HP et CSC pourraient enchérir sur Satyam

Alors que la fenêtre de dépôt des déclarations d'intérêt pour le rachat de Satyam vient tout juste de s'ouvrir, la valse des rumeurs apparaît bien engagée dans le sous-continent indien.

Alors que la fenêtre de dépôt des déclarations d'intérêt pour le rachat de Satyam vient tout juste de s'ouvrir, la valse des rumeurs apparaît bien engagée dans le sous-continent indien.

Alors que la rumeur minimise l'intérêt d'IBM pour la SSII indienne, nos confrères de The Economic Times évoquent désormais une possible entrée dans le jeu de HP et de CSC. L'acquisition de Satyam permettrait notamment à HP de développer la composante offshore de son activité service, au-delà de Mphasis de ses 20 000 collaborateurs.

Quant à CSC, un porte-parole a indiqué que la croissance externe fait partie intégrante de sa stratégie, sans vouloir confirmer ni infirmer la rumeur. Fujitsu serait également sur les rangs.

Mais, pour le moment, c'est la prudence qui semble dominer les réflexions. Avec les incertitudes qui continuent de planer sur l'état réel des finances de Satyam ainsi que sur les risques juridiques encourus aux Etats-Unis - un ancien client de la SSII, Upaid, réclame 1 Md$; des investisseurs demandent des dédommagements dont le total pourrait s'élever entre 400 et près de 900 M$ -, sans parler de la clientèle, certaines entreprises potentiellement intéressées chercheraient, selon nos confrères indiens, à obtenir le droit de réviser à la baisse leur offre, une fois celle-ci formulée et lorsqu'auront émergé de nouveaux détails sur la situation de Satyam.

Un acquéreur potentiel, interrogé par The Economic Times, indique ainsi que "même si on me proposait Satyam gratuitement, j'aurais besoin d'y réfléchir à deux fois."

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close