Trimestre record pour les outils de stockage, Symantec se frotte les mains

Un marché particulièrement porteur emmené par les besoins en sauvegarde et protection des données : le logiciel de stockage se vend particulièrement bien. Pour le plus grand bonheur de Symantec qui en profite pour se rapprocher de la première place toujours tenue par EMC.

Trimestre record pour les éditeurs de solution de stockage avec, pour la première fois selon IDC, un chiffre d’affaires cumulé supérieur à 3 milliards de dollars (3,1 en réalité) réalisé entre avril et juin 2008. Autre record : il s’agit du 19e trimestre consécutif de croissance avec cette fois une augmentation de 14,2% du revenu des ventes. Une reprise d’élan après un premier trimestre qui – si il est traditionnellement moins bon – n’avait permis qu’une croissance de 9,4%. Et c’est tout le marché qui en profite même si, comme d’habitude, IDC note que les principaux fournisseurs sont ceux qui tirent le mieux bénéfice de la croissance.

Et notamment l’un d’entre eux : Symantec. Là où peu ou prou ses concurrents voient leur part de marché se tasser en dépit d’un niveau de croissance à deux chiffres, le numéro deux du marché – fort des activités de sa filiale Veritas, spécialisée dans le stockage – explose avec une croissance de 26,9% et plus de 19% de parts de marché (+2 points). Une croissance d’autant plus importante qu’elle semble se faire pour moitié au détriment d’EMC, toujours leader avec plus de 24% du marché mais avec 1 point de moins. Ce dynamisme de Veritas – société acquise en 2004 – porte d’ailleurs l’ensemble de l’activité de Symantec qui annonçait un très bon 1er trimestre fiscal en juillet dernier. En 2007, le CA de Veritas avait déjà progressé de 20%.

A ce rythme, EMC aura peut-être du souci à se faire dans les trimestres à venir. Derrière, tout le monde profite de la croissance de la demande, mais sans réaliser le niveau de performance de Symantec. IBM - leader sur la partie serveur de stockage et qui vient de faire une série d'annonces - conforte sa troisième place avec 13,3% tandis que NetApp et HP croissent dans les mêmes eaux (+11,3% et +12,5%) et s’octroient les quatrième et cinquième place, avec respectivement 7,8% et 4,8% du marché. Encore derrière, enfin, le sixième larron des principaux éditeurs du secteur marque largement le pas. Jusqu’alors quasiment au niveau de HP, CA profite très peu de la croissance confortable du marché et se retrouve avec 4,4% du marché avec une petite augmentation de revenus de 5,2%.
En terme de segment de marché, la gestion de fichier, l’archivage, la protection et la restitution des données sont les trois éléments moteurs de la croissance avec une mention spéciale pour cette dernière catégorie qui s’octroie la plus large part des revenus, selon IDC, du fait d’une réglementation et de pratiques toujours accrues en matière de sauvegarde et de conservation.

Le marché des logiciels de stockage au T2 2008 selon IDC
march ockage 110908

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close