HP / EDS : Ann Livermore intègre et décapite l’ex-SSII texane

Après s’être attaqué brutalement aux effectifs d’EDS - particulièrement touchés par le plan de restructuration actuellement en cours chez HP –, la direction du constructeur californien semble vouloir contrôler la tête de sa nouvelle filiale SSII. Alors que fin août Ronald Rittenmeyer – patron d’EDS – était nommé pour diriger la nouvelle entité, il doit laisser sa place au bout de seulement quatre mois.

Après s’être attaqué brutalement aux effectifs d’EDS - particulièrement touchés par le plan de restructuration actuellement en cours chez HP –, la direction du constructeur californien semble vouloir contrôler la tête de sa nouvelle filiale SSII. Alors que fin août Ronald Rittenmeyer – patron d’EDS – était nommé pour diriger la nouvelle entité, il doit laisser sa place au bout de seulement quatre mois. Surtout, alors que le plan initialement proposé devait faire d’EDS la tête de pont de l’activité Services – eu égard aux antécédents en la matière de la vieille dame –, il semblerait finalement que la SSII soit purement et simplement digérée par HP. Et devienne une filiale de Technology Services Group, alors même que cette activité était censée lui revenir…

Un mouvement favorable à une nouvelle femme désormais très forte de HP : Ann Livermore, qui a joué un rôle important dans le rachat et conserve la main sur une activité TSG qui compte désormais pour près de la moitié (43%) du CA du groupe dirigé par Mark Hurd. Pour ce qui est d’EDS – désormais simple division –, Joe Eazor en prendra la direction, sous les ordres donc de Livermore.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close