Opérateurs télécoms et gouvernement sur la voie d'un accord

Comme nous vous l’avions annoncé hier, les 4 opérateurs mobiles ont rencontré ce mardi le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, et la ministre déléguée à l’économie numérique, Fleur Pellerin.

Tous les sujets économiques et sociaux ont été mis à plat ont expliqué les participants, apparemment satisfaits à l’issue de la réunion.

« Cette rencontre a été très utile, sérieuse et ouverte, nous ne sommes pas dans une situation bloquée », a expliqué le nouveau PDG de SFR, Stéphane Roussel. « Nous sommes prêts à faire des efforts des deux côtés, si on nous donne les moyens économiques. Nous avons étudié la possibilité de trouver des solutions industrielles à moyen terme », a encore précisé ce dernier.

Comme prévu, opérateurs et gouvernement ont évoqué le fait que les hotlines actuellement à l’étranger puissent devenir payantes après leur rapatriement dans l’Hexagone, sous certaines conditions.

L’abandon d’une clause de la loi Chatel qui prévoit notamment que les clients ayant souscrit un forfait de 24 mois puisse changer d'opérateur en ne payant que 25% du prix restant dû à compter de la fin du douzième mois a également fait partie des discussions.

« Beaucoup de choses ont été faites pour le consommateur dans le secteur des télécoms » auraient reconnu les ministres qui souhaiteraient à présent « un rééquilibrage ».

Les opérateurs devraient être prochainement reçus à tour de rôle à Bercy avant une nouvelle séance de travail réunissant tout ce petit monde au cours de l’été.

A l’issue de la rencontre, on notait une forte baisse de l’action d’IIliad et une hausse du cours de France Télécom (Bouygues Telecom et SFR ne sont pas côtés).

A lire également sur ChannelNews

Samsung creuse l’écart sur le marché des smartphones

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close