CA met l'accent sur l’automatisation et la virtualisation des datacenters

Computer Associates vient de mettre très largement à jour l’ensemble de son offre de produits, insistant tout particulièrement sur les solutions permettant d’automatiser l’administration des en environnements physiques autant que virtuels. Pour Al Nugent, vice-président exécutif et directeur technique de CA, il s’agit avant tout de répondre un peu plus aux besoins des entreprises.

Computer Associates parle de Big Bang. Avec pas moins de neuf mises à jour et le lancement d’un outil d’automatisation de la gestion des centres de calcul, CA Data Center Automation Manager r11.2, l’éditeur vient en tout cas de refondre assez largement son offre d'outils d'administration.

Al Nugent, le CTO de CA, explique à propos de CA Data Center Automation Manager : « Il permet d’automatiser l’administration du centre de calcul par événements, qu’il s’agisse du provisionning, de la configuration, etc. Il couvre tout le spectre des opérations d’administration du SI, en environnement virtuel et physique. […] Par exemple, en cas de dépassement de capacité sur un serveur, on peut automatiquement instancier un autre serveur ou une autre image virtuelle ».

CA Data Center Automation Manager r11.2 s’appuie d’un côté sur un référentiel de règles de pilotage et, de l’autre côté, sur des capteurs et des adaptateurs. « Notre outil peut réagir aux informations renvoyées par capteurs retournant des données relatives au matériel comme au logiciel. De nombreux clients nous ont par exemple demandé d’intégrer la possibilité de gérer des événements liés à des capteurs thermiques ou de consommation électrique».

p1010179

Développé en interne depuis près de deux ans par CA, Data Center Automation Manager se veut une réponse à des demandes d’utilisateurs : « administrer, surperviser, etc. Ce n’est plus suffisant. La plupart des coûts dans l’IT sont liés au travail associé à l’opérationnel et à l’exploitation. Nous voulons permettre aux entreprises de prendre certains de leurs personnels les plus qualifiés mobilisés par ces opérations, et de les redéployer sur des développements plus stratégiques, quelque chose qui apporte plus de valeur à l’entreprise. »

Intégration et ouverture

Très logiquement, CA Data Center Automation Manager s’intègre avec les autres solutions logicielles de la marque, comme Autosys Workload Automation, NSM, Service Desk et Wily Introscope, mais aussi eHealth et Spectrum, afin de compléter, par l’automatisation, le Systems Management Pack de l’éditeur. L’outil de gestion de pannes eHealth et de gestion de la performance réseau Spectrum, tous deux acquis avec Concord Communications en 2005, profitent d’ailleurs d’un important lifting : « au cours de ces dernières années, nous avons consacré beaucoup de temps à assurer la cohérence des interfaces graphiques et des systèmes de messagerie entre nos applications », explique Al Nugent.

image 1

Le vice-président exécutif de Computer Associates avoue " être bien conscient que les entreprises ne vivent pas dans un environnement entièrement CA. » Du coup, il insiste sur l’interopérabilité de ses outils avec des solutions tierces. Data Center Automation Manager supporte ainsi les hyperviseurs de VMWare, de Citrix ou encore de Microsoft : « mais il peut fonctionner avec n’importe quel hyperviseur, même si l’on travaille avec un peu plus de proximité avec VMWare et Microsoft ; tout simplement parce que c’est le rôle d’un moteur de provisionnement. »

Un peu de service, mais pas trop

p1010151Et puis Computer Associates livre des adaptateurs ainsi qu’un environnement de développement. « Les clients peuvent utiliser nos outils avec ceux de HP, de Tivoli, de BMC et de Microsoft. Mais ils peuvent aussi développer leurs propres adaptateurs pour s’interfacer avec des agents non supportés de base. » Et pour assurer ces travaux de développement, CA propose du service, soit directement, soit par le biais de partenaires intégrateurs comme Cap Gemini : « contrairement à IBM ou à HP, on ne veut pas entrer dans le domaine des services. […] On ne fait de système d’exploitation, pas de matériel, pas d’hyperviseurs, pas de services, juste des d’outils d’administration. On se concentre sur leur développement. […] Nous sommes un éditeur « pure-play » de logiciels pour environnements hétérogènes. »

Le fruit d’une longue démarche

Al Nugent insiste enfin sur l’aboutissement que représente le lancement de Data Center Automation Manager et  la mise à jour coordonnées des composantes de son Systems Management Pack : "lorsque j'ai rejoint Computer Associates, il y a trois ans et demi, nous avons passé en revue notre portefeuille d'applications. Nous avions de nombreux produits, mais ils n'étaient pas bien organisés et peu compréhensibles par les clients. Nous avons donc défini le concept d'Enterprise IT Management, une politique pour nous et pour notre offre, centrée sur un objectif : fournir à nos clients des solutions pour unifier et industrialiser l'administration de leur système d'information. Pour concrétiser le concept, nous avons rempli les trous dans notre offre grâce à de nombreuses acquisitions, au cours des 18 derniers mois, telles que celles de Concord Communications, Netegrity, Niku ou encore Wily. Nous avons passé beaucoup de temps à intégrer leurs produits au sein de notre offre." C'est chose faite. Aux utilisateurs, maintenant, de juger du résultat.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close