Marché mondial des SGBD : Oracle toujours n°1

Le marché des bases de données ne connaît pas la crise, souligne IDC dans son dernier baromètre mondial des SGBD. Et, comme en 2006, c'est Oracle qui en béneficie le plus.

Le marché des bases de données ne connaît pas la crise, souligne IDC dans son dernier baromètre mondial des SGBD. Et, comme en 2006, c'est Oracle qui en béneficie le plus.

Le toujours n°1 des SGDB, qui vient de publier un CA en hausse de 25 % en 2007, a ainsi préservé sa position de leader du marché sur la période, s'octroyant 44,3 % de parts de marché, et générant un CA en hausse de 13,3 %. Une position franche et incontestable que le n°2, IBM, et le n°3, Microsoft, loin derrière, ne peuvent constester. Ils s'octroient respectivement 21 % du marché (CA en hausse de 13,3 %) et 18,5 % (+ 14 %). Ce trio de tête truste ainsi presque 85 % d'un marché qui a généré 18,8 milliards de dollars en 2007, contre 16,7 milliards en 2006, soit une progression de 12,6 % en un an.

Derrière, Sybase et Terradata prennent la quatrième et cinquième position, avec respectivement 3,5 % et 3,3 % de parts de marché.

Les bases Open Source, à l'image de MySQL, PostGreSQL et Ingres, s'arrogent le bas du tableau, se partageant un maigre 10 % du marché. Mais la résistance s'organise. Sun, désormais propriétaire de MySQL, vient de lancer une offre packagée, compilant la base de données au serveur d'application Glassfish de la marque. Et ce à un prix attractif, pour notamment grignoter quelques parts de marché à Oracle.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close