Microsoft pourrait supprimer plus de 9 000 postes

L’analyste Brad Reback, du cabinet Oppenheimer & Co.

L’analyste Brad Reback, du cabinet Oppenheimer & Co., pourrait bien avoir trouvé une oreille attentive chez Microsoft. Il y a peu, cet analyste recommandait en effet à l’éditeur de réduire de 10 % ses effectifs, soit supprimer environ 9 000 postes.

Selon la Gorge Profonde qui officie sur le blog Mini-Microsoft, l’annonce de licenciements pourrait tomber le 15 janvier prochain, quelques jours après la fermeture du CES, le salon de l’électronique grand public de Las Vegas, et une semaine avant l’annonce des résultats trimestriels de Microsoft. Selon le site FudZilla, la charrette serait même un peu plus remplie, avec 17 % des effectifs concernés. 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close