Pas d'extradition vers les Etats-Unis pour le hacker Solo

L'auteur du "plus grand piratage informatique militaire de tous les temps" restera sur le Vieux Continent.

L'auteur du "plus grand piratage informatique militaire de tous les temps" restera sur le Vieux Continent. La Cour européenne des droits de l'homme a demandé au gouvernement britannique de ne pas accéder à la demande d'extradition vers les Etats-Unis de Gary McKinnon, alias Solo.

Cet ingénieur système de 42 ans est accusé par la justice américaine d'avoir pénétré, en 2001 et 2002, 97 serveurs appartenant soit à l'armée, soit à la Nasa. Il risque jusqu'à 70 ans de prison. Solo avait invoqué les traitements inhumains qu'il subirait s'il était incarcéré outre Atlantique pour déposer un recours devant la Cour européenne.

Pour approfondir sur Menaces informatiques

- ANNONCES GOOGLE

Close