SAP-BO : des choix techniques clairs, l'omerta sur les conditions commerciales

C'est une conférence de presse commune que tenaient ce matin Pascal Rialland, directeur général de SAP France, et Marc Béhar, le nouveau directeur général de Business Objects (BO) France, qui vient de remplacer Jean-Pierre Brulard, parti à l'échelon européen. Un symbole de la nouvelle structure bicéphale de l'éditeur allemand, qui a annoncé le rachat amical du Français BO en octobre dernier.

C'est une conférence de presse commune que tenaient ce matin Pascal Rialland, directeur général de SAP France, et Marc Béhar, le nouveau directeur général de Business Objects (BO) France, qui vient de remplacer Jean-Pierre Brulard, parti à l'échelon européen. Un symbole de la nouvelle structure bicéphale de l'éditeur allemand, qui a annoncé le rachat amical du Français BO en octobre dernier. L'éditeur de PGI a en effet choisi de regrouper toutes ses ressources centrées sur le décisionnel au sein de l'ex BO, rebaptisée officiellement « Business Objects, an SAP company » et qui reste une entité indépendante.

Un symbole également de la fusion des gammes produits. Ce matin, BO dévoilait à un parterre de quelque 700 clients la version 3.0 de sa plate-forme décisionnelle XI. L'occasion de donner des directions quant aux choix qui seront effectués pour chaque brique technologique (voir tableau ci-dessous) venant se greffer sur la plate-forme XI, SAP disposant à son catalogue de modules décisionnels avant le rachat de BO. Sans surprise, l'évolution de la plate-forme reposera majoritairement sur les outils de BO, exception faite des fonctions de gestion de la conformité, de gestion des risques et de gouvernance qui s'appuieront sur les technologies de l'Allemand. Si ces choix ont le mérite d'être clairs, ils laissent sur le bord de la route un certain nombre de produits que SAP n'entend plus faire évoluer. « Toutes les autres solutions conservent une durée de maintenance de 5 ans, qui peut être étendu de deux années supplémentaires, à partir de la sortie de la dernière version », explique Pascal Rialland. Une façon de dire qu'après, il faudra passer à autre chose.

Embouteillage dans la prévision financière

Reste que, pour l'heure, si les entreprises engagées sur ce qui ressemble bel et bien à des impasses technologiques savent qu'elles devront migrer, elles ne savent pas encore comment. Ni à quel coût. Certes SAP a évoqué ce matin la mise en place d'une logique de bonus pour des licences non déployées, mais les modalités en restent bien imprécises. Et aucun détail n'a été donné sur la migration d'entreprises ayant déjà déployé des licences de briques appelées à devenir obsolètes. Le cas concerne notamment la prévision financière, où les offres de Cartesis (éditeur racheté par BO) étaient partout en concurrence avec celles d'OutlookSoft (éditeur racheté par SAP avant l'acquisition de BO).

Autre sujet qui fait tousser certaines entreprises : la migration depuis BW, le module décisionnel de SAP. Si ses utilisateurs pourront en conserver les socles techniques, ils se verront à terme contraints de migrer vers les outils de restitution de BO. En repassant à la caisse. « Les recoupements en France sont très limités, promet Marc Béhar. Et ils seront adressés par des packages de migration que nous annoncerons bientôt. »

En attendant, le flou sur les conditions commerciales demeure. Alors que, déjà, la base installée SAP s'inquiète de la disparition possible du taux de maintenance le moins cher (17 % du coût de la licence à l'année), au profit d'une offre certes plus riche mais surtout plus onéreuse (22 %). De son côté, BO a également relevé son taux de maintenance pour l'amener à 22 %.

Briques décisionnelles : les choix de SAP
Gouvernance, conformité et gestion des risques outils SAP
Gestion de la stratégie SAP Strategy Manager (issu de Pilot Software)
Gestion des coûts et de la profitabilité BO Activity Analysis (issu de ALG)
Business planning SAP BPC (issu de OutlookSoft)
Consolidations financières BO Finance (issu de Cartesis) et SAP BPC (issu de OutlookSoft)
Reporting BO Crystal Reports
Requêtes et analyses BO Web Intelligence
Analyses OAP BO Voyager + SAP BEX Analysis (volonté de fusionner en 2009)
Tableaux de bord BO Xcelsius

Pour approfondir sur Outils décisionnels et analytiques

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close