Les SAN Fibre Channel devraient croitre jusqu'en 2012/2013, puis régresser

Selon la plupart des cabinets d'analyse, la croissance de Fibre Channel devrait reprendre dès cette année, après un recul en 2009. Mais, d'ici trois ans, la montée en puissance des technologies Ethernet pourrait commencer à mettre en péril la prééminence d'une technologie qui a fait les beaux jours des SAN en entreprise au cours des 10 à 15 dernières années.

Les livraisons de ports Fibre Channel devraient reprendre leur croissance en 2010 après avoir reculé - pour la première fois - en 2009. Mais selon nombre d'analystes cette reprise ne devrait pas durer, et les ventes de commutateurs Fibre Channel devraient de nouveau reculer avec le décollage des ventes de ports FCoE.

Dans son dernier rapport sur le marché FC, Dell'Oro Group, indique qu'après une chute de 12 % des livraisons de ports en 2009, les ventes devraient à nouveau progresser d'environ 20 % en 2010 et 2011, une progression liée à l'adoption du Fibre Channel à 8Gbit/s et à la mise en production d'une nouvelle génération de serveurs basés sur les nouvelles puces multi-coeurs d'Intel et AMD.

Fibre Channel : encore deux à trois ans de vraie croissance

Dell'Oro prédit ensuite une croissance de 12 % pour 2012 et une légère progression de 3 % en 2013 avant un recul de 3 % en 2014 lié à l'adoption du nouveau standard FCoE. A compter de cette date, "il sera difficile de parier contre FCoE," explique Seamus Crehan, l'un des vice-présidents de Dell'Oro Group. "La technologie offre une proposition de valeur en terme de coûts et d'économies d'énergie et tous les acteurs du secteur FC ont des programmes de migration et des offres solides."

IDC offre une analyse similaire. Dans son dernier rapport, en mai 2009, le cabinet prévoyait une hausse de 11,7 % des livraisons de ports FC commutés en 2010 et de 11,2 % en 2011. Mais IDC anticipe un recul des ventes de ports FC plus rapide que Dell'Oro avec un premier recul perceptible en 2012 et un recul plus fort en 2013. Comme Dell'ORo, IDC lie la montée en puissance de FCoE au déclin de FC. Selon Richard Villars, d'IDC, FCoE intéresse les entreprises non seulement pour des raisons de coûts, mais aussi parce que la technologie est bien adaptée à la virtualisation croissante des datacenters.

Villars prédit qu'au cours des deux prochaines années, les entreprises vont poursuivre le remplacement de leurs serveurs x86 existants par des machines plus performantes afin d'accroître encore le taux de consolidation de VM par serveur. Cette évolution devrait doper la croissance du FC 8Gbit/s.

Du côté des fournisseurs, Brocade Communications Systems et Cisco Systems estiment que la demande en commutateurs devrait se poursuivre avec l'adoption du 8Gbit/s mais aussi l'arrivée annoncée du 16 Gbit/s.

"Si l'on s'intéresse au paysage des datacenters à 5 ans, il y aura toujours une large infratsructure FC. Les entreprisesont ont investi des millions et des millions de dollars dans cette infrastructure" explique Bob Laliberte, un analyste d'Enterprise Strategy Group. "Mais nous commençons à observer une montée en puissance des technologies basées sur Ethernet". les entreprises qui ont un peu de FC et déploient déjà beaucoup d'iSCSI ont la position la plus critique et se demandent si elles ont encore besoin de FC pour la performance ou si elles peuvent utiliser le 10Gigabit Ethernet pour s'en débarasser".

iSCSI et les SAN Ethernet progressent mais FC reste  au coeur des infrastructures critiques

Même si l'on constate une croissance de l'usage du stockage iSCSI, la plupart des grandes entreprises du Fortune 1000 continuent à attacher leurs nouvaux serveurs à des SANs FC. Mais, selon une étude récente de The InfoPro, un cabinet d'analystes basé à New-York, les grands comptes n'utilisent pour l'instant qu'environ 70% des ports FC 4Gbit/s qu'ils ont déjà acheté. Ce qui pourrait retarder le décollage du 8 Gbit/s surtout si leurs applications n'ont pas forcèment besoin de l'accroissement de bande passante qu'apporte la nouvelle version de la technologie.

"Nous approchons d'un point d'inflexion où les entreprises tentent de prendre une décision à long terme pour savoir si elles poursuivent l'extension de leurs réseaux FC ou si elles cantonnent FC à leurs applications critiques et adoptent le 10Gigabit Ethernet plus largement", explique Robert Stevenson, le directeur des études stockage chez InfoPro, tout en ajoutant que dans la plupart des cas, cette décision n'est pas encore prise.

Par Carol Sliwa, avec la rédaction du MagIT

Pour approfondir sur SAN et NAS

- ANNONCES GOOGLE

Close