs » dans le monde ont sauté le pas, d'autres ne cachaient pas que l'ampleur du chantier - qui va bien au-delà d'un upgrade de version - pourrait les pousser à regarder les alternatives concurrentes de SAP, pour le plus grand bonheur d'Oracle ou d'Infor qui, ironiquement, se déclarent ravis de HANA.

En repoussant la date limite, SAP coupe l'herbe sous le pied de ces compétiteurs - ou en tout cas leur complique la tâche. Une entreprise ne change en effet jamais d'ERP pour le plaisir de changer. La majorité de celles qui sont sous SAP garderont donc certainement leur Business Suite un peu plus longtemps.

Dans le même temps, l'éditeur allemand donne de l'air à ses équipes de développement pour compléter fonctionnellement S/4HANA. Bien que disposant de gros moyens, SAP doit mener en parallèle plusieurs projets gourmands en ressources comme son nouveau CRM (C/4HANA) ou une version sur site du HCM de S/4HANA, voulue par de nombreux clients - notamment allemands - en alternative au SIRH 100 % cloud, SuccessFactor.

USF et DSAG satisfaits

L'extension du support laisse en tout plus de temps aux clients actuels de SAP de mener à bien leur projet de migration (que ce soit vers S/4HANA ou non). L'annonce a d'ailleurs été très bien accueillie, aussi bien par le puissant groupe d'utilisateurs allemands (DSAG) - qui avait imposé un HCM sur site à SAP - que par l'USF.

« Pour de nombreux clients, [2025] n'était tout simplement pas suffisant comme délai pour aborder leur transformation numérique de manière complète et globale », rappelle aujourd’hui Andreas Oczko, membre du conseil d'administration de la DSAG qui, depuis mars 2019, militait pour un report au-delà de 2025. « SAP a écouté et a répondu aux exigences de ses clients, qui voulaient une stratégie de maintenance durable et complète. Ce faisant, SAP a créé une base solide pour l'avenir ».

Même son de cloche en France où le président de l'USF, Gianmaria Perancin, salue « un pas en avant et une main tendue vers les utilisateurs SAP pour qui la migration vers S/4HANA s’avère souvent très complexe et coûteuse ».

« Le prolongement de la maintenance courante d'ECC jusqu’en 2027, puis l’extension jusqu’en 2030 (avec un surcoût de 2 % par an), accordent un délai supplémentaire aux utilisateurs n’ayant pas décidé de migrer vers S/4HANA », se réjouit l'association française.

Ne pas prendre ce nouveau délai pour une invitation à repousser la réflexion mais bien pour l'entamer dès à présent et éviter de migrer dans la précipitation

L'USF conclut, presqu'avec les mêmes mots que son homologue allemande que « ce délai permettra de prendre le temps nécessaire pour identifier la valeur dégagée par cette opération [de migration] et ainsi former les ressources requises par la transformation digitale de leur entreprise ».

Les deux entités recommandent là encore d'une même voix de ne pas prendre ce nouveau délai pour une invitation à repousser la réflexion mais bel et bien à l'entamer dès à présent pour ne pas aborder le projet dans la précipitation.

S/4HANA : support jusqu'en 2040

En parallèle - pour SAP c'est d'ailleurs l'annonce principale - l'éditeur s'est engagé à supporter son nouvel ERP sur 20 ans minimum, jusqu'en 2040.

« Les développements S/4HANA sont garantis dans la durée et c’est un gage de stabilité », se félicite Gianmaria Perancin.

« La maintenance de S/4HANA jusqu’en 2040 [est] un engagement sur une période très longue pour le monde de l’IT », souligne par ailleurs l'USF. « Par cette annonce, SAP garantit une stabilité qui permettra aux utilisateurs de construire leur projet dans la durée ».

Bref, deux décisions accueillies très positivement et sans réserve par les utilisateurs SAP. Et certainement beaucoup moins par ses concurrents où les prestataires qui misaient, cette année, sur ces chantiers de migration.

Pour approfondir sur Applications transversales - PGI (ERP)

Close