NetApp poursuit son redressement soutenu par le succès de ses systèmes Flash

Au cours de son premier trimestre fiscal, NetApp a vu ses revenus progresser de 2% et son bénéfice net bondir de plus d'un tiers, une performance largement liée au succès de ses systèmes 100% Flash. NetApp multiplie aussi les développements et les rachats sur le front du cloud.

NetApp a vu son chiffre d’affaires progresser de 2 % au cours de son premier trimestre fiscal 2018, clôturé le 28 juillet, et a vu son résultat net bondir de 34 % à 173 M$. Ce résultat confirme la santé retrouvée de la société et fait suite à deux trimestres précédents de croissance.

Sur les trois derniers mois, les revenus du constructeur ont atteint 1,33 M$, dont 723 M$ provenant directement de la vente de ses systèmes de stockage (un chiffre en progression de 10 % sur un an). Selon NetApp, l’essentiel de cette croissance est lié au succès de ses baies de stockage 100 % Flash, dont les ventes ont bondi de 95 % sur un an.

En année pleine, le constructeur estime qu’il devrait ainsi écouler pour près de 1,5 milliard de dollars de systèmes de stockage 100 % Flash. Il souligne aussi qu’il ne devrait plus être affecté par la pénurie de Flash qui a touché le marché. Ses stocks de SSD et ses contrats d’approvisionnement en cours devraient en effet lui permettre de répondre sereinement à la demande sur l’ensemble de l’année fiscale.

Les revenus du support et de la maintenance en recul

Si les ventes de baies de stockage progressent, les revenus issus de la maintenance et du support sont en recul de 5 % sur un an, à 602 M$. Ce recul traduit sans doute la refonte de certaines pratiques commerciales en matière de support et de maintenance, une refonte opérée partiellement sous la pression de concurrents innovants.

Selon NetApp, il est aussi la conséquence de refontes tarifaires effectuées il y a plusieurs années, de problèmes de renouvellement de contrats durant l’année 2017 et également du recul des ventes de systèmes durant plusieurs années. Logiquement, les revenus dérivés de la maintenance devraient reprendre leur courbe ascendante d’ici un à deux ans, du fait du rebond actuel des ventes de baies de stockage.

NetApp poursuit ses développements dans la convergence et "l'hyperconvergence"

Georges Kurian, le CEO de NetApp, a profité de la conférence d’annonce des résultats pour pointer du doigt les progrès effectués par la firme sur plusieurs fronts. Tout d’abord, les ventes de systèmes convergés FlexPod continuent à croître et NetApp entend conforter son leadership sur ce marché avec le lancement récent de ses FlexPod SF (qui combinent des serveurs Cisco UCS avec des nœuds de stockage SolidFire 100 % Flash basés sur des serveurs Cisco).

Ensuite, NetApp entend faire son entrée sur le marché de l’hyperconvergence avec son offre NetApp HCI. Cette offre ne devrait toutefois avoir d’hyperconvergée que le nom dans sa première incarnation, les nœuds de stockage étant distincts des nœuds de calcul dans le cluster.

Interrogés sur le sujet lors d’un événement presse organisé lors de son 20e anniversaire, des responsables américains de la firme ont volontiers concédé ce point, tout en expliquant que les clients étaient plus sensibles aux avantages supposés de l’hyperconvergence qu’à la façon dont la technologie était délivrée. Il n’est toutefois pas sûr que cette « vision » optimiste résiste à la réalité des faits. Ce qui ne veut pas dire que NetApp HCI ne rencontrera pas un certain succès, ne serait-ce qu’auprès des PME pour lesquelles elle pourrait faire figure de FlexPod SF Mini…

Rachat de GreenQloud et collaboration à venir avec Microsoft dans le cloud

NetApp continue aussi à renforcer ses offres Cloud. La firme a ainsi profité de la présentation de ses résultats pour officialiser le rachat de la start-up islandaise Greenqloud  et de sa technologie d’administration et orchestration multi-cloud Qstack, qui devrait venir renforcer le portefeuille NetApp Data Fabric.

Enfin, NetApp travaille avec Microsoft pour intégrer NetApp Data Fabric avec les offres Microsoft Azure, Azure Stack et Office 365. Une annonce de partenariat entre les deux firmes devrait être formalisée lors de la conférence NetApp Insight en octobre prochain. A ce jour, l'essentiel des développements de NetApp dans le Cloud (comme l'offre OnTap Select) ne sont certifiés que sur la plateforme d'Amazon Web Services.

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close